"Pulsa dinura", Eichmann : à droite, on devient fou et on rend fou

Thème : Retrait de Gaza Médias, Internet Fanatismes, fondamentalismes

Ha’aretzYedioth A’haronoth
mis en ligne le 27 juillet 2005

des extrémistes de droite illuminés prient pour la mort de Sharon ; un député d’extrême droite compare le comportement de la police envers les colons à celui d’Eichmann, qui "lui aussi exécutait des ordres"... Dans quelle atmosphère de folie vont-ils continuer à entraîner Israël ?

26-27 juillet 2005

Synthèse et traduction : Gérard Eizenberg pour La Paix Maintenant

"Nous avons prié pour la mort de Sharon"

Des militants d’extrême droite affirment avoir organisé une "Pulsa Dinura" (cérémonie kabbaliste où l’on demande à Dieu de maudire une personne considérée comme pécheresse) réclamant la mort du Premier ministre Ariel Sharon. Une vingtaine de ces militants ont participé à cette cérémonie, qui s’est tenue dans le cimetière antique de Rosh Pina [au Nord d’Israël]. D’après les participants, la cérémonie a été autorisée par certains rabbins.

"C’était un appel aux anges de la destruction, pour qu’ils tuent Ariel Sharon", a déclaré à Ynet Michaël Ben-Horin, l’un des participants. "Cette cérémonie s’adressait aux anges, pas aux hommes, car il serait inutile de la part d’êtres humains d’essayer (d’assassiner Sharon) compte tenu de la protection dont il bénéficie".

Le rabbin Yossef Dayan a participé, lui aussi, à la cérémonie. Il y a dix ans, il avait été partie prenante d’une même cérémonie, contre Itzhak Rabin. Selon lui, les rabbins ont ordonné que ne participent que des hommes mariés (ni veufs ni divorcés, âgés de plus de 40 ans et barbus. "Tout le monde était en noir, sauf un qui était habillé en blanc", a-t-il dit. Il a fourni des extraits traduits de la cérémonie, conduite en araméen : "Nous avons la permission de demander aux Très Hautes Instances d’envoyer des Anges de la Destruction attenter à Ariel Ben-Dvora Sheinerman (Sharon."

Un autre participant a déclaré : "Nous avons dit la prière du Pulsa Dinura pour que le Seigneur prenne le dictateur sanguinaire qui assassine le peuple d’Israël".

Une cérémonie païenne et barbare

La prière de mort Pulsa Dinura a suscité un flot de condamnations partout en Israël, y compris au sein de la droite anti-désengagement et du monde religieux.

Yariv Oppenheimer, secrétaire général de Shalom Akhshav (La Paix Maintenant) a appelé la droite à "faire de toute urgence son examen de conscience, avant qu’un autre meurtre ne se produise". "Il ne s’agit pas de quelques fruits pourris, mais d’un ensemble d’extrémistes prêts à tuer pour stopper le désengagement", a-t-il déclaré.

D’autre part, Shalom Akhshav a protesté contre le projet de la 2ème chaîne de télévision israélienne de diffuser des images de cette cérémonie. La chaîne aurait déboursé 5.000 $ pour acheter ces images. Shalom Akhshav l’accuse de financer l’incitation à la haine.

"Eichmann aussi exécutait les ordres"

Lundi dernier, le député Tzvi Hendel (Union nationale, extrême droite) a comparé la violence de la police à l’égard des colons qui doivent être évacués aux actes d’Adolf Eichmann. "Peut-être avons-nous tué Eichmann exprès", a-t-il dit lors d’un débat à la Knesset, en parlant de l’exécution de l’ancien officier SS. "Après tout, lui aussi exécutait des ordres. Aucun soldat dans aucune dictature au monde ne se conduirait face à nos enfants comme le fait la police, et le jour viendra où la société israélienne paiera cher pour tout cela".