Israël est le premier pays dans le monde à sortir de la pandémie de Covid-19. Alors qu’ailleurs, tous les États sont encore engagés dans une course entre la campagne de vaccination et la progression de la maladie, tous les yeux sont tournés vers Israël pour comprendre le succès de sa réussite dans la gestion de la crise.

Bien que lourd (6223 victimes au 5 avril), le bilan humain fait certes bonne figure – avec 0,6 décès pour 1000 habitants – par rapport aux pays européens, mais il reste cependant plus élevé que celui de pays se trouvant dans sa situation de « pays île » qui peuvent facilement fermer leurs frontières.

Par ailleurs, Israël ne s’est pas impliqué dans la gestion de la pandémie dans les territoires palestiniens, au motif que, selon les accords d’Oslo, les questions sanitaires relevaient de la responsabilité de l’Autorité palestinienne. Il leur a apporté malgré tout une aide et a commencé à vacciner les ouvriers palestiniens qui entrent quotidiennement sur son territoire.

Si l’on peut saluer l’efficacité de la campagne de vaccination en Israël, ne peut-on s’interroger sur sa gestion sociale de la crise : près de 100 000 faillites, 500 000 chômeurs (alors qu’Israël était avant la crise un pays de plein emploi) ? L’aide de l’État à la population et aux entreprises a-t- elle été à la hauteur d’un pays dont la situation économique est comparable à celle des pays développés ?

Au sortir de cette crise, quel bilan tirer de sa gestion et quels sont les défis pour l’économie et la société israéliennes ?

Pour analyser la situation et répondre à ces questions, nous organisons, conjointement avec JCall, le mercredi 28 avril à 19h (heure française) une vidéo-conférence avec la participation de :

  • Jacques BENDELAC, économiste et chercheur en sciences sociales à Jérusalem, enseignant au Collège académique de Netanya, auteur notamment de Israël, mode d’emploi (Plein Jour, 2018) et « Relance post-coronavirus : quels enjeux économiques et sociaux ? », Moyen-Orient, n°48, octobre-décembre 2020.
  • Yaelle IFRAH, conseillère parlementaire à la Knesset, spécialiste des questions économiques et sociales, chroniqueuse sur la radio Kan (ex Kol Israël). 
  • Le professeur Raphi WALDEN, chirurgien et directeur adjoint de l’hôpital Tel Hashomer de Tel Aviv, membre du bureau des « Médecins pour les droits de l’homme”.

Inscription obligatoire via le formulaire:

http://: https://fr.jcall.eu/a-la-une/lapres-covid-en-israel-bilan-et-defis-conference-zoom-mercredi-28-avril

Vous recevrez en temps voulu le lien et les identifiants pour vous connecter.
Clôture des inscriptions: le 28/04 à 13h

 

Mis en ligne le 8 avril 2021