Les réservistes et les colonies sauvages



Des dizaines de soldats, pour la plupart réservistes dans des unités d’élite, on signé ces derniers jours une pétition adressée au Premier ministre Ariel Sharon et à son cabinet, demandant l’évacuation de toutes les colonies isolées et illégales en Cisjordanie.

Les signataires appellent Sharon à cesser d’envoyer des soldats défendre ces implantations, et à les démanteler. Amit Harel, l’un des initiateurs de la pétition, a declaré à Ha’aretz que celle-ci avait été lancée après que l’unité ait pris part à l’operétion Rempart, en avril dernier. Des membres de cette unité ont participé depuis lors à diverses actions de protestation insistant sur la nécessité de séparer Israël des Palestiniens.

Les signataires de la pétition ont précisé qu’ils ne refusaient pas de servir dans les Territoires et continueraient, quelles que soient leurs opinions politiques, à accomplir leurs périodes de réserve.

Le groupe se prépare à manifester vendredi prochain devant le ministère de la Défense, à Tel -Aviv. Le député du Meretz[[Meretz : Principal parti d’opposition de gauche à la Knesset. (NdT)]] Mossi Raz, qui a fait partie de la même unité, a également signé la pétition. Il est probable que la question des points de colonisation sauvages fera de nouveau les gros titres dans les semaines à venir, alors que le ministre de la Défense Benjamin Ben Eliezer se prépare à démanteler des dizaines d’implantations en Cisjordanie.