Fania Oz-Salzberger : “Amos Oz, mon père, nous a laissé des mots qui peuvent encore changer le monde. “

“Ceux qui pensent que l’espoir d’un Israël meilleur et différent est mort avec Amos Oz ne le connaissaient pas vraiment. Ses paroles étaient une invention continuelle toujours empreintes d’espoir.” Traduction : Bernard Bohbot pour LPM  Amos Oz chez lui à Tel Aviv, Novembre 2015. © Dan...

Lire plus