Nouvelle initiative de paix saoudienne


[->http://www.haaretzdaily.com/hasen/spages/386411.html]

Haaretz, 24 janvier 2004


Selon une nouvelle initiative de paix en train d’etre mise au point par des
Etats arabes, Israel negocierait un accord de paix avec tous les Etats
arabes, et pas seulement avec les Palestiniens, et les Etats arabes
absorberaient des refugies palestiniens. Selon le quotidien koweitien Al
Siyasa, l’initiative, conduite par l’Arabie saoudite, comprendrait “des
declarations d’accord de paix avec tous les Etats arabes”, ce qui mettrait
fin au conflit entre Israel et les Etats arabes. Les Etats arabes
declareraient une normalisation de leurs relations avec Israel, y compris la
nomination d’ambassadeurs.

Les Etats arabes exigeraient d’israel qu’il se retire sur les frontieres de
juin 1967, en d’autres termes, qu’il quitte les territoires palestiniens et
se retire du plateau du Golan.

L’initiative comprend egalemet une “solution creative” au probleme des
refugies palestiniens, l’un des problemes les plus serieux du conflit
israelo-palestinien.

Selon ce plan, environ deux millions de refugies palestiniens seraient
autorises a retourner dans l’Etat de Palestine nouvellement cree. Plus de
deux millions d’autres refugies seraient absorbes par d’autres Etats arabes,
et seraient indemnises pour les souffrances qu’ils ont endurees.

Les pays arabes ouvriraient leurs portes aux refugies, a condition que leur
nombre n’excede pas 10% de leur population existante.
L’Irak accepterait lui aussi des refugies palestiniens. Israel n’aurait pas
a absorber de refugies palestiniens.

Cette nouvelle initiative arabe, conduite par le prince saoudien Abdallah, a
ete presentee la semaine derniere au Departement d’Etat americain. Elle
pourrait etre soumise a l’approbation de la Ligue arabe lors du sommet qui
se tiendra en Tunisie en mars prochain.

L’Egypte, la Jordanie, le Maroc et probablement le Qatar sont les principaux
partisans de ce plan, qui a pour base une precedente initiative soudienne,
approuvee lors d’un sommet a Beyrouth en 2002. D’apres le plan saoudien
precedent, les Etats arabes reconnaissaient le doit d’Israel a vivre en
paix, et etablissaient avec lui des liens diplomatiques s’il se retirait sur
les lignes de 1967.