La stratégie anti-arabe du nouveau dirigeant travailliste


Avi Gabbay, chef élu du parti travailliste en juillet dernier et Zouheir Bahloul, membre arabe du parti travailliste de la Knesseth, ont échangé de rudes propos cette semaine. La dispute très médiatisée a commencé lors de l’annonce faite par Bahloul de ne pas vouloir participer à l’anniversaire de la Déclaration Balfour. Une attitude qui illustre la stratégie de Gabbay visant à abandonner les valeurs de la gauche pour  mieux quêter les votes des électeurs de droite.


Al-Monitor — The Pulse of the Middle East *“Israeli Labor chief’s anti-Arab strategy” de Mazal Mualem, le 3 novembre 2017.

Photo : Le journaliste sportif et député arabe-israélien travailliste,  Zouheir Bahloul. [DR]


Extraits de l’article de Mazal Mualem

« La Déclaration Balfour vous a donné le droit à l’autodétermination, et je suis sûr que quiconque à un demi-cerveau peut comprendre que le peuple d’Israël mérite l’autodétermination, mais qu’en est-il de mon peuple ? […] je ne pense pas qu’il serait juste pour moi de participer en tant qu’homme libre à cette célébration festive », [a-t-il expliqué].

« La réaction de Gabbay a été retentissante et sans ambigüité, informant Bahloul qu’il était persona non grata au sein du parti travailliste [et promettant] de démettre du camps sioniste ceux « qui émettaient des déclarations radicales qui ne font rien pour défendre les intérêts de leurs électeurs ».

« Gabbay n’a d’autre objectif que de se voir comme le prochain Premier ministre et les sondages lui sont favorables ; il prend ses distances avec l’étiquetage de gauche, […] En ce sens, il est un clone de Natanyahou […] ; il ne semble ne pas y avoir de place pour Bahloul dans le parti qu’il a appelé le sien.

L’article


L’Auteur

Chroniqueuse attitrée du “Pouls d’Israël” (“Israel Pulse”) du site Al-Monitor, Mazal Mualem présente également sur la chaîne parlementaire israélienne une émission télévisée couvrant les questions sociales. Elle a été par le passé la principale journaliste politique des quotidiens Maâriv puis Ha’Aretz. On peut la suivre sur Twitter: @mazalm3.


* Al-Monitor est un site basé à Washington, Lancé en 2012 par Jamal Daniel, syro-américain; travaille en partenariat avec des journalistes du Moyen-Orient, dont il publie les articles en langue originale et en traduction anglaise.