Chronique pour la paix avec Gérard Unger : Nétanyahou et l’Europe


Entretien de David Chemla avec Gérard Unger, membre du bureau de JCall

Nétanyahou et l’Europe 

Après avoir participé à la commémoration du 75e anniversaire de la rafle du Vel d’Hiv, au cours de laquelle il s’est entretenu avec Emmanuel Macron, le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a rencontré à Budapest les dirigeants de quatre pays d’Europe de l’Est, ceux de la Hongrie, de la Pologne, de la République Tchèque et de la Slovaquie.
À cette occasion, ne se sachant pas écouté, il a vivement critiqué la politique européenne à l’égard d’Israël parce qu’elle veut mettre en avant des exigences morales, à la différence d’autres pays comme la Chine ou l’Inde avec lesquels Israël développe ces dernières années son commerce.
David Chemla

Membre du bureau du mouvement La Paix Maintenant, dont il est l'un des fondateurs, et secrétaire général européen de l'association JCall, David Chemla publie au {Nouvel Observateur}, à titre d'invité de la rédaction, un {blog} intitulé « Regard sur le Proche-Orient ». Il a publié en 2005, aux éditions Liana Levi, {Bâtisseurs de Paix}, une série d'entretiens avec des personnalités israéliennes et palestiniennes retraçant leur parcours vers une politique de paix, et a coordonné en 2011, chez la même éditrice, la publication de {Jcall, les raisons d'un appel}, recueil d'articles de diverses personnalités signataires de JCall.