Appel à la reconnaissance d’un État palestinien démocratique

Quelque quatre-vingt dix personnalités israéliennes, parmi lesquelles des écrivains, des universitaires, d’anciens diplomates et militaires *, lancent un appel intitulé : « La reconnaissance d’un État palestinien sur la base des frontières de 1967 est d’un intérêt vital pour Israël », publié en hébreu mercredi 18 mai 2011 dans Ha’aretz et en anglais dans le New York Times du jeudi 19 mai, à la veille de la visite de Benjamin Netanyahu aux États-Unis.

Relayé en Europe par JCall, qui « salue l’initiative prise par les personnalités israéliennes pour la reconnaissance d’un État palestinien sur la base des frontières de 1967 », ce texte est paru en traduction française jeudi 19 mai dans les quotidiens Le Soir à Bruxelles et Le Temps à Genève, bientôt suivis par Le Monde à Paris **. 

« JCall partage l’analyse des rédacteurs de ce texte et rappelle le sens de l’appel à la raison lancé l’an dernier en Europe pour aider les citoyens israéliens et palestiniens à trouver le chemin de la paix », précisait encore la presse européenne ce week-end.

Nous, citoyennes et citoyens d’Israël, appelons la population à soutenir la reconnaissance d’un État palestinien démocratique comme une condition pour mettre un terme au conflit et parvenir à des accords acceptés sur la base des frontières de 1967.

La reconnaissance d’un tel État palestinien est d’un intérêt vital pour Israël. Elle seule garantira la résolution de ce conflit par le biais de négociations sur des frontières définitives, avec possibilité d’échanges limités de territoires. Ce qui répond à l’essentiel des soucis de sécurité d’Israël.

Le succès de la mise en œuvre des accords exige deux leaderships, israélien et palestinien, qui se reconnaissent mutuellement, optent pour la paix et s’engagent pleinement dans ce processus. C’est le seul moyen d’éviter le dangereux isolement d’Israël dans le monde. Seule cette politique permettra à Israël de maîtriser son destin et sa sécurité. Elle seule permettra aux développements politiques ultérieurs de se produire avec l’accord d’Israël de façon à garantir sa sécurité.

Toute autre politique de la part d’Israël contredit les fondements du sionisme. Elle met en danger l’État lui-même et le peuple juif dans le monde.

Nous, soussignés, appelons donc toute personne éprise de paix et de liberté et toutes les nations à saluer la déclaration d’indépendance palestinienne, à aider et à agir pour encourager les citoyens des deux État à maintenir entre eux la paix sur la base des frontières de 1967 et des accords passés. La fin de l’occupation est une condition fondamentale pour la libération des deux peuples, le respect de la déclaration d’indépendance d’Israël et l’indépendance de l’État d’Israël lui-même.