En savoir plus

par La Paix Maintenant, édition

 

La Paix Maintenant, un mouvement français qui milite pour la paix entre Israéliens et Palestiniens

L’association française La Paix Maintenant a pour vocation de promouvoir et soutenir les actions du mouvement israélien Shalom Akhshav (La Paix Maintenant), et de les faire connaître en France. Elle a aussi pour vocation de soutenir et de faire connaître en France les initiatives de paix israélo-palestiniennes, comme les Accords de Genève et l’initiative Ayalon-Nusseibeh. Elle s’adresse à toutes les organisations et partis démocratiques, ainsi qu’à la communauté juive .

Attachée inconditionnellement à l’existence de l’État juif, notre association affirme la nécessité impérative d’aboutir à une solution de compromis avec les Palestiniens et le monde arabe, pour en finir avec le conflit qui déchire la région.

Parallèlement, l’association veut avoir une action citoyenne. Elle s’oppose à toute exportation de ce conflit sur le sol français, et aux tensions inter-communautaires qui pourraient en résulter. Elle veille à maintenir un espace de dialogue entre les communautés juive et arabo-musulmane.

Depuis un an, notre association a connu une croissance spectaculaire. Elle a organisé de nombreuses réunions publiques, ainsi qu’une manifestation à Paris, qui a réuni plusieurs milliers de participants. Elle anime enfin un site internet diffusant des informations puisées aux meilleures sources.

Shalom Akhshav, un mouvement israélien sioniste et démocrate

Shalom Akhshav, fondé en 1978 par 348 officiers de réserve et soldats [1], est devenu le plus important mouvement politique extra-parlementaire en Israël, militant pour la réconciliation avec le monde arabe. Son action a contribué à l’établissement d’un climat favorable en Israël, qui a facilité la signature d’un accord de paix avec l’Egypte.

Shalom Akhshav est attaché aux valeurs sionistes et démocratiques, fondement de l’État juif. C’est pourquoi, au nom de ces principes, il refuse la poursuite de l’occupation et de la domination de la population palestinienne, dont la prolongation corrompt la société israélienne.

Les militants de Shalom Akhshav sont profondément enracinés dans la réalité du pays. Ils assument des fonctions importantes au sein de l’armée, de l’université et de la vie politique, économique et associative.

Un compromis équitable pour la paix

Depuis la deuxième intifada, les militants de Shalom Akhshav partagent le sort de leurs concitoyens, confrontés à la violence qui déchire la région. Ils ont subi le choc de la désillusion, après l’espoir suscité par les accords d’Oslo. Cependant, ils ne cessent pas de combattre pour un compromis équitable fondé sur les principes suivants :

- reconnaissance de l’État palestinien, à côté de l’État juif
- partage de la terre entre les deux États selon le tracé de la Ligne verte
- partage de souveraineté sur Jérusalem
- démantèlement des colonies juives de Cisjordanie et de Gaza
- retour des réfugiés palestiniens sur le territoire de l’État palestinien.

Enfin, Shalom Akhshav s’efforce de maintenir des contacts et de mener des actions avec les modérés palestiniens, tels ceux qui sont partie prenante des Accords de Genève et de l’initiative Ayalon-Nusseibeh.

Le large écho rencontré par notre action est la preuve que l’association répond à une forte attente, de tous ceux qui n’acceptent ni les condamnations unilatérales d’Israël, ni le soutien inconditionnel aux actions de son gouvernement.

Comité de parrainage

Élisabeth Badinter, philosophe

Henri Bulawko, membre du Comité directeur du Crif

Monique Canto-Sperber, philosophe

Denis Charbit, professeur à l’université de Tel-Aviv

Michel Dreyfus-Schmidt, sénateur

Josy Eisenberg, rabbin

Daniel Farhi, rabbin

Alain Finkielkraut, philosophe

Élisabeth de Fontenay, philosophe

Ilan Greilsammer, professeur à l’université Bar-Ilan

Théo Klein , avocat, président d’honneur du Crif

Janine et Lucien Lazare, historiens

AIbert Memmi, écrivain

Freddy Raphaël, sociologue

Paul Ricœur, philosophe

Claude Sitbon, écrivain

Pierre-André Taguieff, sociologue

André Wormser, membre du comité directeur du Crif

Michel Zaoui , avocat, membre du comité directeur du Crif