Appel d’offres pour 100 nouveaux logements dans les colonies

Thème : Colonisation, yesha

Yedioth A’haronoth
mis en ligne le 18 avril 2008

Yediot Aharonot, 18 avril 2008

Traduction : Gérard Eizenberg pour La Paix Maintenant

Aujourd’hui vendredi, le ministère du logement et de la construction publie une annonce de location de lots sur lesquels la construction de 100 nouveaux logements est prévue dans les colonies d’Ariel et d’Elkana en Cisjordanie.

Shalom Akhshav (La Paix Maintenant) a déclaré que "ce gouvernement détruit toute chance de parvenir à un accord avec les Palestiniens, et transforme le sommet d’Annapolis en une plaisanterie." Yariv Oppenheimer, secrétaire général de Shalom Akhshav : "Ces annonces constituent un coup mortel porté au processus diplomatique. Pour apaiser les colons, ce gouvernement autorise la construction de milliers de logements dans les territoires palestiniens, torpillant ainsi toute chance de parvenir à un accord." Il a ajouté que seules trois caravanes avaient été évacuées volontairement au début de la semaine "et cela a payé. Ils ont reçu un cadeau de Pessah’ de 100 nouveaux logements en plein milieu de la Cisjordanie."

Ron Nachman, maire d’Ariel, a dit vendredi que les logements avaient été approuvés 8 mois auparavant. Certains devraient accueillir des colons évacués de la bande de Gaza. "Ariel agit avec l’accord de la droite comme de la gauche (? ??, ndt) et en conformité avec l’engagement pris par le président américain, que Sharon m’a montré à son retour des Etats-Unis. Je ne comprends pas où est le scandale."

Ze’ev Boïm, ministre du logement et de la construction : "L’idéologie de Shalom Akhshav n’est pas nouvelle. Selon eux, même une construction à l’intérieur des limites mpunicipales de Jérusalem est considérée comme de la colonisation. Ce n’est pas la position de ce gouvernement. La construction répond aux besoins de la croissance naturelle de la population."

Récemment, la commission de planification et de construction de la municipalité de Jérusalem a approuvé 600 nouveaux logements dans le quartier de Pisgat Ze’ev, dans le cadre du projet du maire de Jérusalem Uri Lupolianski qui consiste à construire 40 000 nouveaux logements pour de jeunes couples. Certains de ces logements sont prévus dans des quartiers effectivement considérés comme à l’intérieur des limites municipales de Jérusalem, mais situés au-delà des frontières de 1967. Ces constructions à Pisgat Ze’ev s’ajouteront à des centaines de logements érigés autour de Jérusalem et en-dehors de la ligne Verte, d’après un rapport de Shalom Akhshav.

(Sur ce rapport, voir "La mort du gel de la colonisation")