Une année douce comme le miel … ?

C’est une période de fêtes qui s’annonce pour les juifs qui souhaitent que 5778 soit une année heureuse et douce « comme le miel » pour eux-même, leur famille et leurs proches. Mais pas seulement. Ces vœux valent pour tous, quelles que soient l’appartenance et la croyance.

Nous espérons qu’il en sera ainsi pour chacun d’entre vous qui nous soutenez et nous suivez. Nous aspirons également à ce que ces vœux se concrétisent collectivement pour les Israéliens et les Palestiniens qui tous en ont bien besoin, chacun pour des raisons différentes.

Nous redoutons cependant que les extrémistes de tous bords ne facilitent en rien la survenue d’une telle année. Les échos de Londres parviennent jusqu’à nous …

Par ailleurs, en Israël même la droite extrême, on le constate chaque jour, ne fait rien – c’est un euphémisme – pour que s’affermisse le chemin de la paix avec les Palestiniens. On apprend aujourd’hui par exemple que sa tentative de marginalisation de la Cour suprême s’accentue. Naftali Bennett et Ayeleth Shaked vont présenter un projet visant à permettre à la Knesseth de revenir sur une loi disqualifiée par la Cour suprême alors qu’elle est pourtant chargée de faire respecter les lois fondamentales. Il convient de lui faire “payer” son opposition de temps à autres à la création de colonies un peu plus illégales que d’autres.

Au même moment Nétanyahou soutient le renforcement du rôle du cabinet de sécurité qui serait autorisé à entrer en guerre ou prendre des initiatives susceptibles d’y conduire. Il n’aurait même pas besoin de siéger au complet pour ce faire et le gouvernement pourrait ne pas être informé des décisions ou des raisons qui les fondent. C’est Ayeleth Shaked, encore elle, qui a préparé ce projet.

À ce stade il ne s’agit que de projets. Mais ils témoignent de l’impérieuse nécessité d’un camp de la paix largement implanté. Et il ne l’est pas …

Cette année bonne et douce, il faudra donc aller la chercher ! Acquise, elle ne l’est pas sans ceux qui sur le terrain œuvrent en ce sens, avec notre soutien aussi dont ils ont besoin, matériellement et psychologiquement.

Plus que jamais nous serons à leurs côtés … et vous ?