Des militants de La Paix Maintenant relâchés après interpellation près d’un avant poste


Dépêche Ha’aretz (extraits)

Vendredi 17 décembre 2004


Huit militants de La Paix Maintenant ont été arrêtés et interrogés, puis relâchés par la police vendredi dernier à l’entrée de l’avant-poste de Nofei Ne’hémia à l’est de l’implantation d’Ariel [en Cisjordanie]. Ces arrestations sont interveniues au cours de la visite de trois avants-postes des Territoires – Nofei Ne’hémia, Guivat Assaf et Migran – organisée par le Mouvement pour 200 de ses membres.

Une fois les militants arrivés aux abords de Nofei Ne’hémia, ils se virent retenus par un nombre inhabituel de soldats et de policiers déclarant les lieux zone militaire interdite.

La police a tenté de refouler les militants par la force, bien que la visite ait été organisée dès le départ en coordination avec les forces de sécurité.

L’armée et les forces de police n’ont pu obtenir de déclaration officielle de l’état-major proclamant la région zone militaire interdite.