Courrier des lecteurs 2007 (2)

 

Bonjour,
En lisant vos "papiers" jour après jour, on aurait tendance à aller vers un pessimisme des plus inquiétants.
En même temps, ici ou là, on peut glaner des informations, des mots qui peuvent nous apparaître comme une ouverture sur l’avenir.
Je vois "la paix maintenant" comme un formidable moyen de contre culture et de résistance. Une entité libre qui crée du sens et donne de l’espoir.Il faudrait juste, peut être, montrer un peu moins de manichéisme : tout n’est pas blanc d’un côté et noir de l’autre. Dans un conflit il y a souvent 2 coupables.
Croire en l’homme et en son avenir, c’est accepter la diversité de l’autre, essayer de la comprendre.
Cela suppose un dialogue, une démarche commune.
Bien à vous,
Henri T. (Paris 13)

je suis française ( ?) plutôt, j’habite en France - vous êtes les seuls à me donner une petite lueur de confiance en un avenir non point radieux mais à tout le moins vivable au Proche Orient - je transmets souvent vos bulletins, surtout ceux qui font état d’initiatives, d’avancées positives, porteuses d’espoir - je ne puis que vous dire : continuez le combat ! avec tous mes encouragements, un amical shalom-salaam
Jacquie M., Paris

Merci de tout ce travail qui nous permet d’y voir plus dans tous ces imbroglios que nous propose cette région ancestrale de notre monde.Toujours prêt à recevoir ces informations.
Bernard D. (33700 MERIGNAC)

Même si je ne suis pas très actif comme abonné : je crois n’avoir jamais participé aux débats ou autres initiatives, je suis très heureux de disposer régulièrement d’informations et de commentaires toujours intéressants et fiables sur le conflit israëlo-palestinien et en faire profiter mes proches et amis.
je ne peux que vous dire bravo, continuez ... et ne me supprimez pas de la liste ...

Bonjour
je tiens à redire combien cette information régulière est importante , comme sont importants les différents points de vue et leur variété.
j’ai un faible pour les "faits divers " qui racontent des histoires d’individus qui échappent à la fatalité de la haine et pour les interventions d’Amos Oz, de D Grossman et autres écrivains ou cinéastes mais je lis tout avec intérêt et je remercie tous ceux qui travaillent à nous transmettre les informations.
Amitiés,
Jacqueline T.

je vis au Mexique depuis 25 ans et en terme d’information ou de contre information, c’est un désert manichéiste : d’un coté la vision du lobby americain pro Israel où les Palestiniens sont représentés comme une bande de fanatiques assassins et de l’autre coté, vers l’extrême gauche, une image palestinienne plus proche des martyrs chrétiens des premiers siecles. Mais de réalité, aucune.
Merci pour une approche différente, pour une contre-information qui permette de saisir la réalité qui puisse un jour, que nous espérons proche, voir en toute dignité deux peuples et deux pays en coexistence.
merci encore et bonne chance

Le bilan de la Paix maintenant me paraît très positif :
1. sur le plan de l’information : le site fournit, grâce aux traductions de Gérard, un vaste panorama de ce qui se passe en Israël, en Palestine et dans les pays arabes.
2. sur le plan de la confrontation : il m’arrive de fournir à des amis pro-palestiniens - et je ne suis certainement pas le seul - des informations venues de la Paix maintenant. Elles leur donnent à la fois acte de certaines de leurs analyses et de quoi réfléchir sur l’ouverture réelle d’une partie de la société israélienne.
3. sur le plan de la réflexion interne, grâce au "forum" qui permet de mieux comprendre certaines divergences entre nous pour les réduire, non pour les creuser davantage.
Bon courage donc dans cette phase cruciale des négociations.
Roger F.

D’abord un grand merci à "La Paix Maintenant" qui réussit à maintenir l’espoir, et à tous ceux israéliens (juifs ou non) et palestiniens qui coopèrent pour trouver les chemins de la paix.
Hélas, je suis maintenant tellement pessimiste que je me demande s’il est souhaitable de diffuser ma réponse à votre question. Vous en jugerez, et je ne serai pas fâché avec vous si vous mettez simplement ce message à la poubelle. Mais je serai très heureux si vous pouviez me persuader que mon pessimisme n’est pas fondé.
Voilà comment je vois les choses :
A l’origine, quand des juifs ont créé des kibboutz, ils mettaient en valeur des terres qu’ils ne volaient pas, et au contraire, leur activité contribuait à enrichir la Palestine. On pouvait rêver d’un Etat palestinien laïque, où la loi soit identique pour tous les humains, quelle que soit leur religion, et même s’ils n’ont pas de religion. Mais les Juifs, qu’ils soient ou non religieux, ont été tellement persécutés en Europe, qu’ils ont réclamé leur "terre promise" et que beaucoup se sont mis à considérer que ce sont les Palestiniens qui sont les envahisseurs. L’histoire est bigrement plus compliquée, mais on veut l’ignorer, et lorsque les ancêtres des Juifs actuels ont envahi la Palestine, j’ignore s’ils ont assimilé, convertis, ou s’ils ont exterminé les occupants de la Palestine d’alors, mais il est certain qu’ils se sont donné l’excuse d’obéir à leur Dieu. C’est cette croyance qui a entraîné la création d’un Etat juif et non d’un Etat laïque ; même si des non croyants y sont admis, on distingue les non-croyants "d’origine juive" des non croyants arabes (distinction purement "raciste"). L’ONU a accepté cette idée d’un Etat juif dans l’espoir sans doute d’assurer la paix. Mais il aurait fallu aussi reconnaître un Etat palestinien pour que la frontière soit crédible. Ceci n’ayant pas été fait, la Palestine était désignée comme terre "à coloniser" ; comme l’ont fait par le passé tous les Etats en quête de puissance (et presque récemment l’Italie en Abyssinie).
Arafat a tenté la révolte avec l’arme du terrorisme, puis il a reconnu la vanité et l’inhumanité de ce moyen. Il a pris position contre le terrorisme, a reconnu l’Etat d’Israël dans les frontières définies par l’ONU et proposé des négociations sur Jérusalem et sur le retour ou le dédommagement des Palestiniens expulsés Israël. La Paix d’Oslo fut un immense espoir, Mais Sharon l’a considérée comme une immense défaite qu’il fallait effacer. Yitzhak Rabin fut assassiné, sa mémoire délaissée et Benyamin Netanyahu relança les hostilités et la colonisation. Au lieu d’appuyer les efforts d’Arafat en faveur de la paix, Sharon fit tout pour le déstabiliser, l’isoler, l’empêcher de gouverner le pays qui l’avait élu avec une grosse majorité. Tant et si bien que le Hamas, partisan de la reprise de la guerre avec les armes du faible, c’est à dire par le terrorisme, a obtenu l’approbation de la majorité des Palestiniens.
Si Sharon avait voulu la Paix, il aurait reconnu son erreur et ouvert des négociations avec le Hamas pour qu’on s’accorde sur les propositions des Arabes : Fin du terrorisme garanti par les pays arabes contre abandon des colonies et dédommagement des expulsés.
Mais il semble bien qu’au contraire les gouvernants d’Israël se sont frotté les mains. Plus le gouvernement se montrera maintenant ami du Fatah (le parti d’Arafat ?) et plus il dressera contre ce parti la haine des Palestiniens, plus il y aura de désordre en Palestine et il sera bientôt possible de faire passer les expéditions militaires en Palestine pour des interventions humanitaires de protection des minorités. Et la conquête de la Palestine continue, imperturbablement. En outre, il n’est plus possible, maintenant de "reconnaître" un Etat palestinien. Israël a les mains libres. Cette politique a le soutien sans réserve des USA qui ne voient qu’une chose : Israël est le bastion avancé (et surarmé) de leur pénétration vers l’Orient, hier en Irak, demain en Iran. Le meilleur espoir de Paix réside à mon avis dans le remplacement de Bush par un Président moins assoiffé de puissance, plus soucieux des intérêts de l’Humanité, et de l’image de son pays dans le monde. Alors les fous de conquête israéliens écouteront peut-être les sages, on arrivera alors à une paix comportant cette fois la reconnaissance internationale de l’Etat palestinien.

Un petit mot pour vous dire que nous apprécions, ma femme et moi, votre chronique presque quotidienne.
Les sujets sont souvent très intéressants et apportent un éclairage nouveau à l’info sur Israël.
Bravo, continuez et bon courage.
Cordial shalom,
Jean et Jeanne P.

Bonjour, C’est toujours avec grande attention que je lis vos articles traduits, et je vous félicite pour le travail que celà représente, cependant j’aimerais aussi voir des articles tels que celui ci-après.
Cordialement
Charles
"BATTU À MORT", PAR GIDEON LEVY
NB : suit le copié/collé d’un article que nous ne pouvons pas reproduire ici, non par esprit de censure (ce ne serait pas le 1er article de Gideon Levy que nous reproduirions), mais parce qu’il n’y pas lieu de discuter par articles interposés).

Pour moi, l’essentiel, c’était de pouvoir contribuer à reconstruire les conditions d’une vie juive, ici, en diaspora, pas en Israël. Alors, je n’étais pas forcément passionnée par les actualités israéliennes, surtout que ça m’énerve, le mépris sioniste de la diaspora.
C’est grâce à la newsletter que j’ai pu entrer du dedans, plus en profondeur, dans les problèmes des gens de là-bas. Pas dans "le conflit israélo-palestinien" tel qu’il se configure sur les cartes, les livres d’histoire, les articles de journaux ; ça je connaissais et à vrai dire c’était tellement démoralisant que je n’avais pas forcément envie d’en savoir plus. Mais j’aime bien entrer dans les histoires de tous les jours, les passions, les engueulades, les coups de gueule, les exaspérations, les rires, les contradictions...bref, la politique et les faits divers, comme si on y était et que c’était chez nous (en même temps on s’énerve moins que quand c’est nos dirigeants politiques à nous). On s’intéresse et on s’attache. Le seul vrai espoir dans ce conflit, et pour ces deux sociétés, c’est leur richesse humaine, leur densité, leurs complications, entre traditions, archaïsme, modernité, désordres.... Merci, Gérard, de nous les faire découvrir, article après article.
Sophie E.

Je lis régulièrement vos mails (quotidiens) et m’y intéresse. Mais, parfois, je les trouve bien longs et j’avoue avoir des difficultés à m’y reconnaître entre les divers noms cités, disons les "bons" et les "méchants", d’ailleurs sont-ils tous bons ou méchants ou méchants et cependant bons. J’aurais bien voulu vivre dans une autre époque sans bons et méchants... Hélas, je pense quitter la terre avant qu’on y arrive, que ce soit en Asie Mineure (pour ne citer ni bon ni méchant) ou en Afrique (dans son ensemble), ou même ici... Mais continuez, tout de même, dans votre lettre quotidienne, on y trouve bien plus que dans tous les quotidiens réunis. Merci donc. Et à vous lire. Bien entendu, ne me citez pas, sauf par mon prénom... si c’est nécessaire.
PS J’ai 82 ans dans 4 mois...

Que dire ?
J’aime votre combat et votre manière de le mener.
J’ai l’admiration la plus profonde qui soit pour Gérard.
Mais aussi, pour chacun d’entre vous.
We shall overcome !
Shalom, salaam, salut !
La lumière est au bout du chemin !
Je vous aime.
Gilles

Petit salut amical !
C’est la newsletter que je lis avec le plus d’assiduité de toutes celles auxquelles je suis abonnée !
Un choix d’articles pertinent et intelligent, une mise en contexte fort utile, et une très bonne traduction en un temps éclair.
Merci encore, c’est une immense valeur ajoutée !
J, Paris

Très bon travail, je vous admire et je tiens à vous souhaiter bonne continuation
Ahmed

Je n’ai pas d’analyse plus intéressante à faire valoir que celles que je lis ou j’entends par les divers media. Enfin, pas plus intéressante que certaines des analyses que je lis, notamment dans les messages de LPM. Car il y a beaucoup d’autres analyses stupides ou distordues. N’en parlons donc pas. Quant au ressenti... on ne peut pas dire que ce soit l’enthousiasme qui domine.
Je vais ajouter une ration de compliments pour le travail que vous faites et qui nous aide tous à voir le monde un peu moins en noir en prouvant qu’il existe encore quelques hommes de bonne volonté, qu’on découvre à travers certains des auteurs ou des personnages d’articles que vous transmettez.
Meilleur souvenir,
Jean-François A.

j’apprécie votre approche, efforts et analyses. Le Moyen-Orient est comme un clou dans la chair de l’humanité et ce qui s’y joue sera déterminant.
J’apprécierai, en complément, une vision encore plus vaste et globale : m’est avis que c’est le clan Rockefeller qui tire les ficelles des 2 camps. Et encore au-dela : une vision holistique ou karmique, à la manière d’Edgar Cayce.
Merci d’exister. Paix, Force et Joie.
Guy

De Paris. Cher Gérard, d’abord et avant tout merci pour votre travail si considérable. Ce que vous relayez sur les territoires et les colonies me paraît particulièrement important et utile. Vous pourriez aussi donner de l’écho aux initiatives conjointes, comme Ta’ayush, ou le Palestine-Israel Journal. Et aux liens entre l’association française et Shalom Ahshav sur place. Très cordialement.

Merci Gérard, même à travers le tumulte de ce bas monde, je m’astreins à vous lire, même quand c’est serré, parce que je crois ! Je crois que vous faites quelque chose d’important et grâce à vous je suis connecté. Merci pour le travail de fourmi, merci d’informer, merci de tout dire dans la mesure de vos moyens. Continuez à me mitrailler du verbe. Bravo

Bonjour, plutôt flemmard pour écrire, je suis tjs intéréssé par votre courrier et surtout solidaire de votre action.
Bien cordialement de la Guadeloupe.
Rémi G.
NB : Je renseigne svt mes parents sur les dates des débats et manifestations parisiennes.

Merci pour ces infos indispensables ...
avec toute mon amitié à toute l’équipe,
amkf

Bonjour à tous,
Mon analyse n’a pas changé depuis un an parce que la situation et les mentalités, me semble-t’il, n’ont pas changé.
Fil directeur : le sionisme est un nationalisme comme un autre.
Il réalise de la façon la plus parfaite le ciment entre trois ingrédients du nationalisme :
- l’ethnie ( pour ceux que cela offusque, voir la position de Elie Barnavi),
- le sol (évident),
- la religion. Sur de dernier point, pour ceux qui croient au sionisme "laïque" , il serait intéressant de se reporter à la controverse entre Leibovitz et Ben Gourion.
La théorie des deux glaives évoquée par Barnavi sur la différence entre islam et judaïsme d’une part et christianisme d’autre part est également éclairante.
En face de cela se situe un nationalisme de même nature que ceux qui sont apparus dans les pays colonisés, même si l’on n’est pas dans un contexte qui s’analyse uniquement par ce prisme ( enfin le mépris des askhénazes, visà-vis des séfarades arriérés...).
Ce qui change est la concurrence entre nationalisme et islamisme côté palestinien qui risque de basculer à l’avantage de ce dernier ; mais n’est ce pas ce que souhaitent les partisans du choc des civilisations, avec une certaine "schadenfreude" ?
Depuis les actions pour encourager la création du Hamas pour contrer le Fatah.. Une issue positive, peut-être, est à rechercher dans le cadre mondial d’une lutte pour un humaisme laïque ; il est grand temps de conjuguer tous les efforts.
Bien à vous tous,
Yvon R.

Bravo pour la qualité de l’information, La Paix Maintenant offre à ses abonnés une information intègre, objective et courageuse... elle représente une vigile de vérité sur une terre qui semble si souvent bafouée.
La Palestine et Israël sont au centre du monde, motivant les actes les plus intolérables pour les uns comme les autres qui ont choisi l’iniquité. Shalom Akhshav heureusement représente ces Justes qui depuis l’époque biblique s’efforcent de vivre ensemble en dépit du fanatisme religieux qui les sépare. Mon ressenti est le symbole d’un combat absurde, d’une peine jamais consolée, hélas... Mais la promesse contre tout espoir, continue de fleurir comme ces fleurs du désert battus par les vents... Il n’est jamais trop tard pour pardonner...
Nic D., prof de philo au Collège de Matane, Québec, Canada

Que dire d’autre que merci, grand merci de nous décrire inlassablement les milles visages d’Israel, de traduire pour nous inlassablement une telle richesse textuelle, témoin des errements de la démocratie en même temps que de l’incroyable énérgie produite par son peuple pour la maintenir et la renforcer dans les inhérentes mais trop souvent dramatiques adversités.Quand je dis son peuple je dis tout son peuple, je parle de tous ses habitants et aussi de ceux qui comme vous veillent et racontent une réalité si complexe et trop souvent caricaturée. Vous êtes les seules à le faire que je sache avec une telle honnêteté et une telle détermination... si tranquille cependant. Un merci particulier et toute mon admiration à Gérard qu’on imagine passant ses nuits d’insomniaque à traduire, corriger, commenter. Merci de continuer.
M.N. Paris / France

Bonjour, comme tous les ans, je tiens à féliciter Gérard et l’équipe de La Paix maintenant pour tout le talent qu’ils manifestent en nous permettant de lire des articles et des opinions indispensables pour comprendre les processus développés en Israël et dans les territoires. Juste une remarque, déjà faite : ne serait-il pas possible, de temps en temps, de traduire ne serait-ce qu’un édito d’un journal "de droite" israélien, pour "sentir" d’ici ce que peuvent exprimer ceux qui ne pensent pas comme nous ? Cette démarche, digne d’une démocratie, manque parfois à mon jugement, même si je sais d’avance que je ne supporterai que difficilement des opinions qui n’ont aucun respect de l’être humain ou qui refusent le 2Peuples2États. À part cela, encore une fois, merci.
Geneviève C., Clichy (92)

Je suis étudiant (ni juif, ni chrétien, ni musulman) et me suis rendu en Israël pour raison universitaire (mémoire de Dea de droit à Paris 1 sur le droit constitutionnel israélien) à 2 reprises.
Si ce pays me fascine, j’en déplore pour autant certains aspects de la politique gouvernementale. Toutefois, la presse française ne me satisfait pas concernant la situation sur place. Et c’est pourquoi je lis avec un très grand intérêt les articles que vous traduisez pour LPM. J’en fais un usage du type "revue de presse" sans trop particper à vos actions je dois l’avouer - j’ai peu de temps... - bien que je les soutienne.
Donc, mon commentaire : félicitations !!! Bon courage et bonne continuation !!

Shalom,
Je lis toujours avec plaisir les articles traduits par Gérard, je suis adhérent de Shalom Akhshav, je vis aussi q.q mois en Israël, à côté de mon fils à Modi in illit, je vois donc les bâtiments qui ont été déclarés illégaux, les appartements payés...les difficultés pour ces personnes, la nécessité aussi de stopper les Implantations pour qu’il puisse y avoir un état palestinien, la route 443 (Modi in- Jérusalem) qui visiblement se sécurise (routes, Mur), pour moi une interrogation permanente quand je vois tous ces villages palestiniens tout le long de cette route, alors je me dis qu’on est à portée de fusil...et pourtant je prends régulièrement cette route mais la nuit renforce encore ce sentiment de "fragilité", vivement La Paix.
Quand je vois les jeunes soldats de Tsahal aux checks points, et partout en Israël, j’espère qu’un jour la Paix viendra et que mes petits enfants auront un avenir plus serein.
En cette période de Nouvel An Juif, Roch haschana, je souhaite à tous une Bonne Année 5768.
Shana Tova, Bonne Année.
Tony T., Tours

bonjour,
Toujours contente de recevoir de vos nouvelles et infos... Essayez, peut-être de nous informer sue les activités culturelles et militantes, par exemple de promouvoir le film " Bubble " de Eytan Fox que beaucoup ne connaissent pas ! Une necessité d’en faire de la "pub" car c’est un film important, militant, necessaire...Puis de faire en sorte que les adhérents, militants, participants puissent se rencontrer davantage...
Voilà en gros, mais Bravo pour votre travail !!
Martine F., Paris

Votre lettre d’information est toujours aussi intéressante et surtout, pour moi, en tant que Juif, elle montre que nous ne sommes pas tous des thuriféraires du gouvernement Israélien, que ce soit en Israel ou en Diaspora . (même chose du côté palestinien ) Vivant dans la région bordelaise, je suis désolé que la seule voix "critique" entendue ici soit celle de l"Union des Juifs pour la Paix". D’autre part, je n’ai pas vu de position de votre part lors des élections présidentielles en France, alors que la majorité des organisations juives (mais il a des personnes de toutes origines parmi vous) ont pris position pour Sarkozy. était-ce voulu ? Bon courage et continuez votre combat.
M., Merignac

j’apprécie de recevoir toutes vos informations
elles apportent toujours un éclairage important et intéressant sur la situation en Israël et au proche orient.
il faut plus que jamais continuer et contribuer à soutenir toutes initiatves en faveur de la paix
bravo
Michel F., Sucy en Brie - France

bonjour,
je suis abonné et adhérent depuis seulement 2 mois, donc je n’ai pas beaucoup de recul... Je suis très heureux de recevoir régulièrement ces articles, souvent très instructifs. Il me semble néanmoins qu’il y aurait sans doute matière à recevoir davantage d’information étant donné l’actualité de la région : s’agit-il d’un choix délibéré de n’envoyer ces articles qu’un par un, ou peut-être s’agit-il d’une insufisance de traducteurs ?
Je souhaiterais également pouvoir recevoir régulièrement des informations sur la vie de l’association. Merci en tout cas pour votre action !

Je lis tous vos messages et suis toujours intéressée par vos positions même quand je ne les partage pas entièrement ce qui a pu arriver parfois. J’appréccie votre travail de traduction, mais il faut reconnaître que le blocage de la situation politique ne permet pas beaucoup d’espoir encore.
Merci
Claire B.

Merci pour tout. C’est important d’avoir cette relation entre nous-mêmes si on est un peu pessimiste pour la paix maintenant.
Nadine

Bien que je reçoive de très nombreux mails professionnels vos messages sont toujours reçus avec plaisir et grand intérêt. Je renvoie chaque message permettant de remettre en cause une idée reçue et apportant une lueur d’espoir aux nombreux sceptiques que je connais. Bravo. Continuez c’est indispensable.
Martine

Puisqu’on nous donne la parole, je la prends, et la garde un peu. Ceci est donc un long message (je préviens les lecteurs pressés :-)
Tout d’abord, je regrette l’absence d’un forum de discussion sur les articles en question et j’espère que ce projet se concrétisera à nouveau. Pourquoi ne pas ajouter un bouton de réponse et une fenêtre de commentaire sous chaque article du site comme sur un blog ? Vous pouvez même modérer les réponses, si vous craignez les débordements et insultes.
Quoique si nous débattons entre membres de chalom Akhshav, il y a peu de chance d’etre submergés par des hordes d’anti-israéliens antisionistes et par des hordes d’anti-palestiniens pro-colons . Et si des membres relaient ce genre de positions, qu’importe s’ils s’expriment sans agressivité. N’est-ce pas justement ce que nous recherchons ? Affiner sa propre argumentation en débattant avec des gens qui ne partagent pas forcémrnt notre point de vue ?
Concernant l’absence prolongée de forum, le manque de disponibilité ne me semble pas un argument recevable : sur plus de 4000 abonnés à votre lettre, dont sans doute des acteurs de terrain, il doit bien y avoir moyen de trouver une équipe de modérateurs eux mêmes modérés !

- Ce forum me manque car j’ai souvent du mal en effet, à expliquer à mon entourage pourquoi je suis pour un état "juif" et pas laïc alors que je suis athée, et attachée à la séparation de l’Eglise et de l’Etat en France.
C’est un exemple parmi d’autres...
Ce qui m’aiderait à me positionner, à avoir des arguments mieux étayés, c’est aussi d’avoir des billets du ou des présidents de chalom Akhshav. Une sorte de ligne éditoriale. Peut-être ne le faites vous pas faute de disponibilité ou de troupes ? Le site donne souvent l’impression d’être porté par un homme seul, Gérard Eizenberg, qui nous livre des informations à travers des traductions quotidiennes d’articles du Haaretz, parfois des billets traduits du Haaretz, mais sans le point de vue de La Paix maintenant . Bien sur, nous pouvons nous faire notre propre opinion à partir de tout celà, mais j’aimerais avoir la votre ! Celle de la paix maintenant.
Donc, j’espère plus d’interactivité entre membres de LPM, plus de points de vue des présidents.
Sur le fond : je ne voudrais pas plomber l’optimisme prudent que je ressens parmi vous, à la lecture des premières réactions. Mais j’ai du mal à garder pour moi ce que je ressens.
En vérité, je n’ai quasiment aucun espoir de voir la paix s’installer au Moyen Orient, même si je persiste à forwarder à mon entourage, qui majoritairement, ne partage pas l’optimisme de shalom Akhshav, les infos que je lis sur le site, comme la création de cette radio faite par des Israéliens et des Palestiniens , info que que j’ai fait circuler pour montrer que des signes encourageants existent.
On me répond souvent (et que répondre....)

- qu’il n’y a pas de "chalom Akhshav" palestinien ou arabe. Ici même, à la paix maintenant, quel est le pourcentage d’arabes, de musulmans de France, sur l’ensemble des abonnés ?
- Que de rares bonnes volontés palestiniennes existent certes, des personnalités de valeur, qui seraient prêts à négocier, qui ont signé l’accord de Genève, mais qu’ils ne représentent qu’eux-mêmes, même pas leurs gouvernements respectifs. La rue ne les suit pas. (excepté Marwan Barghouti, actuellement en prison en Israël ?)
- On de demande souvent comment je peux être assez naïve pour croire qu’avoir un ennemi commun, le Hamas, rapprochera inévitablement Israël et le fatah, (un parti corrompu jusqu’à la moëlle) au point d’en faire des alliés fiables.
- Tandis que la presse israélienne comme Haaretz , des politiques, des écrivains, des cinéastes, des artistes israéliens, ne cessent de dénoncer les erreurs et les fautes de leur gouvernement, rien d’équivalent ou presque n’existe en Palestine et dans le monde arabe, pour qui Israël est de toute façon responsable de tout le malheur palestinien, y compris la guerre civile entre Fatah et Hamas. Pour la rue palestinienne, Israël est perçu comme responsable de tout, même de la corruption ancienne et généralisée.
On me demande pourquoi les Palestiniens sont l’un des seuls peuples où des mères se félicitent que leurs enfants se soient fait exploser en "martyrs" au milieu de civils femmes et enfants israéliens, alors que la Palestine n’est pas le seul pays occupé (Tibet, Darfour, et bien avant, les pays qui ont subi le joug communiste, , les pays occupés sous le 3e reich, et tous les pays colonisés : Afrique, Asie, et j’en passe ...). Combien de jeunes s’y sont fait sauter avec l’approbation admirative de leur famille ? Du côté pro-palestinien, on me rétorque que c’est Israël seul qui a généré cette violence fanatique , ce désespoir. Vraiment ? Israël seul ? Rien d’inhérent à la société palestinienne où l’on endoctrine les enfants dans les émissions enfantines, rien d’inhérent à l’idéologie islamiste pro-hamas, pro-hezbollah ? Israël n’est-il pas est un bouc émissaire commode dont les Arabes, palestiniens en tête, sans compter leurs sympathisants occidentaux ne sont pas prêts de se passer, tant chacun y trouve son compte.
Bien sûr, il y a des élites palestiniennes, qui seraient sans doute prêtes à vivre en paix aux côtés d’Israël en échange de la restitution des territoires, et de leur retour en tant qu’anciens réfugiés... (rappelez moi le nombre de réfugiés concernés ?) . Mais tandis que le monde n’a pas de mots assez durs pour dénoncer les colons fanatiques qui mettent toute la région en danger au nom du Grand Israêl biblique, qui, y compris dans chalom Akhshav, dénonce l’idéologie islamiste qui gangrène cette rue palestinienne qui a voté pour le Hamas, contre le Fatah (et sa corruption), et pour qui israël sera toujours un corps étranger occidental, américanisé et soutenu par les USA ?
On me dit que nous sommes face à un espoir inédit : une alliance possible entre le Fatah et Israël contre le Hamas. Mais la rue palestinienne , qui rêve forcément de réconciliation nationale à terme, suivra-t-elle ?
"La paix contre tous les territoires", Golan compris, comme il est proposé dans "l’initiative saoudienne" ? C’est sur, ça plait dans les chancelleries et les bureaux climatisés de diplomates instruits, laics ! Mais qui dénonce cette idéologie islamiste qui ne se contentera pas de revenir aux frontières d’avant 67 et de partager Jérusalem, parce qu’une enclave de juifs, de chrétiens, et de palestiniens israéliens qui ont adopté sans le crier sur les toits le style de vie israélien, voire telavivien, qui organise des gay prides en pleine terre musulmane !, sera toujours insupportable pour la communauté des Croyants. Le chef de l’Iran, un pays qui n’a ni frontières communes avec Israël, ni territoires occupés, organise un concours de caricatures antisémites et rêve ouvertement de rayer Israël de la carte sans que celà émeuve beaucoup la communauté des "Croyants".

- Sur la forme : n’y a t-il pas une certaine forme de "politiquement correct" à chalom Akhshav ? En utilisant des mots comme "colonisation", Ca semble mettre sur le même plan la colonisation des ex grandes puissances coloniales qui avaient pourtant de toutes autres motivations : pillage et main mise sur les matières premières, expansion économique et territoriale pour le contrôle du leadership mondial. Peut-on comparer ces formes de colonisation du 19 et 20e siècle avec une occupation d’abord fondée sur une recherche (ratée) de sécurité et , pour les plus croyants, la volonté de revenir à l’Israël biblique. Or tous les sondages indiquent qu’une majorité d’Israéliens seraient prêts à rendre les territoire s’ils étaient assurés d’y gagner la paix, et ils sont de plus en plus nombreux, militaires compris à être écoeurés de la violence déployée contre les civils Palestiniens, même quand il s’agit de traquer des terroristes. C’est ça, le pays qui "colonise", et qui "occupe" ?
Sur le terme d’occupation : Y’a t-il des kommandantür israéliennes dans les territoires comme il y en eut dans la France occupée ? Une gestapo israélienne installée en plein coeur des territoires ?
Pourquoi chalom Akhshav utilise-t-il le même vocabulaire que les pires ennemis d’Israël ? Parce qu’il n’est pas regardant sur les vraies motivations de certains de ses compagnons de route, dont certains, au delà de critique de la politique israélienne dans les territoires, rêvent de la disparition de "l’état sioniste", de "l’état juif", et feignent d’oublier que chalom Akhshav, tout critique qu’il est, est justement très attaché à l’état sioniste, à l’état juif, et ne prône pas du tout un état laïc binational ? Oui, nous juifs de France, proches de chalom Akhshav, nous défendons la laïcité à la française, la loi de 1905, mais nous sommes attachés à l’Etat juif... qui fut fondé par des juifs souvent peu ou pas du tout religieux ! C’est un paradoxe difficile à expliquer, à "justifier". il faudrait des pages et des pages de rappels historiques... D’autres l’ont déjà expliqué dans des textes qu’il faudrait retrouver pour comprendre toute cette complexité...
Je reviens donc sur les mots. Le mot "occupation" révolte parce qu’il renvoie directement à l’occupation allemande. Faut-il rappeler qu’en "occupant" les territoires, les Israéliens ne cherchent pas à exterminer industriellement les Palestiniens, même si eux et leurs soutiens ne se privent pas de comparer les Israéliens aux nazis. Les Nazis ont exterminé méthodiquement, industriellement dans les camps ou par balles (allez voir l’expo "la shoah par balles") , 6 millions de Juifs. rappelez-moi le nombre de morts palestiniens dûs à Israël depuis 1967 ? Quant à ce "Mur de la honte", qu’on compare continuellement au Mur de Berlin, faut-il rappeler qu’il a d’abord un but sécuritaire ? Empêcher des kamikazes de venir se faire sauter en israël, et pas couper un peuple en deux, comme le mur de Berlin coupa le peuple allemand en deux ? Sans les kamikazes, Israël aurait-il construit ce mur ? Et tandis que le monde, le regard braqué sur Le Moyen Orient, conspue quotidiennement Israêl pour l’occupation des territoires et le traitement infligé aux Palestiniens, qui conspue les salauds qui violent, déportent, tuent au Darfour. C’est vrai, ils sont musulmans... Le monde entier tremble de se se faire taxer d’islamophobe...
Colonisation, occupation, apartheid, aucun de ces mots très connotés ne renvoie complètement à la particularité de ce qui se passe en Palestine.Personnellement, je préfère des mots comme "contrôle", des expressions comme "usage disproportionné de la violence". Plus neutres. Les Isréliens contrôlent les territoires avec des moyens violents, inappropriés, et notoirement inefficaces, sans volonté d’extermination ou de relégation raciste. Certains éléments de Tsahal se conduisent mal. Avec une violence souvent inspirée par la peur, comme dans toutes les armées du monde. Il faudrait sans doute revoir leur formation y compris morale.Nombreux parmi nous ne sont plus fiers de cette armée que nous admirions tant autrefois. Cette armée qui est allée chercher les falashas persécutés en Ethiopie...
Il me semble aussi que si racisme il y a de la part de certains israéliens, il n’est pas de même source que le racisme sud-africain des années 60 ou américain, à l’époque du Ku klux klan. Ou du racisme anti "bougnoules" made in France. Il me parait lié au ressentiment de nombreux Israéliens originaire d’Afrique du Nord, qui ont dû quitter le Maroc, l’Algérie ou la Tunisie, où ils vivaient paisiblement, avaient prospéré, sous la pression des luttes d’indépendance dans les années 60. Pour eux, les Arabes resteront toujours ces voisins qui après leus avoir octroyé un statut de dhimmi, (citoyen de de 2e zone), tout en les cotoyant parfois comme des frères, les ont un jour brutalement fichus dehors. "La valise ou le cercueil"...
Attention, je ne dis pas que les Israéliens sont des modèles d’éthique incompris du reste du monde, et je me désespère qu’eux, et nous Juifs "de la diaspora", perdions nos valeurs dans cette interminable guerre. Je dis simplement qu’il faut raison garder, accepter de regarder en face l’islamisation de la rue palestinienne sans crainte d’etre taxé d’islamophobe, le qualificatif à la mode pour empêcher les démocrates de réfléchir.
C’est difficile de critiquer Israël, de la France. Sans doute plus facile et légitime d’être critique quand on est un israélien de chalom Akhshav vivant en israël, y ayant accompli son service militaire, ses milouhim, y travaillant et y payant ses impôts grevés par le poids de "l’occupation", vivant la trouille au ventre que ses enfants, meurent sous la bombe d’un kamikaze en prenant le bus ou en allant manger une pizza... Plus facile que quand on est un un Français de la Paix maintenant, vivant sans crainte des kamikazes en France, qet ui conjure son angoisse d’impuissance et se donne bonne conscience, planqué derrière son écran, en forwardant à tours de bras des infos qui présentent Israël comme le responsable principal du malheur du Moyen Orient et les Palestiniens comme des victimes n’ayant aucune mais aucune responsabilité dans leur propre malheur.
Pardonnez la longueur de ce texte, inspiré par le sentiment d’impuissance, et le manque d’espoir, en dépit des plans de paix en tout genre. L’initiative saoudienne n’étant sans doute qu’un joli plan de plus avant le prochain..
. Comme j’aimerais me tromper...
Fanny E., Paris

Bonjour amis,
La lettre d’information est pour moi depuis plusieurs années une précieuse source d’informations et elle m’est d’un grand soutien moral. Je dispose ainsi d’élements complémentaires, dont je fais profiter mon entourage, pour éclairer une douloureuse analyse de la situation au Moyen-Orient et j’ai le sentiment de faire partie d’une communauté de bien qui en ne renonçant jamais à dire la vérité rend justice aux victimes, à toutes les victimes. Cette communication objective des faits n’est pas toujours agréable à accepter suivant le côté où on se place mais je suis convaincue de sa nécessité et qu’elle oeuvre pour la paix en Israël et en Palestine. J’en suis persuadée au point que je me suis engagée auprès de l’assocation. Cependant, je reçois de fréquents reproches de mes amis qui disent qu’Israël est diabolisée et la Palestine victimisée. Certains qui pourraient nous rejoindre, se sentant agressés, se détournent de nous sur ces motifs. Cela soulève la question de savoir comment faire pour continuer à communiquer objectivement tout en rassemblant largement, principalement dans la diaspora juive. Au-delà de cela, merci du fond du coeur pour cette belle et honnête lettre d’information, elle est indispensable afin de palier aux carences et à la partialité des médias traditionnels.
Amicalement.
Myriam-Leïla, Cannes 06

Tant qu’il y aura des gens comme vous pour refuser la pseudo-nécessité guerrière, beaucoup d’entre nous conserverons l’espoir.
Merci des risques que vous prenez, des coups que vous prenez,du travail que vous nous fournissez.
Ma profonde admiration pour vous tous.
Une mention spéciale pour Gerard dont on peut se demander quand il trouve le temps de dormir.....
G., Sucy en Brie

Je n’ai pas beaucoup le temps de vous répondre en détail, mais je trouve formidable le travail que vous faites, cela m’aide beaucoup et cela me permet de savoir que je ne suis pas toute seule à penser ce que je pense. merci !

bjr a toute l’equipe de shalom Akhshav
que puis je vs dire de reellement concret ?
sinon que j’apprecie chacun de vos envois, qui nous change des "verités" gouvernementales de France !
toutefois, je trouve que votre equipe est souvent prete a tout accepter pour que la paix s’installe en Eretz,,,,a n’importe quel prix, meme au detriment d’Israel il est evident qu’Israel doit faire quelques concessions, mais pas au detriment de sa securité, et de son histoire
continuez,,,,,,,,merci
Louis D., 33500 LIBOURNE

Merci beaucoup pour votre travail.
J’attends toujours avec impatience la lettre d’information, car c’est une excellente source de nouvelles, plus riche que nos médias habituels.
Malgré les trop nombreux faux espoirs, je continue à croire que tôt ou, hélas tard une solution viable sera trouvée à ce conflit.
Gérard de Genève

Parce que vous êtes la preuve qu’il existe des hommes de bonne volonté en Israël, que vous donnez la parole aux Palestiniens et que, du fond de la nuit, vous témoignez parfois de la splendeur du jour (pour paraphraser R. Desnos) MERCI ! Vos lettres sont parfois ma seule source d’optimisme de la journée et elles me donnent des arguments pour défendre le droit de tous les Israêliens et Palestiniens, toutes religions et irreligion confondues, de vivre dans la paix, la sécurité et la dignité.
Xi B., Mortagne sur Gironde

Merci pour ce travail irremplaçable, qui donne la mesure des efforts nécessaires à tous ceux qui veulent encore résister au désespoir ! Chaque message ouvre une perspective, donne les moyens d’une lucidité, arrache aux simplifications manichéennes. Les élèves, les collègues auxquels il m’arrive de faire lire certains articles m’en remercient toujours. Je me fais ici le porte-parole de leur gratitude envers vous.
Gilbert C.

je lis toujours vos lettres avec emotion et interet. Comme je ne sais pas quoi dire de plus, je voudrais vous raconter une histoire humoristique qui doit etre bien connue, mais que je me raconte a moi-meme avec un plaisir toujours renouvele.
Le premier ministre israelien et Arafat ont enfin acceptent de se rencontrer. L’israelien dit à Arafat :

- Avant de commencer nos pourparlers, j’aimerais vous raconter une histoire. Arafat accepte :
- Pourquoi pas ? L’israelien commence :
- Quand Moise quitta l’Egypte, apres une longue journée de marche, il arriva au bord d’un cours d’eau et il eut envie de se baigner. Il se deshabilla et entra dans l’eau. Au moment de sortir, ses habits avaient disparu. Il demande : "Avez-vous vu mes habits ? "
Quelqu’un lui répond " C’est sans doute un Palestinien qui les a volés".
Arafat interrompt brutalement : « Ca alors, on soupconne toujours les Palestiniens ! D’abord à cette époque, il n’y avait pas de Palestiniens ! »
L’israelien sourit et dit : « Monsieur Arafat, nos pourparlers peuvent commencer »

Je me joins aux 100 pemiers louangeurs de ce mois de septembre (désolée les critiques ne viendront pas de moi non plus)
merci à Gérard et Isabelle pour le travail de traduction
grâce à vous je suis non seulement informée avec justesse, mais je trouve aussi la force de préserver ma vision du monde, mon idée (ou idéal) du sionisme et même au-delà, mon idée des valeurs juives, profondément humanistes : sens éthique, rationalité et générosité, hélas en perte de vitesse dans cette époque de délire frénétique.
Grâce à vous je sais qu’il existe une poignée de personnes, palestiniens et israéliens, arabes et juifs, hommes et femmes, qui au coeur du chaos et du carnage, sous les mascarades officielles et les bombes, ont la force morale et physique de maintenir le sens politique comme préalable à toute négociation, à la conception d’un Etat (ç’a l’air d’une évidence mais pourtant nous voyons chaque jour le contraire s’établir un peu plus dans le monde)
ces bâtisseurs de paix pourraient donner des leçons à bien des dirigeants du monde actuel et s’il est vrai que le Moyen-Orient est considéré comme le laboratoire de la planète alors c’est cela qu’il faut regarder, ce sont eux que l’avenir retiendra, non la répétition inlassable des guerres dévoratrices qui enferment les humains dans leurs terreurs archaïques.
Merci à tous pour la constance du combat pacifiste et pacifique, et les pointes d’humour qui me permettent de croire, envers et contre l’adversité, que les Juifs n’ont pas encore tout perdu dans cette triste (convulsion de l’) Histoire.
surtout continuez !!
Nina R. (Paris)

Merci à toute l’équipe et plus particulièrement à Gérard pour ses traductions. Un des rares reproches qui pourrait vous être fait est que dans bien des situations.............vous avez raison trop tôt !!!!!
Fidèlement vôtre,
André M.

Un site essentiel et sans doute unique en francophonie. Bravo pour le travail de traduction, la mise à disposition d’informations introuvables ailleurs et la constance pour cet engagement si juste !
Lorsqu’on ne dispose pas de beaucoup de temps, les textes de synthèse sont les bienvenus. Peut-être faudrait-il hiérarchiser les articles selon leur importance et/ou leur force ?
Bon courage et longue vie aux promoteurs de "La Paix maintenant".
Pierre J., Reims.

Bonsoir
Moi qui reçois vos mails depuis de nombreuses années, je ne peux effectivement que vous féliciter pour la clarté des textes et leur intérêt.
Quelquefois, une petite analyse un peu plus poussée serait souhaitable pour appuyer précisément des textes et commentaires de Terazin.
Sinon, dans l’ensemble, si je ne me désabonne pas, c’est que je trouve au niveau des idées un réel intérêt, sauf que rien n’avance sur le terrain....

Merci pour toutes ces informations que vous êtes souvent seul à nous fournir. Et il y a tant d’éléments que nous ignorons et dont vous nous faites part.
Nous essayons de garder l’esprit clair, mais que c’est difficile !
Votre travail nous est indispensable et c’est toujours avec intérêt que je découvre vos textes.
Bravo et encore merci.
Région lyonnaise

Bonjour,
Je suis depuis trop peu de temps inscrit sur cette liste pour en donner un avis. Je m’y suis inscrit parce que je connaissais shalom Akhshav de la lecture d’Amos Oz. Mais c’est surtout pour me donner une raison valable de rester en Israël où j’ai rejoint ma compagne. Elle est une figue de barbarie (sabrés) bonne en son sein, agressive au dehors, ils sont nombreux ici à se vouloir comme elle, tov. ! J’ai un passé militant en France, sans la connaître je ne serais jamais venu vivre à Haifa, samedi j’irai rencontrer les militants locaux. Je veux bien croire qu’il soit possible d’aller vers la paix, qu’il y est des chemins qui y mènent, seulement, vu d’ici ils sont encore à défricher. La route sera longue, très longue, je pense sérieusement que de très nombreuses choses sont à changer. Il faut aussi décrire la vie en Israël, le peuple juif, les institutions politiques et religieuses, la prise en charge sociale telles qu’elles sont dans les fait. Il faut dire la misère, la corruption, l’absence complète de respect, le gaspillage outrancier. Il faut parler de l’honnêteté synonyme de pigeon, il ne faut pas croire Oz quand il parle du chauffeur de taxi avec qui il discute littérature, ou alors à Tel-Aviv peut être, ici hors centre commerciaux les librairies sont majoritairement des bouquinistes spécialisés dans le livre en russe.
J’ai lu que suite à la seconde destruction du temple, les religieux s’était radicalisés pour ne vouloir un peuple juif qui n’aurait pour seul but d’étudier dans une idée de dépassement du maître. Peut être que pour reconstruire un troisième temple qui serait l’état d’Israël, le sanctuaire de son peuple, faudrait il inclure l’apprentissage de l’autre, l’acceptation de ses différences, la courtoisie et un soupçon d’humilité. Mais bon, ce ne sont que des opinions de goï, depuis six mois en terre sainte qui cherche parmi les déchets ménagers et industriels, l’endroit où coule le lait et le miel.
Laurent, Haïfa, IL

Merci d’être là, même si je ne lis pas toujours tous vos mails en temps réel.
R.

Ne soyez pas étonné de ne recevoir que des louanges et des encouragements ; nous sommes une minorité à envisager avec ouverture la relation avec les palestiniens, votre travail permet à cette minorité de sentir appartenir à un petit noyau avec une forte potentialité d’espoir ; cependant quelques réactions attestent d’un certain pessimisme ; quant à moi je vais me fidéliser à cette "lettre", heureuse d’avoir de vraies informations et de rester en contact avec vous tous ; beau travail Gérard !.
Katia de Boulogne

Les newsletters de "La Paix maintenant" sont très intéressantes. A chaque fois que je les vois glisser dans ma boîte, je me dis : "tiens, il doit y avoir une information précieuse concernant notre Proche-Orient, un grand merci à tous ceux qui participent à nous transmettre des messages pertinents pour que Musulmans, Juifs et Chrétiens puissent "un jour" vivre en paix.
Maria-Amira du Liban.

Une fois de plus, je prends la plume pour vous féliciter du travail quotidien que vous faites tant au niveau de l’information que des actions de terrain. Malgré toutes les mauvaises nouvelles, cela permet à la petite flamme de l’espoir de rester vaillante. Pour moi personnellement, cela me permet de parler de ce conflit autrement qu’en termes de haine et d’essayer de convaincre qu’une solution acceptable existe. Un bravo particulier pour les actions en justice que vous avez engagées (et gagnées), car d’une part la justice est rendue, mais surtout cela montre qu’en démocratie la loi reste la plus forte et est un rempart contre ceux qui cherchent à accaparer le pouvoir à leur seul profit.
Bien sûr, j’aimerais pouvoir dire que j’espère ne pas renouveler ces félicitations l’année prochaine, car cela signifierait que le conflit est réglé et les difficultés aplanies. Mais ne rêvons pas trop, alors continuez sans relâche et encore merci.
bien cordialement
Pierre

PARIS, Mercredi 05 Septembre 2007/5767
Nous nous sommes vus le jour de la Manif devant le Mur de La Paix à Paris. J’ai même tenu une Banderole, j’étais au milieu. J’ai pu hélas Constater combien les Gens se moquent de ce qui se passe en Terre Sainte. Nous aurions été beaucoup plus nombreux .....
Bref, ceci dit, j’ai cru Comprendre dans un Texte récent, qu’il Existe 3,5% de La Population du Grand Peuple d’Israël qui Occupe les Colonies, que ces mêmes Personnes Monopolisaient une bonne Partie de Tsahal.
Bref ces 3,5% semblent faire la pluie et le beau temps sur La Terre Sainte. Que font les 96,5% du reste du Peuple d’Israël ?????
Ils semblent Approuver de facto la COLONISATION .........
C’est dommage, car La Terre Sainte est Sacrée pour les TROIS RELIGIONS MONOTHEISTES.
Il y a de moins en moins de Catholiques en Terre Sainte, et je le déplore, on dirait que l’Islam n’Accepte pas vraiment les Catholiques et les Chrétiens d’une façon générale.
Bien que nous fussions sur cette Terre Sainte bien avant Mahommet ....... Et l’ ISLAM
Mais comme les Armements Arrivent de tous côtés, Américains pour les Uns, Arabes pour les Autres ...... Il semble que dans l’état actuel des choses, Personne ne souhaite vraiment La Paix ;
Que faisaient les Français sous l’Occupation des Nazis, ils se sont Battus pour Libérer La France, comme Les Palestiniens, aujourd’hui. Les Allemands parlaient de TERRORISTES pour La Résistance Française comme aujourd’hui Israël parle de Terroristes pour les Palestiniens ....... Sans Commentaire
Pour des raisons Géo Politiques, chacun semble avoir des Intérêts à ce que La Guerre Perdure dans cette Partie du Monde .......
Cela me fait, quelque part, penser à La Guerre en ALGERIE ....... Les Politiques qui sont au Pouvoir ne semblent pas vraiment vouloir LA PAIX ........ J’au une Pensée très émue pour Y RABIN qui est MORT pour avoir voulu faire La Paix entre les Deux Peuples, comme Anouar El Sadate en Egypte .....
Que le Seigneur dans Sa Grande Misèricorde, Accorde LA PAIX en Terre Sainte. Qu’il puisse y avoir deux ETATS INDEPENDANTS ET SOUVERAINS
L’un Israêlien et l’autre Palestinien.
Merci, encore, Gérard, pour ce que vous faites.
Vive ISRAEL - Vive LA PALESTINE LAURENT C. Christian

Les informations que vous diffusez au sein d’un public francophone relativement restreint sont indispensables. L’audience et l’influence de vos courriels débordent le nombre de vos abonnés.
Pour dialoguer, discuter, argumenter, convaincre, il nous faut apprendre et parfaire nos connaissances. Vous nous y aidez.
Vos communiqués, ainsi que la diversité des renseignements, des analyses, des points de vue, encouragent des citoyens à agir en faveur de la paix et à conserver un optimisme raisonnable.
Votre site Internet permet de suivre l’évolution de la situation.
Votre Lettre d’Information est unique et nous vous en sommes quotidiennement reconnaissants.
Les signataires de ces lignes sont belges. Nous ne pouvons donc nous empêcher de mentionner le travail des « Amis belges de Shalom Akhshav - La Paix Maintenant ».
Eric van P. (Bruxelles)
Paula H. (Bruxelles)

Je crois que dans le vent d’irrationnalité qui agite les protagonistes du Moyen Orient, le choix d’articles opéré par Gérard, Tal (et d’autres, j’en oublie) est salutaire. Il pose un éclairage rationnel.
Même si l’on pose de manière indiscutable l’existence de l’Etat d’Israel en tant qu’Etat des juifs, la manière dont les gouvernements successifs ont détourné cette utopie en Etat juif, et les affairistes en projet d’expansion mérite d’être éclairé. Les articles d’humeur ne manquent pas d’Haaretz : ils montrent qu’Israel est un état démocratique. Le choix des articles est, à mon sens, plus documentaire. Il appelle à une réflexion éthique sur ce que pourrait être un autre rapport au territoire, empreint de la philosophie et de l’histoire juive, respectueux de l’altérité (notamment palestinienne) que celui que diffusent la plupart des médias juifs. Espérons que cette réflexion débouche un jour sur l’action. Chana tova.
Yankel (Paris)

Je regrette que vous ne citiez pas davantage les organes de presse palestiniens, et manière générale, que vous ne reflétiez pas mieux le point de vue des Palestiniens. On a l’impression, en vous lisant, que les Israéliens sont les seuls "adultes", les seuls capables de réflexions profondes sur le conflit, les Palestiniens n’étant que des "enfants" dont on relève quelquefois, par condescendance, les réactions, pour faire semblant d’être équitables. Or il y a des personnalités formidables chez les Palestiniens favorables à une paix juste au Moyen-Orient.
Pourquoi ne jamais parler de Mustafa Barghouti, de Marwan Bargouthi, de Ziad Medoukh, professeur de français à Gaza, qui fait un travail formidable avec son Centre pour la paix (et à qui j’envoie, quand le courrier franchit le blocus de Gaza, des livres de classe et des CD de chansons françaises), et tant d’autres encore ? Quand on voit la médiocrité affligeante du personnel politique israélien, on se dit qu’il n’est pas inutile de savoir ce qui se dit et se fait de l’autre côté, et qui n’est pas forcément pire.
Bien à vous.
Laurent, Paris

Salut tout le monde. Je veux d’abord signaler que j’apporte mon respect à tous les adhérents de ce site. En tant qu’arabe et musulman je veux bien dire à tous mes frères arabes et musulmans que la paix est la substance meme de notre religion et que la paix c’est le message de tous les prophètes depuis Abraham et Moïse jusqu’à notre prophète "Mohammad". On doit bien évidemment comprendre bien notre religion qui sacralise la vie et le développement et dénonce la torture et le terrorisme. Nous devons tous arabes et israélites dénoncer et lutter contre toutes les formes de fanatisme religieux et le terrorisme. En plus nous devrions trouver et développer les facteurs de cohabitation pacifique et de développement durable et mutuel entre nous tous arabes et israéliens parce que enfin on vit tous ensemble dans la meme région et on se partage tous le meme destin, les memes problemes et dangers et surtout le danger perse (iranien). Pour cela soyons tous ensemble et unis pour une vie commune et pacifique et un développement mutuel surtout que les arabes ont les richesses naturelles et que les israéliens ont la technologie. J’espère bien que j’ai pu exprimer mes idées. Enfin je remercie tous les rédacteurs de ce site et je veux faire une seule remarque : on ne doit plus se contenter de lire ce que vous faites nous communiquer mais surtout il faut qu’on passe à l’action et fonder dans chaque pays des associations de "la paix maintenant" pour faire comprendre a tous les terroristes des deux cotés et aux politiciens qu’on ne veut plus de guerre et que l’avenir est le notre ; la paix devrait maintenant etre installée.

Merci beaucoup d’exister. Vous représentez l’espoir. Ils n’ont pas encore gagné !
Daniel P.

Bonjour,
Même s’il m’arrive parfois de ne pas pouvoir lire tous les articles que je peux recevoir de La Paix Maintenant (je les conserve afin de les lire plus tard), je tiens sincèrement à vous remercier pour le travail que vous faîtes, entre autre, qui nous permet de nous tenir RÉELLEMENT informé de ce qui se passe en Isaêl et Palestine.
Je suis persuadé que c’est également ansi que l’on pourra parvenir à la Paix.
Cordialement vôtre.
Richard D.

Salut Gérard et continue à bien faire. J’apprécie ton travail et tout particulièrement la synthèse que tu fais en début de message : en fonction de son contenu, de l’intérêt qu’il présente pour moi et de l’actualité, je lis l’article en entier ou pas. De toutes façons les informations sur ce que fait Shalom Akhshav en Israël et celles tirées des journaux israéliens et palestiniens me permettent de comprendre - à peu près, c’est si compliqué - la situation, et, parfois, de ne pas trop désespérer d’Israël. Merci et à bientôt.

Quelques mots sur la stuation : désespérante comme d’habitude. Nous savons déjà que rien ne sortira d’un éventuel sommet Olmert/Abbas etc.
Le récent rapport de shalom Akhshav sur la construction des routes pour colons est là pour nous rappeler la différence entre discours et réalité....
Personnellement, je suis tres pessimiste.
MAIS pas question pourtant de renoncer à faire entendre notre voix, à laquelle les articles de la paix maintenant servent en quelque sorte de haut-parleur.
Juste une suggestion : la majorité des articles viennent de la grande presse israelienne (haaretz, ynet etc)
Il faudrait peut-être diversifier un peu plus les sources, (je pense par l’exemple aux textes de bitterlemons.org, ipcri.org etc)
shalom à toutes et tous
Gil T. (Paris)

Un grand merci pour cette constance et cette patience qui nous fait défaut, voilà, moi aussi je compte sur vous, sur vos traductions et vos nouvelles, comme on lit un courrier qui arrive d’un désert politique et social, d’un pays où le vivre-ensemble est une performance.
TODA RABA
Danielle Levigne

Bonjour.
Depuis que je vous ai rencontré à une réunion de la LDH, à Paris XIème, je reçois votre lettre et, tout en me lamentant souvent pour sa longueur et sa fréquence, je la lis avec intérêt.
Je suis tout de même surprise que la qualité et le nombre d’articles dans la presse israélienne n’aient pas plus d’influence sur l’opinion publique de cet Etat, hélas !
Merci pour votre travail.
Cordialement,
Nicole B.

Je me demande si le travail remarquable d’information que vous faites a une influence sur l’opinion européenne, américaine et israélienne et si vous avez des chiffres permettant un suivi.

Toujours le même très haut indice de satisfaction. Merci à vous.
A.C. Lyon

Chers amis,
je suis ancien professeur d’histoire et orientaliste, retraité. Après la publication de mon livre "Begegnung mit dem Islam" (traduction française parue en 2006 : Rencontre avec l’Islam), on m’a souvent appelé pour des conférences devant un public très varié, sur des thèmes de l’actualité Monyen-Orientale.
Les informations de "La Paix Maintenant" constituent une source des plus précieuses pour mon travail. J’admire le travail de choix des articles et de traduction, et je trouve dans vos informations des évènements et opinions qui manquent dans les autres sources à ma disposition (Le "Qantara" de la Deutsche Welle, Le New York Times, les livres...)
La seule critique, c’est plutôt un regret : Je n’arrive pas toujours à trouver le temps de lire tous vos envois, donc il me faut faire un choix - mais pour cela, je les regarde tous...
Un grand merci donc !
Dr. Bruno S., Rottenburg/N. (Allemagne)