Un projet de logement israélien en Cisjordanie encerclerait Bethléem de colonies de peuplement


La zone allouée est considérée comme particulièrement sensible pour des raisons diplomatiques ■ Netanyahu a délaissé par le passé un plan similaire sous la pression internationale.


Auteur : Yotam Berger, 8 janvier, 2019 

Traduction : Bernard Bohbot pour LPM

légende photo: le projet d’extension des implantations encerclerait Bethléem

Ha’Aretz, le 8 janvier 2019

Israeli Housing Project in West Bank Would Surround Bethlehem With Settlements

Source : https://www.haaretz.com/israel-news/.premium-israel-pushing-to-expand-efrat-settlement-until-it-surrounds-bethlehem-1.6822476


Le gouvernement a alloué environ 1 200 dounams (300 acres) pour la planification d’un nouveau quartier qui permettrait d’étendre la colonie d’Efrat vers Bethléem, dans une zone considérée particulièrement sensible pour des raisons diplomatiques.

On s’attend à ce que le quartier agrandisse la zone bâtie dans le bloc de colonies de Gush Etzion jusqu’à la périphérie sud de la ville palestinienne, d’une manière qui entourerait Bethléem de colonies.

 

L’administration civile a attribué la zone au ministère du logement à la fin du mois dernier, une étape qui permettra le début de la planification active du quartier appelé Givat Eitam (Eitam Hill). La colline se trouve dans la zone de juridiction d’Efrat, mais du côté Est de la barrière de séparation.

 

En 2013, le gouvernement a tenté de faire avancer la construction à grande échelle dans les territoires, y compris plusieurs centaines d’unités résidentielles à Givat Eitam, mais le Premier ministre Benjamin Netanyahu a délaissé un plan similaire sous la pression internationale.

Environ un an plus tard, le ministre du Logement de l’époque, Uri Ariel, a tenté de faire avancer l’expansion, mais celle-ci a été interrompue. En 2016, le gouvernement a annoncé qu’un arpentage avait été effectué sur le site en vue de créer une zone contiguë de terres domaniales entre la colline et Efrat. Cette mesure a été prise dans le cadre du projet de construction sur un terrain privé appartenant à une filiale du Fonds national juif  (KKL) sur la colline.

Une requête contre le projet de construction sur le site a été soumise à la Haute Cour de justice par Peace Now. A la fin du mois dernier, l’État a informé la Haute Cour qu’une étape importante avait été franchie pour faire avancer la construction sur le site : La zone a été attribuée au ministère du Logement. Après la conclusion du processus d’attribution, qui prend peu de temps, la planification réelle d’un quartier résidentiel sur le site commencera.

Dans son annonce à la Haute Cour, le Bureau du Procureur de la République a écrit : “Récemment, l’intention du défendeur 2 (l’officier d’État-major responsable des biens publics abandonnés en Judée et en Samarie) a été formulée, avec la connaissance des dirigeants politiques, de conclure un contrat dans le but d’octroyer une licence pour la planification avec le Ministère du logement concernant les terres de l’État dans le village d’Efrat qui est au centre du recours, afin de planifier un quartier résidentiel. Une annonce de cette intention a été publiée aujourd’hui, 26 décembre 2018, dans l’Administration de coordination et de liaison de Bethléem, et une annonce a été envoyée à la liaison palestinienne.”

En conséquence, le gouvernement a alloué une grande superficie au ministère du Logement dans le but de planifier le quartier – 1 182,5 dounams sur la colline. Le permis d’urbanisme devrait prendre effet dans les 30 jours suivant la date de publication de l’annonce, le 26 décembre.

Le chef de l’équipe de surveillance des colonies de Peace Now, Shabtay Bendet, a déclaré : ” Le gouvernement franchit la ligne rouge en proposant une nouvelle colonie dans la zone E2, ce qui risque de porter un coup fatal aux chances de paix et à la solution à deux États. Le gouvernement Netanyahou a posé un geste aussi dangereux que sournois pour éviter les critiques publiques en Israël et dans le monde entier – ce n’est pas un hasard si cela a été fait immédiatement après l’annonce de l’élection, lorsque l’attention publique en Israël est dirigée vers les développements politiques et pendant les vacances de Noël, lorsque le reste du monde est en vacances.”

Le conseil municipal d’Efrat a construit un petit avant-poste entre deux bâtiments sur la colline en septembre dernier. L’avant-poste illégal a servi en quelque sorte de déclaration d’intention du conseil. On s’attend à ce qu’un quartier résidentiel du site comprenne plusieurs centaines d’unités de logement.

 

Yotam Berger est correspondant de Ha’aretz en Cisjordanie. Il étudie le droit à l’université hébraïque de Jérusalem.