Le 27 avril prochain, pour la quinzième année consécutive, sera organisé en Israël le “Israeli-Palestinian Memorial Day “, soirée en mémoire de tous les Israéliens et Palestiniens, tombés depuis 1948 dans le cadre du conflit. Cette soirée n’est en aucun cas une manifestation alternative au Yom Hazikaron, le jour du Souvenir, qui se tiendra en Israël le 28 avril. Pendant une heure environ, il y aura des témoignages et interventions d’Israéliens et de Palestiniens (sous-titrés en anglais), des moments musicaux et artistiques. La seconde heure sera consacrée à des rencontres virtuelle “chez soi”, avec des familles endeuillées israéliennes et palestiniennes pour s’entretenir de leurs lutte et espoirs.

Cette soirée, comme chaque année, est organisée par « Le Cercle israélo-palestinien des familles endeuillées » qui  rassemble des familles ayant perdu un être cher durant le conflit, et par « Les Combattants pour la Paix », qui regroupe anciens soldats israéliens et anciens membres des organisations militaires palestiniennes ayant opté, après un cheminement personnel, pour la non violence “pour lutter contre l’occupation et  démontrer qu’Israéliens et  Palestiniens peuvent travailler et vivre ensemble.”

S’inscrire et recevoir les informations pour assister la soirée :
Nous avons décidé de  soutenir les organisateurs de cette soirée en leur faisant parvenir une contribution.

Les propos de David Grossman lors de la cérémonie de 2018 n’ont rien perdu de leur pertinence :
“…On fait beaucoup de bruit autour de notre cérémonie, mais nous n’oublions pas que le but de notre rencontre est surtout la mémoire et l’union. Même si le bruit est présent, il nous est extérieur en ce moment, car au cœur de cette soirée, il y a un profond silence, celui du vide créé par la perte… Difficile de séparer la mémoire de la douleur. Se souvenir fait mal, oublier fait encore plus peur et je sais que dans la douleur aussi, il y a du souffle, de la création, et la capacité de faire du bien. Le deuil n’est pas ce qui isole, il est aussi ce qui relie et renforce. Et voilà que d’anciens ennemis – Israéliens et Palestiniens – peuvent s’unir dans leur deuil, et même grâce à lui…”