Shalom Akhshav : « Lieberman et Ahmadinejad, même combat »

Thème : Shalom Akhshav : action et influence

Jerusalem Post
mis en ligne le 20 novembre 2007

Jerusalem Post, 19 novembre 2007

sur le site du JPost

Traduction : Gérard Eizenberg pour La Paix Maintenant

Shalom Akhshav (La Paix Maintenant) a lancé lundi matin une campagne comparant Avigdor Lieberman, ministre chargé des affaires stratégiques, au président iranien Mahmoud Ahmadinejad.

Le mouvement a collé à Tel-Aviv, Jérusalem et Nokdim (colonie de Cisjordanie où réside Lieberman) des affiches portant le slogan : « Les opposants à Annapolis sont des opposants à la paix ! »

légende de l’affiche : "Le front du refus"

Yariv Oppenheimer, secrétaire général de Shalom Akhshav, a déclaré lundi que Lieberman renforçait l’éventualité que l’Iran se procure l’arme nucléaire en s’opposant au sommet d’Annapolis : « Quiconque fait échouer Annapolis fait le jeu d’Ahmadinejad, du Hamas et de tous les extrémistes. C’est ce que fait Lieberman en vidant Annapolis de tout contenu et en garantissant ainsi son échec. »

Le porte-parole de Lieberman a réagi en qualifiant la campagne de Shalom Akhshav d’incitation à la haine : « Cela me met en rage de voir que le même Shalom Akhshav, qui proteste avec raison contre des affiches montrant Rabin et Peres coiffés d’un keffieh, représente maintenant Lieberman en Ahmadinejad. Les extrémistes de gauche de Shalom Akhshav ne diffèrent en rien de Marzel (prénom Baroukh, militant du Kakh, mouvement du « rabbin » Meir Kahana) et des extrémistes de droite. »

Alors que le comité central du Parti travailliste devait se réunir le même jour, les opposants à la ligne de son président Ehoud Barak affirmaient qu’Annapolis échouerait, non pas à cause de Lieberman, mais à cause du peu de soutien apporté par Barak, ce qui renforce de fait l’influence de Lieberman.