Manifestation à Hebron jeudi 18 janvier

Thème : Hébron

 

Mardi 18 janvier 2007

(source : Yediot Aharonot)

Environ 150 militants de Shalom Akhshav (La Paix Maintenant) ont quitté Jérusalem pour se diriger vers Hebron pour protester contre les violences exercées contre les Palestiniens de la part des colons de la ville.
La police et l’armée ont interdit leur entrée dans Hebron, mais les militants ont l’intention de manifester à l’endroit où leur marche sera bloquée.

Le militant d’exrême droite Itamar Ben Gvir a exprimé sa déception à l’égard de cette décision d’interdire l’entrée des militants de Shalom Akhshav dans la colonie de juive à l’intérieur de Hebron : "En fait, nous les attendions avec les meilleurs fruits de la saison, et nous avions l’intention de les accueillir de la manière qui convient aux traîtres."

A l’origine, l’armée et la police avaient autorisé cette manifestation, mais le commandant en charge du front Centre, Yaïr Naveh, a finalement décidé de l’annuler par crainte de "troubles à l’odre public" à Hebron. La manifestation a donc eu lieu au carrefour Okafim, au nord de la ville.

Au cours de la manifestation, Yariv Oppenheimer, secrétaire général de Shalom Akhshav, a traité les policeiers de "lâches" et les a accusés de ne pas faire respecter la loi par les colons. Plus tôt, il avait qualifié la décision de l’armée d’annuler la manifestation de "scandaleuse", et déclaré que l’armée baissait les bras face aux menaces des colons.

Il a également souligné que l’armée a fréquemment autorisé des habitants juifs d’organiser des meetings publics dans la ville, sous surveillance policière.

Parmi les orateurs présents à cette manifestation, le président du Meretz Yossi Beilin a violemment critiqué le comprtement des colons.

Pendant ce temps, un groupe de militants de droite a organisé une contre-manifestation sur les mêmes lieux. Une échauffourée s’est produite entre les deux groupes, et la police est intervenue pour les séparer.


Après le récent comportement honteux des colons à Hebron, et l’absence de réaction de la part de l’armée, Shalom Akhshav organise une grande manifestation dans la ville de Hebron jeudi 18 janvier.

Le but de cette manifestation est d’appeler le gouvernement à :
- En finir avec la terreur que font régner les colons
- Réouvrir la route Shuheda aux Palestiniens
- Restaurer la dignité humaine dans la ville

Transport :
Depuis Tel-Aviv : RV à 9h à la gare ferroviaire Nord (près du bureau d’enregistrement d’El Al). Contact : Irit (054 4405157).
Depuis Jérusalem : RV à 9h45 sur le parking du Gan Hapa’amon. Contact : Noa (054 2151128)
Depuis Beer Sheva : RV à 10h au Merkaz haMorim (coin rues Reger et Massada). Contact : Tsah’i (054 8080498)

Appelez dès maintenant pour réserver vos places dans les bus.

La vidéo qui a circulé est un exemple du harcèlement que subissent les Palestiniens [1]. Ces dernières années, les colons ont construit le quartier "Admot Yishaï", et harcèlent constamment leurs voisins palestiniens. De nombreux logements palestiniens ont été abandonnés à cause de ce harcèlement, et dans certains cas, les colons se sont introduits dans des logements palestiniens et ont commencé à les squatter. Pour se protéger du rituel quotidien des attaques commises par les colons, la famille palestinienne Abou Aïsha a dû entourer leur maison d’une cage de fer. 14 membres de cette famille résident dans cette "maison-cage".