Shalom Akhshav exige une enquête contre un leader des colons


transmis par APN (Americans for Peace Now)

Ha’aretz & Yediot Aharonot, 20 décembre 2004

Trad : Gérard Eizenberg pour La Paix Maintenant


Le mouvement Shalom Akhshav (La Paix Maintenant) et plusieurs députés de la
Knesset ont exigé du procureur de l’Etat d’ouvrir une enquête criminelle
après les déclarations du leader des colons Pinhas Wallerstein, qui a appelé
le public à la désobéissance contre le plan de désengagement [de Gaza]. Lors
d’une réunion du Conseil des colons hier [dimanche], Wallerstein a déclaré
que le public devait “désobéir au ‘transfert’ massif, même au prix d’une
condamnation à la prison.” Il accuse la coalition gouvernementale en cours
de constitution d'”illégitimité”, et “le Likoud et le Parti travailliste,
que tout sépare, de ne se rejoindre que sur un souhait : déraciner les
colonies et expulser des juifs de leur terre.” Shalom Akhshav réclame une
enquête contre Wallerstein, et son président Yariv Oppenheimer a déclaré :
“Après s’être montrés prudent, le Conseil des colons a décidé de violer la
loi ouvertement et délibérément, et d’ébranler les bases démocratiques sur
lesquelles est fondé l’Etat d’Israël… Les dirigeants des colons étaient,
et demeurent, un groupe de brutes sans aucun respect pour la loi. Rester les
bras croisés risque d’encourager l’anarchie et la sédition”. Le député
travailliste Ofir Pines a ajouté : “les leders des colons ont créé par le
passé une atmosphère qui a mené à l’assassinat de Rabin, et l’incitation à
la haine recommence. Il s’agit de sédition, et le procureur général n’a pas
d’autre choix que d’ouvrir une enquête contre Wallerstein.” En réaction, le
ministère de la justice a ouvert un dossier et décidera si une enquête doit
être ouverte contre Wallerstein, pour incitation à la haine.