Quand Tsahal évite (pour cette fois …) la provocation !

Vendredi, trois adolescentes palestiniennes s’étaient filmées à l’aide de leur téléphone portable en train de frapper des soldats israéliens, leur criant dessus, giflant même l’un d’entre eux, ce qui semble indiquer qu’elles tentaient de susciter une riposte violente de leur part. Les soldats ne leur ont toutefois pas rendu ce service. Au long de la séquence, ils se retiennent de riposter tout en s’efforçant d’esquiver les coups les plus agressifs.


Chapô : Ilan Rozenkier pour LPM

Photo : Deux [autres] Palestiniennes provoquent un soldat israélien à Nabi Saleh. Credit frtimesofisrael.com [DR].


Le texte d’Ilan Rozenkier

L’armée a fait savoir dans un rapport préliminaire sur l’incident que les soldats « ont agi de manière professionnelle et qu’ils ne se sont pas laissés aller à la violence ».

La presse israélienne s’est emparée de cet incident, les tenants d’une « riposte vigoureuse pour sauvegarder le pouvoir de dissuasion de l’armée » s’opposant aux partisans d’une réponse mesurée. Parmi ces derniers, les militants du camp de la Paix, Shalom Akhshav en tête, ont insisté sur le contexte politique et la poursuite de l’occupation, responsables de ces « situations impossibles ».

David Chemla s’est fait, au titre de JCall, l’écho de cette position lors du débat auquel il a participé lundi soir sur i24news : « Ce qui est détestable, c’est la situation, ce n’est pas le comportement des soldats. »


Pour voir la vidéo de i24news >

https://www.i24news.tv/fr/tv/revoir/le-grand-live/x6bxh71

Étiquettes