Accord entre Israel et Nusseibeh sur le tracé du mur de séparation


Haaretz


Le ministere de la Defense a accepte ce lundi de modifier le trace du mur de
separation a l’est de Jerusalem, afin de ne pas causer de dommages au campus
de l’universite palestinienne, ont declare des officiels palestiniens et
israeliens.

Apres des semaines de pressions du terrain ainsi que des Etats-Unis, pour
que le trace de la barriere prevue soit modifie, Amos Yaron, directeur
general du ministere de la Defense, et Sari Nusseibeh, president de
l’universite Al-Qods, sont parvenus lundi a un accord.

Les Palestiniens s’opposent au principe du mur, et les Etats-Unis ont menace
de punir Israel si le mur mord en Cisjordanie.

Israel retorque qu’il est necessaire de proteger ses citoyens des kamikazes
palestiniens. Des centaines d’Israeliens ont ete tues par des kamikazes et
par d’autres actes de terreur a partir d’infiltrations depuis la
Cisjordanie, durant trois annees de violences.

Israel a deja termine la construction de 150 km de la barriere prevue, un
systeme comprenant des clotures, des tranchees, des barbeles et des murs de
beton.

“Nous sommes parvenus a un accord qui permettra la construction de la
‘cloture’ de securite dans la zone de l’universite d’Abou Dis”, a declare le
ministere de la Defense.

Dans son trace, la barriere traverse en plusieurs endroits des terres
palestiniennes, entrainant des confiscations par l’Etat. Dans d’autres
endroits, la barriere isole des Palestiniens de villages ou de villes
voisines.

A Abou Dis, qui fait partie de Jerusalem Est, la barriere devait a l’origine
traverser le campus meme de l’universite, l’amputant d’une partie de sa
surface, dont le terrain de football, le terrain de basket et une grande
partie du parking, a dit Dimitri Diliani, porte-parole de Sari Nusseibeh.

Mais lundi, les deux parties sont convenues de modifier le trace qui
contournera les terrains d’athletisme et le parking de l’universite,
l’eloignant ainsi du campus, a dit Diliani.

Dimitri Diliani attribue l’attitude conciliante du ministere de la Defense
aux protestations pacifiques qui ont eu lieu au sein de l’universite depuis
un mois, ainsi qu’a l’opposition des Americains.

Les Etats-Unis envisagent de retenir certines sommes sur les 9 milliards de
$ de garanties de pret promis a Israel si Israel inclut certaines colonies
de Cisjordanie du cote israelien de la barriere, ce qui inclurait aussi des
zones destinees au futur Etat palestinien.

Le nouveau trace traverse toujours l’universite, mais personne ne sait
encore la surface qui serait requisitionnee pour sa construction, a dit
Diliani. L’universite attend une reponse dans le courant de la semaine.

“Meme si l’universite est heureuse des resultats de cette reunion, elle
demeure opposee a la construction du ‘mur de l’apartheid’ parce que notre
slogan lors de notre campagne de protestation a ete de construire des ponts,
et non des murs”, a declare Diliani.

Étiquettes