Quand Elie Wiesel fêtait la joie de la Thorah parmi les “Juifs du silence”

Elie Wiesel partit en Russie à la demande du Forverts en 1965, choisissant de fêter Simkhath Thorah à Moscou en dansant avec les jeunes Juifs russes – lesquels faisant foin de toute peur célébraient ouvertement une fête juive sous les yeux vigilants du KGB.

 

 

En lire plus