Cette prise de position, dans sa fermeté, illustre celle de très nombreuses associations juives de par le monde, regroupées ou pas dans le réseau J-Link, contre un projet non encore définitivement adopté par toutes les instances du KKL.
Si tel était le cas, c’est l’image d’une institution pilier du sionisme qui s’en verrait entachée et à travers elle, le sionisme lui-même.


Traduction : Bernard Bohbot pour LPM

APN, 4 avril 2021

https://www.lapaixmaintenant.org/wp-content/uploads/2021/02/screen-shot-2021-02-11-at-64432-pm-866×640.png


Americans for Peace Now (APN) est scandalisé par le vote du comité exécutif du Jewish National Fund-Keren Kayemeth LeIsrael (JNF-KKL) hier (11 avril 2021) qui autorise l’achat de terres en Cisjordanie afin de permettre l’expansion des colonies. APN demande instamment au conseil d’administration de JNF-KKL de rejeter cette décision lors de son vote final le 22 avril.

Le JNF-KKL a adopté la résolution hier par une majorité de six contre cinq.

En approuvant la doctrine qui considère que les terres de Cisjordanie peuvent être achetées par l’organisation, le JNF-KKL deviendra volontairement un outil au service des colons zélotes de Cisjordanie, qui ne cessent d’intensifier leur campagne de dépossession des Palestiniens. Cette campagne est au centre de la critique internationale à l’encontre du gouvernement israélien. Il s’agit d’une pratique que la plupart des Juifs américains rejettent fermement.

Hadar Susskind, président et directeur général d’APN, a déclaré : “Les fonds du JNF, collectés dans les synagogues, les écoles et les foyers juifs du monde entier, ne doivent pas être utilisés pour renforcer l’occupation et saper davantage les valeurs fondatrices de l’État d’Israël. Ils ne doivent pas non plus être utilisés pour trahir les valeurs des communautés juives du monde entier. La plupart des Juifs américains sont profondément opposés à l’entreprise de colonisation et ne veulent pas que les dons juifs soient utilisés pour la soutenir. Ils ne veulent  pas aider à construire un Israël qui dépossède les Palestiniens, mais plutôt un Israël qui recherche la paix avec ses voisins, défend la démocratie et respecte les droits de l’homme. L’achat de terres pour étendre les colonies de Cisjordanie est contraire à ces valeurs. Il consacre l’occupation et met donc en péril l’avenir d’Israël en tant que démocratie et menace sa sécurité nationale.”

Mis en ligne le 19 avril 2021