Assassinat de Sheikh Yassine : reactions en Israel


[->http://www.haaretz.com/hasen/spages/407402.html]

Haaretz, 22 mars 2004

Lundi, le monde politique etait divise sur l’assassinat de Sheikh Ahmed
Yassine, leader spirituel du Hamas.

Le conseil des colonies se rejouit de la decision du gouvernement de frapper
le leader du Hams, et felicite Tsahal pour avoir effectue sa mission. “Les
assassinats cibles de tout le leadership terroriste, y compris de Yasser
Arafat, mettra fin a la terreur, et non le retrait unilateral de Sharon”, a
declare le conseil.

Le ministre de l’interieur Avraham Poraz (Shinoui)
craint que de nombreux Israeliens paient de leur vie l’assassinat de
Yassine.

Le ministre des finances Benjamin Netanyahou (Likoud) a declare a la radio
que l’assassinat contiendrait a long terme le Hamas et les autres groupes
terroristes, ceux-ci se rendant compte que leurs leaders ne sont pas a
l’abri de tels coups.
“Meme sil y aura des reactions dures de la part du Hamas apres l’assassinat,
a long terme, ils se restreindront car leurs chefs sauront qu’ils peuvent
etre assassines”, a dit le ministre.
“Il est fort possible que nous ayons a effectuer de nombreuses operations
dans les zones controlees par l’Autorite palestinienne”, a-t-il encore dit,
ajoutant qu’Israel devra continuer a eradiquer le terrorisme et a proteger
ses frontieres. Selon lui, l’assassinat va desorganiser le terrorisme et
aura un effet de dissuasion.
“Il est certain que ceux qui preparent une bombe et dont nous savons qu’ils
vont la placer quelque part doivent etre elimines. Mais Yassine n’etait pas
une ‘bombe a retardement'”, a declare le ministre de l’interieur Avraham
Poraz. Lui et le ministre de la justice Yosef Lapid, tous deux du parti
centriste Shinoui, ont vote contre l’assassinat lors de la reunion du
cabinet de la semaine derniere.
“Je crains que nous n’ayons ouvert un nouveau cycle de violences, et que
beaucoup le payent de leur vie”, a dit Poraz. “J’ai peur que la motivation
du Hamas ne monte. Yassine va devenir une sorte de martyr, un heros
national, et, je regrette de le dire, cela n’empechera pas le Hamas de
continuer ses activites”. Pour lui, “tout leader est remplacable”. Il se
pose la question de la sagesse de s’en prendre a un membre du clerge
musulman, meme s’il est “implique dans le terrorisme”. “Le resultat peut
etre tres dangereux”.

Le dirigeant du parti de gauche Yahad (ex Meretz), l’ancien ministre de la
justice Yossi Beilin, a critique l’assassinat : “combien d’Israeliens
devront payer de leur vie pour cet acte?”. Pour lui, l’assassinat est “une
terrible erreur qui coutera tres cher a Israel”. Beilin a dit que
l’assassinat de Yassine pouvait ouvrir un nouveau cycle de violences, en
ajoutant que la politique des assassinats cibles n’etait ni legitime ni
efficace.

Le ministre des infrastructures Yosef Paritzky (Shinoui) a dit que les
assassinats seuls n’arreteront pas le terrorisme, et qu’Israel devait
reprendre les pourparlers avec les Palestiniens.

Le depute Ahmed Tibi (Hadash-Ta’al) a reagi en disant que le gouvernement
israelien et son premier ministre avaient commis un crime de guerre. Le
depute Taleb a-Sana (Liste arabe unie) a declare qu’il s’agissait d’un “acte
fou, qui jette toute la region dans le cahos et dans le sang. Celui qui est
derriere cet ordre est un criminel assoiffe de sang”.

La deputee Zahava Gal-On (Yahad) a reagi : “Sharon, qui a provoque les
emeutes sur le Mont du Temple (en septembre 2000), jette aujourd’hui de
l’huile sur le feu… Il devra endosser personnellement la responsabilite de
cette action”

Le mouvement Shalom Akhshav (La Paix Maintenant) a reagi en disant que le
fait de tuer Yassine “fait de nous tous des otages. La seule maniere de
balayer le Hamas et les autres groupes terroristes passe par un accord
diplomatique”.

Étiquettes