L’accord Fata’h-‘Hamas : Froncez les sourcils d’incrédulité

 

L’accord de réconciliation de jeudi est plein de failles et laisse les questions clé sans réponse. Mais c’est un accord que Le Caire voulait, et l’Égypte s’est révélée pour le moment capable de faire plier les parties.

Si l’alchimie a effectivement opéré entre des ennemis personnels aussi farouches que Sinwar, proche de Hanyeh, et Faraj, le bras droit de Abbas, les rancœurs accumulées risquent fort de jouer un rôle critique dans la résolution des problèmes à venir … 


The Times of Israel (éd. française), le 13 octobre 2017. 

Photo : Un jeune Gazaoui célèbre l’accord ‘Hamas-Fata’h en dansant devant le drapeau palestinien. Credit Mohammed Abed/AFP [DR].

[La biblio-bio d’Avi Issacharoff est accessible d’un clic dans la fenêtre supérieure].


Froncez les sourcils d’incrédulité : Yahya Sinwar, le chef du ‘Hamas à Gaza (principalement le ministre de la Défense du groupe terroriste), se tient à côté du chef des renseignements de l’Autorité palestinienne, Majid Faraj, un proche de Ma’hmoud Abbas et l’ennemi juré de Sinwar, et les deux hommes célèbrent ensemble, tandis que les responsables du ‘Hamas et du Fata’h signent à proximité leur accord de réconciliation palestinienne, au siège du renseignement égyptien au Caire, jeudi.

Les signataires eux-mêmes …

Lire la suite