Réunion au sommet entre chefs du renseignement israélien et arabes ?

Thème : Renseignement, services secrets

Ha’aretz
mis en ligne le 30 septembre 2006

point d’interrogation car l’info ne provient que d’une seule source : le journal Al-Quds de Londres. Et pour cause : cette réunion était censée être secrète. Si l’info est vraie, la question est : de qui vient la fuite ?

http://www.haaretz.com/hasen/spages...

Ha’areta, 30 septembre 2006

Trad. : Gérard Eizenberg pour La Paix Maintenant

Le journal en langue arabe Al-Quds, basé à Londres, a rapporté samedi qu’une rencontre secrète s’était tenue récemment en Jordanie entre Youval Diskin, chef du Shin Bet, et des officiers de renseignement de plusieurs Etats arabes modérés.

D’après cette information, cette réunion a eu lieu pour discuter de la confrontation avec les Etats extrémistes du Moyen-Orient, et de la manière de répondre à la menace terroriste.

Al-Quds rapporte qu’étaient présents à cette réunion secrète, outre Diskin, le Président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, Mohammed al-Dahabi, chef du département général du renseignement jordanien, Omar Souleiman, chef du renseignement égyptien, ainsi que plusieurs représentants de haut niveau d’Etats du Golfe qui n’entretiennent pas de relations diplomatiques avec Israël.

Au cours de cette réunion, Abbas aurait présenté à Diskin l’accord auquel il était parvenu avec son premier ministre Ismail Haniyeh sur un gouvernement d’union nationale. Mais, a-t-il expliqué, deux jours après la conclusion de cet accord, Haniyeh a annoncé que le Hamas exigeait que soit modifiée une clause concernant la reconnaissance de l’initiative de paix arabe.

Toujours d’après cette information, les représentants de l’Egypte, de la Jordanie et de l’un des Etats du Golfe auraient exprimé des réserves quant à la nomination de Haniyeh ou de tout autre représentant du Hamas à la tête d’un futur gouvernement palestinien d’union nationale.

Ils auraient également demandé à Abbas que le programme de ce gouvernement inclue les conditions fixées par le Quartette (USA, Union européenne, ONU et Russie) comme la reconnaissance d’Israël et le respect des accords passés signés entre Israël et l’OLP.

Al-Quds rapporte qu’Abbas a exprimé son mécontentement quant aux récents efforts en vue d’obtenir la libération du soldat israélien Gilad Shalit, enlevé par un groupe lié au Hamas. Abbas a affirmé que trop d’intervenants étaient impliqués dans les tentatives de médiation, dont la Turquie, la Norvège et l’Espagne.

Abbas aurait demandé à tous les participants à cette réunion de travailler désormais en vue de la libération de Shalit en tandem avec la seule direction du Hamas dans les territoires de l’Autorité palestinienne, et que tous les contacts avec la direction du Hamas en Syrie, en clair, Khaled Mesh’al, soient coupés.

Cette information rapportée par Al-Quds n’a pour l’instant pas été corroborée par une quelconque autre source.