Paul Ouzi MEYERSON fait le point sur le projet d’annexion de la vallée du Jourdain et des colonies juives en Cisjordanie prévu dans le cadre du “deal du siècle” et sur la perception qu’en ont les Israéliens, avec Philippe VELILLA, docteur en droit. Celui-ci enseigne à l’université Paris I Sorbonne et dans plusieurs institutions israéliennes. Son dernier ouvrage Israël et ses conflits est paru aux éditions «Le Bord de l’eau» (2017).

https://www.judaiquesfm.fr/emissions/50/presentation.html#podcasts

 

D’après Philippe VELLILA, le projet d’annexion reste flou aussi bien quant à son ampleur que quant à sa date, de mise en œuvre qui sera sans doute postérieure au 1er juillet. Il sera limité car avec “l’annexion de la vallée du Jourdain, c’est une crise internationale qui s’annonce”. Les grands blocs seront probablement concernés à savoir Ariel (20 000 h), Ma’aleh Adumim (30 000 h) et Gush Etzion (entre 80 000 et 100 000 h), soit près du tiers de la population juive vivant en Cisjordanie.

Philippe VELILLA souligne qu’une petite minorité de la population israélienne (3,5%), selon les derniers sondages, considère comme prioritaire ce projet politique, le rétablissement de l’économie (42,4%), la situation sanitaire (24,6%) et la sécurité en général (17,4%) ayant la préférence.

Cependant, il convient de noter que les sondages sur la perception des Israéliens sont sujets à caution, d’une part parce qu’ils portent sur des hypothèses et d’autre part, les opposants incluent les gens de “droite” dont les motivations à ce refus diffèrent radicalement de celles des opposants “du centre ou de gauche”.

Mis en ligne le 19 juin 2020