Une nouvelle colonie dans la Vallée du Jourdain

Thème : Colonisation, yesha

Ha’aretz
mis en ligne le 26 décembre 2006

Il faudrait savoir... Tout en s’engageant dans un processus diplomatique avec Mahmoud Abbas, tout en parlant de paix avec les Palestiniens [1], le gouvernement Olmert décide de créer une nouvelle colonie dans un endroit indispensable à un possible Etat palestinien viable

http://www.haaretz.com/hasen/spages...

Ha’aretz, 26 décembre 2006

Trad. : Gérard Eizenberg pour La Paix Maintenant

Le ministère de la défense a approuvé le projet de construction d’une nouvelle colonie au nord de la Vallée du Jourdain, à l’extérieur de la clôture de sécurité [2]. Cette colonie accueillera des familles évacuées de certaines colonies de Gaza.

Les plans, approuvés lundi, comprennent la construction de 30 maisons destinées à des familles évacuées du Goush Katif lors du désengagement de la bande de Gaza en août 2005.

Cette colonie, qui sera nommée Maskiot, accueillera 20 familles de l’ancienne colonie de Shirat Hayam, ainsi que 10 familles venues d’autres colonies du Goush Katif.

Emily Amrussy, l’une des pore-parole du Conseil Yesha (représentatif des colons) a déclaré que 42 des 1.700 familles évacuées de la bande de Gaza s’étaient installées en Cisjordanie habitaient des logements provisoires. "L’explication [de ce faible nombre] est que la plupart des familles souhaitaient habiter au sud d’Israël pour être près de leurs lieux de travail et de leurs proches". Elle a dit que le gouvernement avait promis de construire un "quartier" pour les évacués de Gaza à Maskiot, qui comptent s’installer dans des caravanes en attendant la construction de logements en dur.

Cette nouvelle colonie avait d’abord été approuvée pendant le mandat du premier ministre Ariel Sharon, mais son approbation définitive dépendait de celle du ministre de la défense.

En mai dernier, le général Yaïr Naveh, qui commande la Cisjordanie, avait approuvé l’extension des limites administratives de quatre colonies : Beitar Illit, Givat Zeev, Omit et Maskiot. Celle-ci est la seule à être située à l’extérieur de la clôture de séparation. Cette décision avait atterri sur le bureau du ministre de la défense d’alors, Shaul Mofaz. Puis son successeur Amir Peretz s’y était opposé. Mais les plans demeuraient sur la table, en attente d’approbation.

Shirat Hayam était l’une des colonies du Goush Katif les plus "idéologiques" et la dernière à avoir été créée dans la bande de Gaza, en réponse à une attaque terroriste contre un bus scolaire qui transportait des enfants de la colonie de Kfar Darom.

"Nous voulons déménager ensemble, en groupe, et perpétuer l’héritage de notre communauté. L’endroit pour le faire est la Vallée du Jourdain", dit Avinadav Vitkon, l’un des évacués de Shirat Hayam. "Bien sûr, nous sommes inquiets d’une future évacuation, et nos sentiments sont contradictoires, mais cela semble être notre destin, nous considérons cela comme un défi à relever."

Yossi Hazot, autre évacué du Goush Katif : "Nous ne nous installons pas dans la Vallée du Jourdain uniquement pour être évacués dans deux ans, mais pas non plus pour nous opposer à une évacuation future. Nous espérons que la Vallée du Jourdain demeurera entre nos mains de nombreuses années. Certains disent que la Vallée du Jourdain est un point d’interrogation. Dans ce cas, nous sommes le point d’exclamation."