Courrier des lecteurs 2007 (1)

Ces courriers ont été envoyés par les abonnés ànotre newsletter lors d’une consultation en septembre dernier. TOUS les messages reçus sont publiés ici.

 

Même si je ne lis qu’une faible fraction de la masse de messages envoyés faute de temps, je suis très heureux de recevoir cette lettre et cela me fait beaucoup de bien. La route est en effet difficile à tenir et cela fait du bien de savoir que l’on n’est pas tout seul à la suivre.
Bon courage, et un jour peut-être, je pourrai vous accompagner plus activement. Amicalement,
Manuel S

J’aime beaucoup les textes de cette liste et la diversité des sources, cependant, je trouve qu’il faudrait parfois "synthétiser" les articles et, au contraire, parfois, ajouter des notes afin de mieux "contextualiser".
Vive la Paix (juste pour tous)
jm J

Je vous remercie infinement pour les textes que vous traduisez. Ils sont excellents.Je lis les emails de la paix maintenant quotidienement. Votre regard - pensée politique est dans ma lignée.
Bonne continuation.
Cordialement
Artiste peintre Ody S, Paris

Merci à l’équipe française de La Paix Maintenant, et notamment à Gérard, qui nous permet d’avoir de meilleures informations en langue française et qui me permet aussi d’agrémenter, voire d’alimenter la rubrique "Proche-Orient" de mon blogue. Tellement pratique lorsque, même en habitant dans un endroit si concerné par ce qui se passe qu’on trouve peu d’informations fiables ! Fabien A, Paris 20e
Ménilmontant, mais oui madame

je reste convaincu que PAIX MAINTENANT et tous ceux qui l’entourent reste un des meilleurs éléments pour une nouvelle PALESTINE et un nouveau ISRAEL : je resterai donc un fidèle et attentif lecteur de vos e-mails.....
PAUL T

J’aime lire la Paix maintenant.
Félicitations à vous tous pour votre bon travail.
Marc L., Upton, Québec, Canada

Bravo pour cette newsletter, pour ce travail important. C’est une source d’infos que je n’aurais pas ailleurs. Cela m’est utile pour mieux comprendre.
Paris

Merci de continuer à nous éclairer.
Salut fidèle et amical à vous, Gérard.
Silencieusement présente et attentive, toujours et au creux de la nuit...
Michèle de Bruxelles

Vous écrivez : "Merci d’avance pour vos contributions. Plus que jamais peut-être, nous en avons besoin".
Sans doute serons-nous nombreux à nous interroger sur le sens de ce "Plus que jamais peut-être".
À nous inquiéter de savoir s’il faut y lire une lassitude de votre part après tant d’années d’engagement pour cette paix toujours pas au rendez-vous impérieux du maintenant.
Se souciant ainsi de vous, notre inquiétude se soucie en fait de nous-mêmes.
On se dit d’abord : "Si eux s’essoufflent, qui suivent pas à pas cet interminable chemin, qu’allons-nous devenir, nous qui nous reposons sur eux pour apprendre, pour comprendre et surtout pour continuer d’espérer qu’elle advienne enfin, cette paix ?"
On se dit alors, pour (tenter de) se rassurer : "C’est justement parce qu’elle se profile enfin à l’horizon, la paix, qu’ils ont besoin de notre soutien, avant les derniers pourparlers, la dernière négociation, le dernier sommet".
On se dit enfin que n’être rassuré ni pour vous, ni pour nous, ni - surtout - pour eux tous là-bas ne nous empêche nullement de vous adresser, plus que jamais peut-être, le "petit salut amical" que vous nous demandez.

Tout d’abord,permettez moi de vous dire la chose suivante : Je vous lis depuis quelques temps,et je ne peux que vous féliciter sur l’ensemble de vos parutions. Venant d’Algérie voilà 45 ans, j’ai toujours été du côté du plus fort, aujourd’hui et après avoir lu vos lignes ,je n’ai plus la même vision sur la guerre israélo-arabe Vous m’avez fait découvrir au travers de vos lettres d’informations une grande vérité (être objectif)
Merci pour tout
Richard de Marseille

Merci beaucoup pour toutes les informations qui nous sont transmises.

Le web est riche en sites francophones religieux et nationalistes, qu’ils soient musulmans ou juifs. La religion semble s’être liée avec l’irrédentisme. Or, que ce soit l’islam ou le judaïsme, on en fait bien ce que l’on veut et pour reprendre une image, si D. a crée l’homme à son image, ce dernier lui a bien rendu la pareille. Comment expliquer que le D. D’Israël soit anti sioniste avant guerre, et sioniste aujourd’hui ? De même pour l’islam qui est instrumentaire. La richesse de nos religions est telle qu’on leur fait tout dire et leur contraire pour justifier notre point de vue. En partant de ce point de vue, il serait bon qu’on explique aux musulmans et aux juifs que ce ne sont pas leur religion qui pose problème mais l’interprètation politicienne que certains en font. Qu’on explique qu il y a blasphème à attribuer au créateur des idées qui ne sont que les nôtres.
Je crois que chaque communauté doit être rassurée sur les intentions des voisins, il faudrait que Shalom Akhshav laisse une très large place aux arabo-musulmans voulant vivre en paix avec nous, mais dans la sécurité économique et la dignité.
Si on avait moins peur d’eux, on serait moins craintif. Il y a du travail à faire pour effacer l’image catastrophique qu’à laissé le comportement criminel des responsables palestiniens à Gaza après le sacrifice qu’à constitué le désengagement pour Israël.
Bien cordialement.

Merci d’ouvrir le débat d’idées.
Je suis français, kabyle d’origine et plus que jamais athée, assez âgé pour avoir vécu sur place la guerre d’Algérie et l’escroquerie politique qui s"en est suivi et qui continue encore avec le FLN.
J’ai ardemment souhaité une coexistence fructueuse et chaleureuse entre juifs chrétiens musulmans ; arabes et non-arabes. J’ai rêvé d’une solution du "problème" palestinien, d’année en année, de rencontre de paix en rencontre de paix........ Je n’y crois plus. J’ai épuisé mon capital de naïveté. Aucune Palestine viable n’est possible. Tout le monde le sait. Les Etats-Unis mènent le jeu et gesticulent par moment, pour faire patienter les bonnes âmes. La VIOLENCE sous quelque forme qu’elle soit demeure la seule alternative. La société arabe se radicalise et s’uniformise. Combien de chrétiens y trouvent encore une place devant un islam triomphant ? Les hommes en noir en Israêl ne sont pas de reste. J’ai une vision désespérée de l’avenir.
Y. A.

Mes fonctions actuelles ne me permettent pas de m’exprimer tout à fait librement. Néanmoins je souhaite remercier "La Paix Maintenant" pour l’excellent service d’information, où nous découvrons qu’il y a des gens, des organisations et des institutions ont d’autres perspectives d’avenir que celle de la tension et de la guerre. Continuer votre oeuvre, car c’est très important de savoir qu’il y a des gens qui vont en contrecourant du "mainstream".
Encore bravo pour ce travail ...
William S. Ghlin (Mons), Belgique

Juste un petit mot pour vous dire à quel point vous m’êtes indispensable, pour continuer à espérer, pour argumenter (que d’articles de Haaretz ou autres, imprimés en tout ou partie et communiqués à tel ou tel...) et tenter d’ébranler les forteresses de l’aveuglement volontaire ...
Encore une fois bravo pour votre travail.
(Rennes)

Bonne continuation
K. K., journaliste, Tunis

Une analyse court et long terme sans a priori et sans condescendance et quel que soit le camp cité.
Je regrette que vos vues pertinentes ne soient visiblement pas lues par le gourvernement Israelien.
Donnez moi le numéro de téléphone d’Olmert que je puisse vous programmer un rendez vous avec lui et son gouvernement.
Cordialement et toujours avec vous.
JLuc M - Paris

Dans le contexte politique actuel, il est nécessaire et même indispensable de recevoir régulièrement vos messages qui sont pour moi, la petite lueur d’espoir qu’il faut absolument garder allumée.
Santo F, Bruxelles, Belgique

Quel plaisir de se voir offerte l’occasion d’un petit salut amical et reconnaissant ! J’ai seulement un peu peur de répéter ce que je vous ai écrit l’an dernier - je ne retrouve plus le message, je classe pourtant... - mais tant pis !
Quelle chance de vous avoir ! Cette chronique quasi quotidienne de ce qui se passe là bas, comment pourrions nous en disposer sans votre infatigable repérage, éclairage et TRAVAIL de traduction, qui me laisse à chaque lecture plein d’admiration reconnaissante. Et puis vos clins d’oeil, de temps en temps, quand les nouvelles deviennent de par trop décourageantes ou désespérantes...Et ce qui me semble être malgré tout votre optimisme raisonné, ou mesuré...
Une question, en passant : vous connaissez bien sûr le très beau livre de David Schulman . ( TA ’ AYUSH, journal d’un combat pour la paix Israël Palestine 2002-2005, préface de Charles Malamoud, au Seuil). Savez-vous comment on peut je n’ose pas dire l’aider, mais lui faire savoir qu’on soutient son combat, et peut-être tout simplement avez-vous un mail qui permettrait de le joindre ?
Merci d’avance, et encore et surtout merci pour toutes vos informations (les critiques et les messages venimeux pour dans une autre vie peut-être, mais je ne vois vraiment pas ce qui pourrait vous être reproché...)
Amicalement à vous
Olivier Z. (Paris)

Merci a vous de nous alerter chaque fois sur un sujet brûlant d’actualité. J’aurais mauvaise grâce de vous tenir responsable de quoi que ce soit. Bravo et encore TODA RABA pour tout ce que vous faites pour nous.
Ben P, Dijon

Depuis des années, j’ai l’impression que le conflit du MO piétine : un pas en avant, un pas en arrière. Une fatigue et une quasi indifférence s’installe.
Je suggère des bilans tous les quelques mois, afin que le non-spécialiste français qui ne suit pas l’actualité au jour le jour puisse garder les yeux ouverts.
Grenoble (France).

Mon objectif était d’en savoir plus que ce que les médias classiques veulent bien nous communiquer.
Il est atteint.
J’ai découvert une analyse indépendante et claire des différents courants et, hélas, la puissance des colons extrémistes.
Merci

En un mot : vous faites un travail d’information irremplaçable. Et merci à Gérard !

Ceci pour dire que je suis très content de recevoir vos messages. Bon travail.
Paul van P, Bruxelles, Belgique.
P.S. ce message est évidemment un "salut amical " et pas un apport idéologique digne d’une publication.

Bonjour à vous tous !
"La Paix Maintenant !" Jamais cri ne fut aussi actuel et urgent à exaucer ! Je m’appelle Santo (Shem Tov) Cappon, et suis le petit-fils d’Abraham A. Cappon 1853-1931 (rabbin, écrivain, poète, dramaturge et fondateur dans les Balkans d’une revue judéo-espagnole intitulée "La Alborada" (l’Aurore )). Cet homme fut aussi l’un des fondateurs du sionisme (il écrivit en 1900 son vibrant "Himno Sionista", et publia en 1921 sa pièce de théâtre "Shivath Tzion". Si mon grand-père voyait de quelle manière et jusqu’ici les gouvernements israéliens successifs se sont ingéniés à souiller la réalité du "retour à Sion", et à discréditer le sionisme historique par une politique d’expansion et d’annexion rampante depuis 1967, il se retournerait dans sa tombe, et fustigerait les nouveaux idolâtres !
En effet, ayant vécu une grande partie de sa vie à Sarajevo (Bosnie) où cohabitaient les 3 religions du Livre, en véritable humaniste il avait compris que la connaissance et la prise en compte de "l’autre" étaient les conditions sine qua non d’une coexistence équilibrée. Il entrevoyait que seul le partage de la terre éloignerait les uns et les autres d’une tentation nationaliste exacerbée. Il espérait que la renaissance temporelle d’Israël allait préfigurer les temps messianniques, où le ralliement des exilés coïnciderait avec un développement harmonieux de la région, où toutes les composantes trouveraient leur compte !
Son attitude consensuelle l’avait rendu sympathique aux yeux des musulmans bosniaques qui savaient le respecter. Son bras droit le Sage juif Zeki Effendi (Rafaël Moshe Attias) avait même une telle connaissance de la culture musulmane, qu’on l’appelait le "Soufi juif" !
Parallèlement, le désir qu’avait Abraham Cappon de renouer avec les catholiques espagnols descendants de ceux qui avaient expulsé ses ancêtres en 1492, l’ont rapproché de ce pays et de ses intellectuels (Miguel de Unamuno etc). En 1991 (veille du 500e anniversaire de l’expulsion), l’Espagne lui a rendu un vibrant hommage (Prix de la Concorde, Prince des Asturies).
Autrement dit, avant toute chose et avant qu’il ne soit trop tard, IL FAUT DÉCLOISONNER LES ESPRITS (aussi du côté musulman, en condamnant toute ignorance et diabolisation du judaïsme, du peuple juif et de sa destinée historique) ! Bien à vous.
Santo CAPPON, Chêne-Bourg (Suisse)

Bravo pour votre travail. Irremplaçable pour avoir une vision interne du conflit et une image plus nuancée de la société israélienne en ayant accès à ses conflits intérieurs. D’une manière générale, il me semble que c’est aujourd’hui la manière la plus intéressante, et surtout la plus juste, de percevoir une société, quelle qu’elle soit.
AG (Paris)

Merci à vous tous.
"La paix", oui bien sûr.
Mais la paix "maintenant" : c’est cela notre objectif.
Et cela exige un travail sur soi-même très considérable.
Il n’y aura pas de paix demain ni après-demain, si aujourd’hui nous ne consentons pas à assumer la route lente et austère de recevoir la paix en nous, de la faire fructifier, de la laisser se fortifier à travers de multiples rencontres, de la laisser interroger par des convictions différentes des nôtres.
A tous les membres et à tous les lecteurs de "La paix maintenant", je souhaite de recevoir autant qu’ils souhaitent donner, et de donner à la mesure de ce qu’ils reçoivent (le plus souvent sans le savoir).
Beaucoup d’amitié.
Jean-Claude C. (Paris)

Je tiens à vous féliciter pour le travail que vous fournissez et la qualité, la densité, d’information que vous nous transmettez.
Je n’ai aucune critique à formuler sur le fond.
Mes suggestions : développer les interventions de l’association à l’extérieur, entre autres, auprès de jeunes publics. Peu de gens vous connaissent. Il me semble que ce genre de choses est plus développé en province qu’à Paris.
Le risque ? Que "La Paix maintenant" soit un peu fermée et donne l’impression de personnes qui veulent travailler entre elles sans prendre le risque de l’ouverture. Je sais que des bonnes volontés diverses se sont proposées pour vous aider bénévolement ( dont moi-même !) ; ces propositions sont tombées dans le vide.
Bien fidèlement.
Anne. Paris

Chers Gérard et autres contributeurs de La Paix Maintenant,
abonné depuis presque deux ans à la newsletter, je lis avec intérêt chaque jour (ou presque !) les articles, tribunes ou autres déclarations que vous nous transmettez. Je souhaitais vous remercier sincèrement pour votre travail qui permet, j’en suis sûr, de faire progresser ce combat terrible pour la paix.
Cordialement,
Thomas F, 25 ans, Paris

Ce site est d’une grande qualité et permet d’avoir un aperçu très pointu de l’évolution des points de vue en Israêl et en Palestine. J’apprécie l’équilibre des interventions et pense vraiment qu’elles peuvent, même si cette évolution est très lente, faire progresser les choses et rapprocher les volontés d’aboutir à la paix. Toutes mes félicitations et bon courage pour la suite. Amicalement, François B.

J’ai beaucoup de plaisir à lire vos messages et vos articles. Vous nous donnez une autre idée que celle des médias sur la situation au Moyen-Orient. Votre point de vue passe inaperçu mais il est comme la mèche qui fume encore ou le feu qui couve, signe peut-être d’une vie nouvelle (faite de solutions encore inédites) bientôt prête à se manifester.
Etienne D.

Vos sélections sont précieuses, même quand ma boîte est surchargée je vous lis, ce n’est jamais du temps perdu. Bravo. Continuez.
Sophie J.

C’est toujours dans la région un cancer mal traité qui ne guérit pas.
Le monde ne peut pas vraiment faire quelque chose ?
La paix semble ne plus être une réalité que faire ???
Guy L., Rueil-Malmaison

Bonjour,
je suis très intéressée par les informations que je reçois par la Paix maintenant. Cela fait un autre point de vue que nous avons rarement dans la presse.
Continuez. A bientôt.
Sylviane

Votre lettre est toujours intéressante mais souvent trop longue d’autant que nous parviennent par internet des tas de documents et les lire tous représente un temps considérable même pour des retraités , alors ceux qui sont en activité. Rester devant l’écran freine l’action à l’extérieur. Donc nécessité d’aller à l’essentiel ! Facile à dire... Ceci dit bravo et merci pour la recherche et le travail que vous faites qui nous aident bien dans notre lutte quotidienne pour faire avancer l’idée d’une paix juste et nécessaire. Bien cordialement.
Bernard (Trappes)

Votre lettre est très précieuse pour le nombre exceptionnel d’informations qu’elle offre sur ce conflit sur lequel la presse donne, elle peu de données et se montre souvent d’une incroyable partialité. L’utilisation du terme "activistes" pour désigner les victimes palestiniennes en particulier devrait être retiré du vocabulaire, en raison des inconnues concernant ces victimes.
Merci donc pour ce bulletin qui pourrait être cependant moins abondant, car l’on n’a pas le temps de vous lire tous les jours.
Guillemette

Bien que je n’aie aucun lien personnel ou familial avec les communautés dont nous parle cette Lettre d’Information, c’est toujours avec bonheur que je la reçois et que j’y trouve de quoi mieux comprendre.
Et souvent de quoi espérer.
Merci à vous pour ce que vous faites, merci pour ce que vous êtes,
E. M., professeur à la retraite, Agen, France.

Bonjour,
J’en profite donc pour vous féliciter, pour l’entreprise d’abord, et pour la newsletter, nous tenant régulièrement au courant de l’avancée (ou du recul, hélas) de la paix.
Je regrette toutefois de ne pas être plus informé de vos actions concrètes ou des pressions éventuelles qu’exerce "La Paix Maintenant" sur les gouvernements et auxquelles vos abonnés pourraient s’associer (pétitions, manif. par exemple).
Dans tous les cas, bravo et merci !
Frédéric L., Paris

Merci pour votre lettre d’info que je lis toujours avec intérêt.
Pour les articles les plus longs un résumé ou des "mots clefs" seraient les bienvenus
O.Y.

Ches amis,
Je suis tous vos articles et tout ce que je puis espérer à partir de maintenant, c’est qu’enfin, la paix vienne en Israël. Et surtout, qu’autour de ce merveilleux pays certains voisins se tiennent tranquilles. J’ai visité Jérusalem entre autres en 1957 (avec une photo sous les arcades de la grande mosquée) et, sous le charme, j’en avais apprécié l’atmosphère.
Cela paraît parfois insurmontable, mais.... il faut espérer, agir et espérer encore. Je vous souhaite une très belle continuation dans votre lutte pour la paix.
Irène H. (Bruxelles)

Oui c’est formidable ce que vous faites. Pour moi c’est un rappel permanent d’une des plaies de notre monde, plaie que, sans vous, le tourbillon de la vie anesthésierait.
Merci.
Il faudrait un site de la même qualité sur les deux ou trois défis mondiaux aussi importants que celui que vous avez pris à bras le corps : réchauffement climatique, terrorisme nucléaire, marketisation généralisée...
Bien à vous !
Jacques, Manchifrotte - 09240 MONTELS

Bravo pour le combat de La Paix maintenant
Je trouve cette lettre très intéressante pour les informations délivrées, les analyses publiées, et la capacité à reconnaitre des erreurs (rares).
Une piste éventuelle pour le futur : y a t-il des initiatives au niveau européen de la part de La Paix Maintenant ou d’associations proches ?
Merci

Bonjour à toute l’équipe,
Merci pour votre excellent travail. Vos témoignages in vivo sont nécessaires à ma quête d’informations dans le conflit Israélo-palestinien. Me tenant, autant que faire ce peut, éloigné de la manipulation politique et journalistique.
Continuez !
Cordialement,
Georges V.

J’apprécie beaucoup vos lettres d’information. Suggestion : trouver le moyen de mieux connaitre les opinions des Palestiniens.

Je suis très intéressée par tous les messages que vous transmettez et tiens à vous féliciter pour l’excellence de votre travail. On trouve dans vos courriels des informations auxquelles on n’aurait pas accès par d’autres sources. Les divers liens que vous indiquez sont toujours une source d’un grand intérêt. Je diffuse vos articles à des personnes qui m’ont toutes exprimé l’intérêt qu’ils présentent. Bravo pour votre travail et vos efforts pour informer sur la réalité des choses.
Lina C., Chaville

Votre newsletter est pour moi un lien direct avec la presse israélienne et palestinienne.
La traduction des articles est un grand "confort" de lecture.
Merci pour le sérieux de votre travail.
Strasbourg

Bonjour, je souhaite juste vous dire que je suis très intéressée par les informations, les analyses, les points de vue que je lis régulièrement, et j’en remercie les personnes qui donnent du temps et de l’energie pour rendre cela possible.

Chers amis de La Paix Maintenant,
En réponse à votre courrier ci-dessus, il m’est agréable de déclarer que je suis très satisfaite d’être abonnée à la newsletter de La Paix Maintenent. J’ai eu l’occasion de le faire comprendre en écrivant parfois aux interprètes qui traduisent les textes tirés de la presse israélienne et palestinienne.
Née en 48 en Algérie, j’ai vécu une guerre d’émancipation ; je sais que les douleurs des deuils, des vies sacrifiées, de l’exil sont les mêmes pour tout le monde, vainqueurs et vaincus : abominables, de toutes façons.
L’existence de ce mouvement associatif "la Paix Maintenant" est en elle-même très réconfortante. Nous savons qu’il existe des consciences à l’affût de tout indice favorable de paix, et discernant les obstacles dressés par les ennemis de la paix. Vous pensez la situation du Moyen-Orient, et celle d’Israël et de la Palestine de la façon la plus correcte, la plus juste : on écoute tout le monde, mais on reste déterminé à faire la paix au plus vite. Vous pensez avec raison que la vérité n’est pas d’un seul côté, ni l’erreur non plus. Il n’est plus temps de distribuer des bons et mauvais points. Il faut admettre que les peuples veulent la paix enfin, la paix maintenant, qu’ils en ont plus qu’assez de la guerre, et trouver des hommes et femmes des deux côtés qui aient le courage de le dire, et de proposer de faire la paix, de négocier sans conditions, ou plutôt avec une seule condition : trois ans sans un seul meurtre, sans une seule prise d’otages, sans une seule fusée sur Sderot...
Je demande que La Paix Maintenant continue de diffuser largement, auprès de tous ceux que cela intéresse, les informations trouvées dans la presse, on se sent moins seul lorsqu’on lit des articles qui approchent le problème avec ilntelligence et humanité.
Merci beaucoup.
Monique D. (Marseille)

Je veux d’abord remercier l’équipe et en particulier Gérard pour tout ce travail accompli. Nous partageons, je crois, cette conviction que la résolution de la question palestinienne est une condition incontournable, non seulement pour assurer et sauvegarder une paix juste et durable dans la région, mais aussi pour que ces pays et ces peuples accèdent enfin au vrai développement, au vrai progrès, à une véritable démocratie. C’est une condition sine qua non pour contrer et vaincre les oiseaux de malheur, réactionnaires et obscurantistes de tous bords, qui veulent imposer la haine, mais aussi la régression. Tous les nationalismes, y compris le sionisme et le nationalisme arabe, sont porteurs de guerre, d’expansion, d’occupation, d’injustice..Ces deux cancers qui rongent la région depuis plus de 60 ans tirent nos sociétés vers l’arrière et sont utilisés par les pouvoirs installés, y compris en ISRAEL, pour perpétuer leur domination sur les peuples. Il n’est pas naturel que les partis de droite et d’extrême droite commandent (même "démocratiquement") le destin du peuple israélien. Il n’est pas naturel que les partis fondamentalistes et obscurantistes prennent en otage le destin du peuple palestinien. C’est d’une oeuvre de salubrité publique qu’il s’agit .. Et il y a du boulot à faire. Et il faut être plus clair dans les positions, il faut opérer les ruptures nécessaires, il faut faire preuve de beaucoup plus d’imagination. Il faut établir une véritable alliance entre entre les partisans d’une paix du droit, de la justice, de la liberté des peuples, de la fraternité. Un grand journal palestino-israelien, deux ou trois heures de télévision communes sur un satellite, des manifestations pour la paix juste en même temps à Tel Aviv, à Haïfa, à Ramallah, à Beit Lehem, à Jérusalem EST et OUEST etc... Salah Z., Tunis

Bonjour,
J’apprécie toujours autant votre excellent travail qui continue d’apporter sur le conflit, les positions en Israël et en Palestine, les forces en présence, les voies de rapprochement, de négociation, les raisons d’espérer et de désespérer, etc. un éclairage irremplaçable, au moins pour qui se contente de suivre tout cela à travers la presse française.
Irremplaçable en particulier parce que la lettre d’information rend compte d’analyses et de prises de position qui sont le plus souvent ignorées ou au mieux reléguées au second plan par le quotidien des déclarations officielles et des violences.
Une seule suggestion : il est difficile vu d’ici de "pondérer" les points de vue très largement favorables à la négociation et à la paix dont vous faites état chaque jour, autrement dit de mesurer ce qu’ils représentent dans les opinions israéliennes et palestiniennes et l’audience qu’ils y reçoivent (sondages mis à part, avec tout ce qu’ils ont de simplificateur et d’approximatif). Pour ma part, je suis partagé chaque jour en vous lisant entre la tentation de penser que les antagonismes ne sont pas aussi tranchés que les lectures majoritairement très sommaires du conflit le laissent penser, et le souci de ne pas céder à ce qui pourrait être une simple illusion d’optique, qui grossirait exagérément les raisons d’espérer. Peut-être qu’en intégrant de temps à autre, avec les guillemets nécessaires, des points de vue ou analyses "adverses" issues des sociétés civiles des deux côtés (sans s’en tenir aux plus radicaux, haineux ou caricaturaux) permettrait un peu mieux de peser les termes du débat et les chances de la négociation et de la paix.
Mais encore une fois, c’est déjà très très bien comme ça.
Bon courage pour continuer et très cordialement,
Jean-Louis D.

C’est génial et indispensable ce que vous faites. Merci, et surtout, continuez ! Tenez bon.

Bonjour,
Je suis toujours ravie d’avoir votre point de vue sur ce qui se passe autour de cette question israélo-palestinienne.
Ayant effectué cet été, un Séminaire sur la Shoah à Yad-Vashem, j’ai eu l’occasion de rencontrer des Israéliens et des Palestiniens, sans compter les voyageurs à l’aéroport. je me rendais compte, combien ils étaient nombreux à n’avoir qu’une information partiale ou fragmentaire.
Grâce à vos courriers, j’ai eu le sentiment d’être au coeur des questions qui se posent.
Merci à vous.

Le travail d’information que vous réalisez est remarquable. Son intérêt est grand, votre opiniâtreté mérite le respect. Elle est à la mesure des enjeux. A la mesure d’une situation aussi terrifiante qu’inadmissible.
Vous contribuez à sauvegarder l’honneur israélien, perdu depuis longtemps par l’Etat d’Israël.
Merci de ce que vous êtes, dans un océan de désespérance, vous entretenez une flamme vacillante mais nécessaire.
Une remarque secondaire : vos envois sont extrêmement nombreux et fréquents et cela contribue parfois à un affaiblissement de leur impact. Comment faire pour demeurer toujours percutant ? Question difficile. L’abondance d’information s’exerce de temps à autre au détriment de l’intérêt du lecteur concerné que je suis.
JK, Marseille

Toutes mes félicitations à Gérard pour son remarquable travail de traduction !
Une traductrice débordée

MERCI POUR TOUTES CES INFOS PRÉCIEUSES ET POUR VOTRE SOUTIEN A LA CAUSE DE LA PAIX !
Tonton

Merci à vous tous et à Gerard en particulier.
Que dire de plus que l’an dernier : je continue à suivre toute votre précieuse information et à la communiquer à d’autres. Je donne aussi votre adresse à ceux qui peuvent ainsi recevoir directement.
Très important pour éclairer les esprits et ne pas désespérer.
Courage
Yohanan - Jérusalem

Merci pour le remarquable travail que vous faites. Mon souhait : Quand cela est possible des textes plus courts. Une suggestion : Il m’arrive de faire suivre certains mails à des amis. Si je vous mets également en destinataire, vous auriez l’adresse Email de ces amis et pourriez vérifier s’ils sont déja membres de La paix maintenant, ou sinon, les mettre sur votre fichier. Cordialement Daniel S.

Comme d’habitude, je ne peux que louer le traducteur pour ses choix et surtout les qualités de la traduction.
Yvette S.

Mes commentaires seront, comme d’habitude, fort élogieux. D’abord à l’égard du traducteur Gérard, dont le français est élégant et précis. Eloge aussi pour son assiduité et sa conscience professionnelle : j’ai pu une fois ou l’autre comparer son texte avec la source en anglais, et constater qu’il ne laissait rien paraître de ses opinions. Ensuite, je confirme mon admiration pour la tenacité de "la paix maintenant" qui lutte depuis tant d’années pour une solution acceptable pour les peuples de Palestine.
Si j’osais une critique, elle porterait sur les relations du Sionisme et de l’Etat d’Israël, sujet qui n’est pratiquement jamais évoqué dans les revues de presse de LPM. Il me semble pourtant qu’une confusion entre les deux est soigneusement entretenue par un Etat plutôt sioniste qui a tous pouvoirs pour entretenir cette confusion à l’école, à l’université, dans l’administration et surtout dans l’armée. Pour avoir suivi avec surprise les réactions indignées aux propos du président iranien à ce sujet, propos que je me garderai bien de rappeler puisqu’ils sont qualifiés de génocidaires, j’ai maintenant l’impression d’être très peu informé sur cette question, qui n’est peut-être pas importante du tout, mais au moins qu’on le dise. De toute manière, j’ai compris et j’approuve que cette polémique ne soit pas l’objectif prioritaire de LPM.

très brièvement
je ne vais pas me fendre de ma petite analyse personnelle, sauf pour dire que je ne suis pas très optimiste.
Une chose que j’apprécie beaucoup dans les mails de Gérard, c’est l’absence totale de langue de bois.
Jacques L. (Montpellier)

Comme chaque année, je dis un grand merci à Gérard pour son travail. Son travail est un lien entre tous ceux qui voudraient croire en la Paix, qui le veulent, qui l’espèrent de tout leur être.

je suis absolument contente d’être abonnée à la paix maintenant. C’est une source d’information précieuse et c’est aussi rassurant de savoir que nous sommes nombreux ici, ailleurs, et surtout là-bas à ne pas accepter que les choses soient comme elles sont.
Merci à tous ceux qui font le site, et merci à Gérard pour sa constance à traduire et diffuser.
Je m’efforce de communiquer l’adresse les plus largement et c’est étonnant de voir comme des militants politiques "de gauche" sont étonnés de découvrir que tout Israël et que tout juif n’adhère pas au discours des colons.
Je vous en prie continuez.
Aline B., Joinville le Pont

Bonjour,
Je reçois vos messages à mon adresse professionnelle. Je passe tous les matins quelque temps à les parcourir ; plongée quotidienne dans des problèmes douloureux. Certains messages sont anecdotiques. D’autres ont une signification politique plus importante ; je les réserve pour une lecture plus attentive. Les résumés, bien précieux, permettent cette lecture rapide. Merci pour tout ce que vous nous apportez quotidiennement.
Une question. Je suis membre de l’association 2peuples2états-paysdeloire. Quand j’évoque vos messages au cours d’une réunion, bien peu sont au courant. Quelle est donc la relation entre ces deux associations ?
Bien cordialement
François L.

Un grand merci à La Paix Maintenant en général et à Gérard en particulier pour l’analyse reçue si régulièrement et toujours intéressante. La situation en Israël-Palestine est tellement compliquée et les mêmes faits peuvent être présentés sous des angles si différents qu’on a peine à reconnaitre en lisant certains journaux qu’il s’agit des mêmes faits présentés souvent ici. Je pense entre autres à la prise du pouvoir de la bande de Gaza par le Hamas. J’apprécie votre présentation à la fois sobre et complète, avec souvent une touche de psychologie. Les textes de Sayed Kashua par exemple sont savoureux. Et vous essayez toujours d’être objectifs,même s’il est évident que l’objectivité est tout simplement impossible.
Mais à l’impossible nul n’est tenu, n’est-ce pas ?
Merci encore
Claude S.

Merci pour votre dénonciation courageuse des injustices, du refus aveugle de l’autre. Merci surtout d’attirer notre attention sur ces petites lueurs de fraternité, sur ces ponts minuscules qui auront peut-être raison un jour des murs et des barrages.
Emmanuel B., (Conflans Sainte Honorine)

Chers amis de La Paix Maintenant,
Continuez cette lettre d’information, il n’est hélas pas si banal de considérer et de rechercher la paix entre les Hommes de la manière dont vous le faites.
J’ai connu Israel en 1966. Nous étions allés travailler au kibboutz Tel Reïm durant 6 mois (dans le Néguev, à quelques kilomètres à l’est de la bande de Gaza ) avec celle qui depuis est mon épouse. Nous avons quitté le pays quelques mois avant la guerre des 6 jours qui, nous l’avons appris par la suite, a fait des ravages parmi les amis que nous avions laissés là-bas. J’ai tenté dernièrement de retrouver ce kibboutz sur les cartes israéliennes disponibles sur internet ainsi qu’avec Google Earth. La recherche fut vaine. A-t-il changé de nom ? A-t-il été rayé de la carte ? Je suis preneur d’informations sur le devenu de ce kibboutz.
Ma seule difficulté avec la lettre d’information de La Paix Maintenant réside quelquefois dans l’abondance des lettres reçues dans la même journée et je dois vous avouer qu’il m’arrive d’en lire certaines en diagonale.
Vive la paix entre les Hommes de bonne volonté (et avec les autres aussi...)
Fraternellement.
Gérard T. - 38260 LA COTE SAINT ANDRE

Ville de résidence : Courseulles /mer (14) - France.
Totalement satisfait par votre lettre d’information.
Surtout continuez.

Merci à vous tous qui oeuvrez réellement pour la paix.
Ce site est une fenêtre d’espoir pour chacun d’entre nous. Même si les informations lues ne sont pas toujours réjouissantes.
Pas de paix sans dialogue et acceptation de la différence d’autrui. C’est valable sur tous les bouts de terre de la planète TERRE. Avec nos proches voisins d’abord, ceux de notre quartier, de notre village.... ceux qui pensent comme nous, et avec ceux qui ont trop de problème personnel pour s’intéresser à ceux des autres.
Bien sûr on ne lit pas tous les messages. Mais on apprécie l’effort de rédaction et regrettons parfois le manque de concision.
Merci à tous
Louis-Marie U., SENE (Morbihan - France)