A droite : "Olmert cherche la guerre civile"

Thème : Colonisation, yesha Shalom Akhshav : action et influence

Yedioth A’haronoth
mis en ligne le 19 janvier 2006

Shalom Akhshav a gagné : la Haute cour s’est prononcée pour la démolition des bâtiments dans l’avant-poste d’Amona. Ehud Olmert a décidé d’appliquer la décision, et semble déterminé à faire régner un début d’état de droit dans les Territoires, y compris à Hébron où se affrontés colons et forces de sécurité. La droite colonisatrice, comme à son habitude lorsqu’elle se sent menacée, parle de "guerre civile" et se prépare au combat

http://www.ynetnews.com/articles/0,...

Yediot Aharonot, 18 janvier 2006

Trad. : Gérard Eizenberg pour La Paix Maintenant

Omert se prépare-t-il à affronter les colons ? Le Premier ministre par intérim a ordonné aux forces de sécurité d’agir immédiatement pour que pas un seul colon illégal ne demeure dans le marché de Hébron. De plus, Olmert a demandé à Shaul Mofaz, ministre de la Défense, de lui soumettre un plan destiné à démanteler tous les avant-postes de Cisjordanie. Autre décision : la démolition des logements illégalement construits dans l’avant-poste d’Amona.

Mercredi, à droite, on mettait en cause la volonté affichée par Ehud Olmert d’expulser les colons juifs d’un quartier de Hébron, et on l’accusait de manœuvres politiciennes en prévision des élections du 28 mars prochain.

"Olmert cherche la guerre civile. Il y a la place pour un compromis juridique, mais il préfère ne pas en tenir compte afin d’être le leader de la gauche aux prochaines élections", déclarait le député Arieh Eldad (Union nationale).

"Nous conseillons à Olmert de s’informer de la complexité du problème des avant-postes avant de lancer son attaque et de déclarer la guerre", ont dit des représentants du Conseil des colons (Yesha). Yesha accuse les conseillers d’Olmert de fournir à celui-ci de fausses informations sur les avant-postes de Cisjordanie.

Baroukh Marzel, président du Front national juif (avatar du parti Kakh du rabbin Kahana, ndt), a dit en réaction à l’ordre donné par Olmert de réprimer les troubles à Hébron : "Olmert est un provocateur qui cherche à ce que du sang juif coule à Hébron. Le peuple ferait bien de le renverser le plus tôt possible".

Le député Tsvi Hendel (Union nationale) a déclaré qu’Olmert est manipulé par ses conseillers en communication qui lui suggèrent de faire une démonstration de fermeté.

Par ailleurs, lors des heurts entre policiers et colons à Hébron, des colons nous ont déclaré : "la police a dépassé les bornes. Elle nous traite comme le Hamas, et sa violence d’aujourd’hui contre des femmes et des enfants en bas âge a franchi la ligne jaune. Nous ne sommes pas des pleurnichards, mais ce comportement ne fait que renforcer la haine de la police chez nos jeunes".

Yesha prêt à se battre pour Amona

Mercredi, la Haute cour de Justice a tranché : la démolition des logements construits à Amona doit prendre effet dans une semaine. Il y a deux mois, Shalom Akhshav (La Paix Maintenant) avait saisi avec succès la Haute cour pour que les colons soient évacués. Les colons comptent faire appel de cette décision avant une semaine, avant donc que l’armée n’ait démoli les bâtiments.

Alors que les colons se préparent à la confrontation, le gouvernement paraît déterminé à procéder aux évacuations. "Cette situation, où l’on viole la loi et où l’on défie l’Etat, pourrait passer la ligne Verte et s’étendre à Israël proprement dit", a dit Olmert, en ajoutant que les fonctionnaires qui auraient pris part aux violences seraient sanctionnés.

Le Conseil des colons a déclaré en réaction à la menace de ces évacuations : "malgré nos tentatives de parvenir à un accord... la Haute cour a décidé que ses décrets de démolition à Amona devaient prendre effet. Cela causera encore davantage de déchirures dans la société israélienne. Et tout cela se passe alors que pendant ce temps, des dizaines de milliers de décrets de démolition ne sont pas appliqués dans le secteur arabe israélien et dans les territoires palestiniens. Nous continuons à nous préparer à un dur combat pour retarder la destruction d’Amona".