La cloture folle


Haaretz

[->http://www.haaretz.com/hasen/spages/359269.html]


La cloture de separation devait apporter la securite aux habitants d’Israel, en bloquant la route des terroristes ayant l’intention de traverser la Ligne verte et de commettre des attentats dans les villes du pays. Mais l’objectif de la cloture a ete perdu de vue, dans sa planification comme dans sa construction. Depuis le debut, le gouvernement refutait les critiques de la droite qui disaient que la cloture aurait une signification politique. Il semble, a posteriori, que les planificateurs de la cloture aient abandonne les considerations de securite pure pour faire de la cloture un acte absolument politique.

C’est ce qui est arrive a la partie la plus importante de la cloture, face a Ariel, ou les planificateurs ont laisse pour le moment des “ouvertures” pour eviter de provoquer les Americains, avec la claire intention de finir par entourer les colonies de la region, et de ce fait annexer les localites palestiniennes de ladite region.

C’est encore plus vrai des parties sud de la cloture, qui, si l’on en croit les informations de notre correspondant Amos Harel, comprendra la totalite de la region d’Adumim a l’est de Jerusalem, jusqu’aux abords de Jericho. Selon ces informations, le plan sur lequel travaille l’armee a deja recu l’approbation du Premier ministre Ariel Sharon. La ville de Maale Adumim sera annexee a une municipalite de Jerusalem etendue, et avec elle, des localites palestiniennes qui ne font pas partie des limites territoriales de Jerusalem.

Au Nord, des saillies emprisonneront egalement les Palestiniens dans des
enclaves, entre la cloture et la Ligne verte, coupant ainsi des paysans de leurs champs, et parfois, comme c’est le cas pour Qalqilya, encerclant une ville toute entiere. Sur certaines parties de la cloture, appelees “l’enveloppe de Jerusalem”, la cloture nuit a la vie sociale des Palestiniens, de facon intolerable et incomprehensible.

Le long de la plus grande partie de son trace autour de Jerusalem, la
cloture separera, ou separe deja, non pas les Palestiniens des Israeliens,
mais les Palestiniens des Palestiniens. La vie quotidienne de centaines de
milliers de gens, dont des dizaines de milliers de Palestiniens de Jerusalem
proprement dite, sera completement bouleversee, et deviendra une serie
d’interruptions et d’attentes. Au-dela des dommages humanitaires, la cloture
selon ce trace provoquera l’hostilite de Palestiniens qui sont restes calmes
pendant quasiment toute l’intifada.

Mais la deformation et l’aveuglement du trace prevu de l'”enveloppe de
Jerusalem” ne signifient pas seulement une souffrance directe causee a la
population palestinienne qui vit dans la ville ou a ses alentours. Le
deplacement massif des limites municipales (de Jerusalem) vers l’Est,
jusqu’a Wadi Kelt et a la route Allon, signifie clairement que la
Cisjordanie sera coupee en deux. Ce n’est pas seulement Jerusalem Est qui
sera coupee par la cloture de son hinterland naturel, mais c’est Jerusalem
elle-meme qui coupera le Nord de la Cisjordanie de sa partie Sud.

Un deplacement en voiture de Ramallah a Bethleem, qui prend une demi-heure
sans la cloture, devra passer par Jericho. Il ne s’agit pas seulement de
confort, mais de la continuite territoriale du futur Etat palestinien, et
donc de sa viabilite meme. Sous pretexte de donner a Israel la securite, le
premier ministre entend apparemment appliquer par etapes sa vision
anachronique d’un Etat palestinien morcele. Esperons qu’il reprendra ses
esprits et renoncera a ce plan de folie.