Sondage en Israel sur la politique du gouvernement Sharon


Source : Globes, 28/8/03

Synthese effectuee et transmise par APN, Americans for Peace Now


Le recent sondage de Globes-Smith montre que l’opinion israelienne
s’interroge sur les developpements du conflit israelo-palestinien apres le
choc cause par l’attentat de Jerusalem.

A la question de savoir si Israel doit donner une deuxieme chance au
cessez-le-feu avec les Palestiniens, 52% expriment un avis favorable, 42%
sont defavorables, et 5% ne repondent pas.
Concernant l’evaluation du succes d’Israel dans sa lutte contre le
terrorisme, en reponses cumulees, 24% seulement repondent que la guerre est
une reussite, 75% qu’elle est un echec, soit un rapport de 3 pour 1, et
cette proportion transcende les clivages droite-gauche.
Ce pessimisme se reflete aussi dans les reponses a la queston de savoir si
le terrorisme palestinien va se renforcer ou s’affaiblir dans les prochains
mois. Une nette majorite (60%) dit que le terrorisme palestinien ne peut
etre elimine par des seuls moyens militaires, et 35% que l’approche
tout-miitaire est la bonne (5% sans reponse). Les reponses a la meme
question il y a un an donnaient 41% pour une approche exclusivement
militaire, et 52% qui n’y croyaient pas. Il s’avere que le camp de la
droite, pour qui la solution du conflit ne peut etre atteinte que par des
moyens militaires, s’est tres nettement erode depuis un an.

L’opinion est divisee sur l’evaluation de l’action du Premier ministre Ariel
Sharon dans sa guerre au terrorisme et pour la securite. 47% (reponses
cumulees) lui accordent un satisfecit, 48% se montrent critiques, ce qui
n’est pas un bon score pour ce qui est considere comme le point fort de
Sharon.

De facon generale, Sharon obtient 46% d’opinions favorables, contre 53%
d’opinions defavorables, pour son action en tant que premier ministre. En
mars dernier, Sharon obtenait 63% d’opinions favorables, et 60% en juin, ce
qui indique que l’opinion sur Sharon est passee de nettement favorable a
nettement defavorable.

Neanmoins, vu le manque d’alternatives credibles a Sharon a l’horizon, une
grande partie du public (59%) pense que Sharon ira au terme de son mandat,
soit quatre annees d’exercice du pouvoir.

Étiquettes