Jacques BENILLOUCHE répond aux questions de Paul Ouzi MEYERSON concernant l’augmentation régulière et inquiétante de la criminalité dans la communauté arabe israélienne.

Jacques BENILLOUCHE, ancien ingénieur informatique et créateur d’entreprises en France, s’est installé en Israël en 2003 et s’est immédiatement lancé dans le journalisme francophone. En 2010, il a créé le site «Temps et contretemps» spécialisé dans les analyses sur l’Etat hébreu et les pays arabes.


https://www.radioj.fr/wp-content/uploads/2021/09/014-chro-paix-du-04-10-21.

mp3

“…Le crime organisé a pris une grande ampleur dans les villages arabes israéliens et les statistiques démontrent que peu de meurtres ont été résolus par la police israélienne au point que l’on considère que des zones de non-droit existent en Israël. La minorité arabe subit la majorité des crimes du pays. En 2020, 97 arabes israéliens ont été tués alors qu’à peine une quarantaine de Juifs ont été la cible de meurtres. Les décomptes de l’année 2021 font état pour l’instant d’une centaine de morts victimes de règlements de compte entre gangs organisés, de querelles familiales ou de crimes d’honneur. Aucun motif politique ne peut être attribué à ces assassinats”…
“…L’actuel gouvernement de coalition israélien – qui comprend pour la première fois un parti arabe islamiste – a promis d’agir. C’est d’ailleurs l’un des objets de la participation du parti Raam au gouvernement. Son leader Mansour Abbas a exigé des moyens car les crimes violents ont atteint des niveaux records dans les communautés arabes ces dernières années. Le nouveau gouvernement veut réagir avec efficacité. Mansour Abbas, soutien de la coalition, a obtenu un budget quinquennal doublé pour le secteur arabe d’Israël, près de 35 milliards de shekels (9,5 milliards d’euros). Les investissements dans les infrastructures arabes, la santé, le bien-être, l’emploi, l’éducation, l’enseignement supérieur, l’aménagement des logements et des quartiers, le renforcement des collectivités locales, l’innovation et la haute technologie, l’encouragement de l’emploi et de l’entrepreneuriat, le tourisme et les infrastructures d’eau, d’assainissement, et la police, détourneraient la population arabe des mafieux qui économiquement s’étaient substitués aux autorités locales en octroyant des prêts à la population…”

Pour un compte rendu plus complet:

https://benillouche.blogspot.com/2021/10/radioj-le-crime-organise-dans-les.html#more

Mis en ligne le 7 octobre 2021