Declarez votre victoire, et sortez !


Trad. : Gérard Eizenberg pour La Paix Maintenant


Le Premier Ministre ne comprend pas pourquoi de bons juifs refusent de croire qu’il a change, et que si seulement Yasser Arafat voulait bien stopper le terrorisme, il decouvrirait un Ariel Sharon tres serieux quand il promet aux Palestiniens des concessions douloureuses. Du fait qu’aucun Israelien, y compris les ministres de haut rang du parti de Sharon, n’a vu le moindre plan, il n’est pas etonnant que les Palestiniens ne soient pas prets a se contenter de bonnes paroles. De la meme facon que nous ne nous emeuvons guere des declarations d’Arafat sur un cessez-le-feu, les Palestiniens ne croient plus aux promesses de Sharon.

Dans un futur proche, ou previsible, il n’y a aucune chance que les deux cotes se mettent d’accord sur quoi que ce soit. Israel n’aura pas la securite sans reelles mesures sur le terrain, qui indiqueront une volonte de mettre fin a l’occupation. Et les Palestiniens n’obtiendront pas de terres supplementaires sans montrer qu’ils ont vraiment l’intention de mettre fin a la violence.

L’obstacle principal a la mission d’Anthony Zinni reside dans le fait qu’aucun des deux membres de ce couple etrange n’est pret a passer le premier des paroles aux actes, avant que l’autre ne se soit declare defait. Aucun des deux dirigeants ne peut se permettre d’admettre qu’apres avoir sacrifie des milliers de vies, et des milliards de dollars, il ramene son peuple la ou il se trouvait il y a 18 mois. Sharon veut prouver aux Palestiniens que la violence ne paie pas, et aux Israeliens que sa
determination a paye. Arafat vetu montrer aux Palestiniens que la violence n’etait pas une erreur, et que sa determination a paye.

La seule solution pour eux, pour sortir de l’abime, est de declarer la victoire, chacun de son cote. Les vainqueurs peuvent se permettre d’etre genereux envers les vaincus. La cle de la victoire se trouve au sommet de Beyrouth, dans quelques jours. Pour sa part, Arafat pourrait declarer a son peuple que les victimes ne sont pas mortes en vain. Il peut tirer argument du fait que, pour la premiere fois, tous les dirigeants arabes sont passes des bonnes paroles aux actes en faveur des Palestiniens. En echange de la creation d’un Etat palestinien et d’une justice pour les refugies, ils offrent a Israel le meilleur prix possible : des “relations normales et pacifiques”.

Sharon pourrait lui aussi presenter les declarations de Beyrouth comme une victoire. Aucun autre dirigeant israelien n’a jamais reussi a obtenir une telle decision de part de la Ligue Arabe. Le Premier Ministre pourra proclamer que ce succes historique aura ete le fruit de son refus de ceder au terrorisme et de negocier sous le feu.

Le lendemain de la declaration de Beyrouth, juste apres avoir declare leur
victoire et s’etre debarrasses de leurs derniers soucis de prestige, Arafat et Sharon auront a passr aux actes. Arafat prendra des mesures montrant qu’il retire son soutien au terrorisme. An meme temps, Sharon pourrait entamer un processus rendant credibles ses promesses d’offrir des “concessions douloureuses”. Il pourrait commencer par renoncer aux colonies de Gaza. La seule douleur qui s’ensuivrait serait le mal de tete que lui donneraient l’extreme-droite et Benjamin Netanyahu, mais de toute façon, ceux-la se plaignent deja de lui.

Combien d’Israeliens ressentiraient de la douleur si Sharon annoncait apres
le sommet que, en tant que geste pour le monde arabe, et en echange de
l’arrestation des hommes recherches, consideres comme des “bombes a
retardement”, Israel evacuait Netzarim (colonie de la Bande de Gaza, ndt)?
15 soldats sont morts, et 34 ont ete blesses depuis le debut de l’intifada dans la defense directe de ces 40 familles rassemblees dans cette colonie isolee? En 1994, la Knesset a debattu de la possibilite d’evacuer Netzarim, et Peres a declare a cette occasion que le cout de la protection de cette colonie dans des circonstances “normales” etait de 15 millions de shekels/an – 20 millions aujourd’hui. Il fallait alors 1 1/2 compagnie, aujourd’hui il en faut 2 1/2. Avec ce que Tsahal economiserait sur trois ans, il y aurait de quoi indemniser largement ces familles.

Il n’y a aucun plan de paix qui n’inclue un retrait total de la bande de Gaza. Cela fait longtemps que ces colonies sont passees du statut de monnaie d’echange a celui de piege.
Il est temps de declarer la victoire et de sortir. Et ça ne fera meme pas mal.