L’attaque des kamikazes contre Israel


Haaretz, 19 février

Trad. : Gérard Eizenberg pour La Paix Maintenant


Le Hamas, le Tanzim et le Jihad Islamique menent contre Israel une attaque
concentree de commandos suicide. Les infiltrations quotidiennes de ces
commandos en Israel demontrent combien la frontiere est permeable, et le
manque de pertinence des sieges et des blocus que Tsahal impose aux
agglomerations palestiniennes. Les seuls cas ou des commandos ont ete
interceptes ont ete le resultat d’un travail de renseignement reussi, ou d’une rencontre fortuite de ces commandos avec des forces armees israeliennes.

Penetrer a l’interieur du territoire israelien parait chose assez facile, et cela permet aux terroristes de faire de leurs attentats une affaire quasi quotidienne. Bien plus, l’entree de vehicules en Israel n’est pas bloquee a la frontiere, mais seulement a l’interieur du territoire, ce qui indique que l'”espace de blocage” que Tsahal a planifie, et pour lequel il a meme constitue un commandement special, n’est qu’un espace virtuel. Le debat a propos de la separation unilaterale sert de pretexte pour laisser la frontiere permeable.

Les attentats de samedi dernier, au centre commercial de Karnei Shomron, et
avant cela, dans le moshav de Hamra, montrent que la cible du terrorisme n’est pas seulement la population civile a l’interieur d’Israle, mais bien aussi les colons, qui semblaient ces derniers mois relativement proteges dans la confrontation avec les Palestiniens. L’action du kamikaze a Karnei Shomron a demontre que les colons, eux aussi, comptent sur des miracles, n’ayant pas pris le minimum de dispositions necessaires pour proteger le centre commercial. Les discussions qui ont suivi l’attentat, ou deux adolescents ont trouve la mort, ont revele que des Palestiniens y travaillaient sans permis, et que les colons avaient pour habitude de les exfiltrer a travers les barrages de Tsahal. Apres l’attentat, une partie des colons se sont empresses d’accuser l’armee.

Les derniers attentats demontrent qu’ils ne sont plus seulement le fait des deux organisations islamistes, le Hamas et le Djihad. Il devient de plus en plus clair que des militants du Tanzim y sont profondement impliques. Il s’agit de groupes fonctionnant en bandes armees, chacune etant basee dans une ville, ou un camp de refugies. De temps en temps, il y a egalement des actions communes des Tanzim et du Jihad, a l’exemple de la voiture piegee qui a explose il y a une dizaine de jours pres de Mei Ami, et ou deux Palestiniens ont ete tues. En revanche, l’attentat suicide qui a ete evite avant-hier par des policiers a Wadi Ara, etait l’oeuvre d’un groupe du Tanzim de Naplouse.

La presence du Tanzim dans les attentats contre Israel temoigne de l’implication directe du Fatah, dont le Tanzim est le bras arme. Il est douteux qu’une telle chose soit possible sans l’accord du President de l’Autorite palestinienne, Yasser Arafat. Mais, malgre tout, il existe encore des cas ou des services de securite palestiniens collaborent avec la securite israelienne, pour tenter de stopper les kamikazes et d’empecher les attentats.