Olmert : planifier dès ce mois-ci l’évacuation de colonies sauvages

Thème : Colonisation, yesha Shalom Akhshav : action et influence

Ha’aretz
mis en ligne le 3 mai 2007

Pour l’intro, voir le communiqué de Shalom Akhshav qu’accompagne cet article : http://www.lapaixmaintenant.org/com...

Ha’aretz, 1er mai 2007

Trad. : Gérard pour La Paix Maintenant

Le premier ministre Ehoud Olmert a demandé à son ministre de la défense, Amir Peretz, de préparer un plan pour la fin du mois de mai destiné à l’évacuation de colonies sauvages, a déclaré le bureau du procureur de l’Etat à la Haute cour de Justice.

Cette déclaration s’inscrit dans le cadre d’une procédure intentée devant la Haute cour par les habitants de deux villages de Cisjordanie, Dir Dibwan et Burka, contre la colonie sauvage de Migron. Selon ces villageois, représentés par Me Michael Sfard [qui représente aussi Shalom Akhshav, ndt], Migron est construite sur des terres qui leur appartiennent.

Le plan qu’Olmert a demandé à Peretz de préparer comprend l’évacuation de Migron.

Ce plan appellerait à une évacuation progressive des colonies sauvages, de l’évacuation la plus simple à la plus complexe, sur la base d’un certain nombre de paramètres (voir le communiqué de Shalom Akhshav cité plus haut).

/...

Shalom Akhshav, qui fait partie des initiateurs de cette procédure à l’encontre de Migron, a déclaré hier : "Le gouvernement tente de gagner du temps. Au lieu de fixer une date précise à l’évacuation de ces colonies illégales, il repousse sa réponse de deux mois supplémentaires. Et l’Etat évite aussi de préciser quels colonies sauvages seront concernées par ce plan."

Yishaï Hollender, porte-parole du Conseil représentatif des colons (Yesha) a déclaré que la réponse de l’Etat au tribunal était "très surprenante, car le premier ministre sait que la question des colonies sauvages peut être résolue par le dialogue avec les leaders des colons (...)"

Le groupe de colons "Homesh D’abord" a déclaré que "tant que la construction illégale des Arabes n’était pas traitée, cette exigence d’évacuer une colonie sauvage constitu(ait) une persécution contre les colons à des fins de survie politicienne [1]. Non seulement Olmert ne réussira pas dans cette mission, mais Homesh sera reconstruite". Homesh est l’une des quatre colonies du Nord de la Cisjordanie évacuées en 2005 en même temps que celles de la bande de Gaza.

/...

Le procureur de l’Etat a déjà reconnu devant la Haute cour que "du fait que Migron a été construite sur des terres palestiniennes privées, il n’existe aucune voie juridique qui permette de s’accommoder de son existence à long terme."

Migron, créée en 2001, compterait 43 familles, 60 maisons en préfabriqué et deux bâtiments en dur.