Abou Mazen appelle à une démilitarisation de l’intifada pour un an

Thème : Politique et société palestiniennes

Ha’aretz
mis en ligne le 21 février 2003

 

Sur le site de Ha’aretz

Mahloud Abbas (Abou Mazen), l’un des dirigeants de l’Autorité palestinienne, a déclaré vendredi à Moscou que l’Autorité palestinienne appelait à une démilitarisation pour un an de l’intifada, et que l’administration du président Yasser Arafat avait appelé les Palestiniens à cesser toute attaque.

"Nous appelons à une démilitarisation de l’intifada pour un an, et à une renonciation aux actions militaires", a dit Abou Mazen cité par l’agence de presse russe Interfax. Si les Palestiniens cessent la violence alors qu’Israël contnue d’utiliser la force, "tout le monde pourra voir qui est responsable de la continuation du conflit", a-t-il déclaré.

Abou Mazen a fait sa déclaration à l’occasion d’une conférence de presse commune avec le ministre russe des Affaires étrangères, Igor Ivanov, qui s’est élevé contre les tentatives de modifier la "feuille de route" consacrée au règlement du conflit du Moyen-Orient.

"Tout changement effectué par qui que ce soit aurait pour conséquence de retarder le processus pour longtemps. Cela doit être empêché", a dit Ivanov selon Interfax.

Les Etats-Unis, la Russie, les Nations unies et l’Union européenne (qui forment ensemble le "Quartette") ont élaboré une "feuille de route" vers la paix, qui comprend un plan pour la création d’un Etat palestinien provisoire en 2003, et d’une entité définitive en 2005.

Ivanov a dit que la feuille de route peut ne pas satisfaire pleinement Israël et les Palestiniens, mais que "l’essence du compromis est que la "feuille de route" ouvre la voie à un règlemnt pacifique du conflit".

Selon l’agence de presse russe ITAR-Tass, Ivanov a aussi déclaré qu’il ne fallait pas que la crise irakienne soit utilisée comme "pretexte" pour retarder le règlement du conflit. "Plus tôt la mise en oeuvre du plan du Quartette commencera, et plus tôt il sera possible de résoudre le conflit israélo-palestinien et de trouver une solution au problème irakien", a dit Ivanov.