Comment les colons prennent le dessus sur Tsahal


Trad. : Gérard Eizenberg pour La Paix Maintenant


Ce ne sont pas les Palestiniens et leurs organisations terroristes qui prennent le dessus sur Tsahal. Tsahal n’a pas de gros probleme avec eux. Ce sont les colons qui triomphent de Tsahal, par une guerre d’usure perpetuelle, usant de trucs et de stratagemes, en calomniant d’un cote tout en flattant de l’autre. Au bout du compte, les colons decouvriront qu’ils se sont vaincus eux-memes aux yeux de l’opinion publique israelienne. Le danger, cependant, est que cette defaite s’etende a la societe israelienne toute entiere.

C’est la conclusion qu’il faut tirer de l’episode des avant-postes illegaux, qui ont de nouveau fait les grands titres apres l’infiltration de Palestiniens dans le quartier de caravanes de la colonie de Cisjordanie de Karmei Tzour, un “quartier” qui est en realite un avant-poste illegal, ou Eyal et Yael Shorek, ainsi que le sergent Shalom Mordehai, ont ete assassines.

L’incident pose de nouveau la question : que faire des avant-postes illegaux? Une reunion prevue a ce sujet au ministere de la defense a ete repoussee a cause de la visite de Premier ministre aux Etats-Unis. Disons, cependant, que lorsque la reunion aura lieu, la decision sera, comme Ben-Eliezer l’a decide en juillet 2001, de demanteler 15 avant-postes illegaux. A l’epoque ou cette decision at ete prise, il y avait 66 avant-postes de differents types en Cisjordanie. Et neanmoins, bien que la decision ait ete appliquee quasiment completement, il y a aujourd’hui 61
avant-postes, illegaux d’une maniere ou d’une autre. Comment cela est-il arrive? Demandez aux colons. Certains des avant-postes ont ete demanteles, mais d’autres ont surgi a leur place. La conclusion politique a tirer est que personne n’est pret a affronter les colons, et qu’eux et leurs actions decident des choses. Meme si quelques-uns des avant-postes sont demanteles maintenant, les colons en concluront probablement que ceux qui ne le seront pas deviendront par la-meme legaux.

Dans les faits, Tsahal prete la main a cette tromperie. Le Commandement du
Front Interieur peut ne pas fournir tous les “composants de securite” a toute colonie declaree illegale. Mais dans ce cas, Tsahal transgresse sa propre loi et collabore a une action illegale. Tsahal envoie des soldats a des colonies illegales, y compris de nouvelles recrues insuffisamment entrainees. Et parmi les occupants des colonies illegales, certains sont des militaires de carriere.

Incidemment, tous les avant-postes ne sont pas isoles, dans certains cas ils
sont tres proches d’une colonie, ou d’un groupe de colonies. D’un autre cote, la plupart des avant-postes isoles sont legaux. Par exemple, quand un quartier de caravanes fut etabli a Karnei Tzour, a la suite du meurtre d’un habitant de la colonie, le Dr Shmouel Gillis, en fevrier 2001, il a ete suggere de rapatrier les caravanes a l’interieur de la colonie, mais les habitants refuserent.

Le debat a venir sur les colonies illegales eclairera la position du Premier
ministre Ariel Sharon sur la possibilite de negocier avec l’entite palestinienne. Les resultats de la discussion clarifieront aussi la position de Ben-Eliezer, ministre de la defense et president du Parti travailliste. Les avant-postes ne sont-ils pour lui qu’une question de securite, ou constituent-ils une affaire de principe, comme le maintiennent les colons quand ils declarent que l’objectif des avant-postes est de s’emparer de territoires?

En prenant cette position, les colons vont decouvrir qu’ils renforcent le
phenomene des “refuzniks”, les soldats qui refusent d’effectuer leur service
au-dela de la Ligne Verte de 1967. Jusqu’aujourd’hui, Tsahal a resolu ce
probleme avec une surprenante facilite. L’une des raisons de cette facilite
est que le debat a tourne pour l’instant autour de la violence palestinienne, et non autour des colonies. Les colonies illegales recentreront le debat autour des colonies, surtout si des soldats reservistes s’y font tuer en effectuant leur service. Si l’on ajoute a cela la decision du Conseil etendu de Yesha (qui represente les colonies de Cisjordanie et de la bande de Gaza) contre la construction d’une cloture plus ou moins le long de la Ligne Verte, de nombreux Israeliens en
concluront que pour les colons, le fait d’ameliorer la securite a Hedera,
Netanya, Kfar Saba et dans d’autres localites le long de la “couture” est de
peu d’importance. Au lieu de cela, les colons veulent que soient envoyes aux
reservistes encore davantage d’ordres de mobilisation urgents pour aller
defendre des avant-postes illegaux. En prenant cette position, ils s’alienent la majorite de la societe israelienne.