Shalom Akhshav fait flotter les drapeaux syrien et israélien sur la route Tel Aviv - Jérusalem

Thème : Shalom Akhshav : action et influence Syrie, Golan

Sources : Shalom Akhshav, Yediot Aharonot, Jerusalem Post

11 juillet 2007

Mardi matin, Shalom Akhshav a accroché des dizaines de drapeaux israéliens et syriens le long de la roiute Tel Aviv - Jérusalem : réaction à la déclaration du premier ministre Ehoud Olmert qui avait déclaré dans une interview à la chaîne Al Arabiya, qu’Israël était prêt à des négociations directes avec Damas. [1]

Lundi dernier, Damas avait refusé cette offre de négociations. Le député syrien Muhammad Habash avait déclaré que Damas ne croyait pas à l’ouverture d’Olmert, malgré le fait que l’interview constituait la première apparition d’un Premeir ministre israélien sur une chaîne arabe majeure depuis plusieurs années.

"Nous avons souhaité faire passer le message que l’opinion voulait que le gouvernement agisse pour éviter une prochaine guerre et parvenir à un accord avec la Syrie", a déclaré à Yediot Aharonot Yariv Oppenheimer, secrétaire général de Shalom Akhshav. "Ces derniers mois, la Syrie a indiqué à plusieurs reprises qu’elle était prête à négocier. L’alternative serait la guerre."

Cette initiative fait partie de la campagne de Shalom Akhshav : "Parler avec la Syrie." Jeudi prochain, premier anniversaire de la deuixième guerre du Liban, Shalom Akhshav compte organiser une manifestation pour appeler à la reprise des pourparlers avec la Syrie.

L’extrême droite porte plainte

Baroukh Marzel et Itamar Ben Gvir, militants du Front national Juif, mouvement d’extrême droite, n’ont pas tardé à réagir en portant plainte auprès de la police. Selon eux, le fait d’accrocher des drapeaux syriens sur le sol d’Israël est illégal, la Syrie étant considérée comme pays ennemi depuis la guerre du Kippour de 1973.