Divers

colons, Crif Isère, décès de Michel Dreyfus-Schmidt, débats à Paris et à la Fête de l’Huma

 

Certains se demandent à quoi sert La Paix Maintenant.

En tout cas, une chose est sûre, notre mouvement obsède la droite colonisatrice en Israël. Dans une récente livraison de son bulletin, Aroutz 7, organe quasi officiel des colons, publie 2 articles. L’un est consacré à l‘activité de l’Observatoire de la colonisation de Shalom Akhshav, l’autre à un point juridique religieux.

Le premier décrit, avec justesse d’ailleurs, l’action de l’équipe de Hagit Ofran, tout en suggérant que cette action relève de la haute trahison. L’article conclut par ces mots : "Il y en a qui construisent, d’autres qui détruisent." S’ils le disent...

L’autre article cite les propos d’un certain rabbin Rozen, qui affirme que le comportement de La Paix Maintenant "peut être qualifié de ’Mosser’, c’est-à-dire ’délateurs’ individuels, ayant atteint le plus bas niveau de comportement, abhorré dans la Tradition juive." Il ajoute : "Le Rav Rozen écrit en outre que d’après la Halacha, ou la Loi Juive, la sanction est tout simplement la mort."

Yariv, Hagit et les autres, vous comptez vos abattis ?


Plus drôle (quoique) : le Crif Isère invite ses sympathisants à une conférence sur la Kabbale. Jusque-là, rien de surprenant. Sauf que la lecture du carton d’invitation réserve quelques surprises. Déjà, le (mauvais) graphiste a dû s’en donner à cœur joie. Mauvais parce que l’on compte pas moins de 4 caractères différents sur lce carton d’invitation, dont l’un se veut imiter les caractères hébraïques (probablement nécessaire dans son esprit pour parler d’une conférence sur la Kabbale).

Le texte vaut le détour. Le professeur-conférencier va "décrypter l’actualité à l’aide des modes kabbalistiques secrets de la Guematria Hébraïque, des codes de la Torah et de la symbolique Juive" (majuscules indues et fautes d’orthographe dans le texte). Le maître va révéler à ses auditeurs "une véritable technique de décodage de textes prophétiques, jusqu’alors hermétiquement scellée de sept sceaux." La conférence est intitulée "Gog et Magog, ou la Fin des Temps." L’invitation se termine par  : le professeur XXX "tient à préparer Israël à sa regénération et à son renouvellement pour l’accomplissement de son futur, celui qui fera d’Israël Le Grand Prêtre Des Nations (en gras) dans l’humanité à venir, comme l’avaient prédit les prophètes de la Bible." Rien que ça...

Gageons que l’assistance sortira de cette conférence munie des outils indispensables pour décrypter une actualité quand même un peu compliquée. Sérieusement, la Kabbale est une tradition ésotérique fascinante. Pourquoi confier sa réputation à ce genre de charlatans ?

Plus fort encore : attaché à l’invitation se trouve un coupon détachable indiquant les dates de "consultations kabbalistiques" individuelles, "uniquement sur RV" (suit un numéro de téléphone portable).

Finalement, il y a quelque chose de rassurant à voir le Crif occupé à de telles choses. Ca lui laisse moins de temps pour le reste.


Pour montrer que nous n’avons rien contre les religieux (mais quelque chose contre les charlatans), voici une invitation qui nous a été adressée :

"Palestine - Israël : la paix à la lumière de la Torah, du Coran et de la Bible ?"

Le mercredi 17 septembre à 18h00 Hôtel de Ville 5, rue Lobau 75004 PARIS

Débat avec :
- Hervé Elie BOKOBZA, auteur de Israël - Palestine : la paix à la lumière de la Torah (éditions de l’Oeuvre, préface de Philippe Haddad)
- Mohamed MESTIRI, directeur de l’Institut international de la pensée islamique
- Michel DUBOST, évêque d’Evry-Corbeil
- Henri COHEN-SOLAL, Carrefour des Mondes et des Cultures, fondateur de Beït Ham, professeur à l’Institut Catholique de Paris.

Débat animé par Marc LEBRET, président de l’Association interculturelle Carrefour des Mondes et des Cultures

Incription nécessaire : envoyer un message à lebret.marc@wanadoo.fr


Nous apprenons le décès de notre ami Michel DREYFUS-SCHMIDT, sénateur socialiste de Belfort. Républicain dans l’âme et ardent défenseur des droits de l’homme, il a toujours été à nos côtés.

Le Bureau de La Paix Maintenant présente ses condoléances à sa famille.


Enfin, La Paix Maintenant participera à un débat à la Fête de l’Humanité sur le thème "A quand la création d’un Etat de Palestine ?"

Gérard Eizenberg représentera LPM et débattra avec Hind KHOURY, déléguée générale de l’Autorité palestinienne en France.

Fête de l’Humanité à La Courneuve, samedi 13 septembre de 17h30 à 19h. Sur le stand du Mouvement de la Paix, situé avenue Dolorès Ibarruri (la Passionaria), près de l’entrée principale du parc. Parc départemental de la Courneuve, RER B Le Bourget.