Nouveaux développements dramatiques en Palestine

Thème : Politique et société palestiniennes

Ma’an News Agency
mis en ligne le 21 juin 2007

OLP : "le Parlement paralysé par le coup d’Etat du Hamas. Le Conseil national désormais seule source de légitimité". Abbas accuse le Hamas d’avoir tenté de l’assassiner.

Ma’an, 20 juin 2007

www.maannews.net/en/index.php?opr=S...

Trad. : Gérard Eizenberg pour La Paix Maintenant

Le comité central de l’OLP s’est réuni mercredi après-midi à Ramallah. Le président Mahmoud Abbas a assisté à la séance et a détaillé les derniers développements après la prise de la bande de Gaza par le Hamas.

Cette séance était présidée par le président du comité central, Salim Za’noun. Il a ouvert la séance par une commémoration des membres du comité central récemment décédés, et de ceux actuellement détenus dans les prisons israéliennes.

Za’noun a annoncé que "le coup d’Etat du Hamas dans la bande de Gaza a paralysé le Conseil législatif palestinien [le Parlement] et qu’aujourd’hui, le Conseil national palestinien représenté par son comité central, est devenu la source principale de la légitimité palestinienne."

Dans son discours, Abbas a lancé des attaques très dures contre les actes du Hamas dans la bande de Gaza, les qualifiant "d’actes criminels commis contre le peuple palestinien, ses services de sécurité et ses églises."

Abbas a annoncé son refus de tout dialogue avec le Hamas, le décrivant comme "un groupe d’assassins qui accusent les autres soit de trahison soit d’athéisme." Il a continué en affirmant que les attaques du Hamas dans la bande de Gaza étaient un conflit entre le projet national palestinien et les milices, "le projet de l’émirat des ténèbres."

Abbas a également affirmé avoir reçu d’un membre du Hamas une cassette vidéo qui montre un complot destiné à l’assassiner à Gaza : "Cette cassette montre quatre hommes non masqués, portant [sur leurs vêtements] des slogans du Hamas. Ils tirent une mine d’explosifs pesant environ 250 kg. Cette mine devait être posée sous la rue Salah Ad-din (Saladin) où j’étais censé passer. J’ai envoyé la cassette à Khaled Mesh’al [dirigeant politique du Hamas en exil à Damas] qui a démenti avant même de l’avoir visionnée."

Le président Abbas a conclu en accusant formellement Khaled Mesh’al d’être responsable de cette tentative d’assassinat contre lui.