LA COALITION ISRAELIENNE POUR LA PAIX PUBLIE UN APPEL A CESSER LA VIOLENCE ET A REPRENDRE LES POURPARLERS – 12/08/02


Texte d’un appel de la Coalition Israelo-palestinienne pour la Paix paru la
semaine derniere sous forme d’encarts publicitaires dans plusieurs
quotidiens israeliens et palestiniens :

“La Coalition Israelo-Palestinienne pour la Paix appelle a en finir avec le
bain de sang et avec le cycle des meurtres et des represailles, qui
n’apportent que tragedie a nos deux peuples. Tragedies individuelles pour
les victimes et leurs familles, malheur collectif pour nos deux communautes,
desastre social et economique quotidien, different de chaque cote mais bien
reel pour tous les deux. Qu’ont donc essaye les differents acteurs depuis 18
mois? Attentats suicides, invasions des villes et reoccupation, attentat a
l’universite, bouclages permanents et couvre-feu, assassinats, et ce n’est
qu’une partie de la liste. Ces actes ont-ils rapproche l’un ou l’autre des
peuples de la paix et de la securite? Que n’a-t-on pas essaye? De veritables
negociations politiques qui s’attellent aux racines du conflit. Une
veritable retenue, consistant a prendre une longue et profonde respiration
pour donner une chance a la desescalade, et non a la vengeance. Inviter dans
la region une presence internationale physique – pour le moins des
observateurs, et de preference davantage. Pouvons-nous dire sincerement que
ces options soient pires que l’enfer actuel que nous vivons? Aujourd’hui,
nous disons que les meurtres sans fin, la liste des victimes qui s’allonge
parmi les civils innocents et la souffrance economique (faim, chomage et
misere), tout cela peut etre change, mais non par davantage de violence. Il
est urgent que nous avancions vers une paix juste qui garantisse nos avenirs
respectifs”.

La Coalition Israelo-Palestinienne pour la Paix comprend des partisans de la
paix des deux cotes, comme La Paix Maintenant, le Dr Sari Nussibeh et le
Ministre palestinien de l’Information, Yasser Abed Rabbo.
(texte des encarts parus le 8/8/02 dans Ha’aretz, Al-Quds, et Al-Ayyam)