Appropriation sans précédent de terres palestiniennes en Cisjordanie

par Shalom Akhshav

Traduction Tal Aronzon pour LPM

Chapô : Ilan Rozenkier sur Facebook

Site de Shalom Akhshav / Peace Now.il, le 31 juillet 2014

http://peacenow.org.il/eng/GvaotDec...

4 000 nouveaux dounams déclarés terres d’État, est-ce là le signe de l’initiative diplomatique dont Netanyahou a parlé ? Était-ce la mesure indispensable pour améliorer la position internationale d’Israël, à la veille de débats à l’ONU au cours desquels il se trouvera, à tout le moins, dans une situation délicate ?

Fallait-il démontrer à nouveau que seule la violence paye : le Hamas obtiendra un allègement du blocus et Abbas se verra mis en difficulté par l’extension de la colonisation. Où sont le pragmatisme et l’intelligence des situations qui ont caractérisé en leur temps les leaders sionistes ?

« Ben Gourion, réveille-toi, ils sont devenus fous ! » [I.R]

À proximité de la colonie de Gva’oth, à l’ouest de Bethléem, 4 000 dounams (400 hectares) ont été déclarés « terres d’État » par l’administration civile des Territoires.

Pour autant que nous sachions, cette annonce est d’une envergure sans précédent depuis les années 1980 et peut faire drastiquement évoluer la situation dans le Goush Etzion et la région de Bethléem.

Gva’oth a été fondé en 1984 en tant que base militaire, entre les villages palestiniens d’Al Jab’a et Nahhalin. Pendant les années 90, les soldats furent remplacés par des étudiants de Yeshiva qui occupèrent les 30 caravanes du site, intégré en 1998 aux limites municipales officielles de la colonie d’Alon Shvouth, à 3 km de là. Récemment, quelque dix familles ont emménagé à Gva’oth et y ont fondé un institut d’éducation.

Par le passé, Shalom Akhshav a révélé que le ministère du Logement avait pour plan initial de construire 15 000 unités [de logement], en vue de créer une ville à Gvao’th. Ce plan ne fut jamais réalisé ; mais d’autres, plus restreints, furent cependant approuvés par le ministère de la Défense, permettant la construction de 523 unités (plan n° 418/2/1), puis de 61 nouvelles unités (plan n° 418/2/2), sur des terres auparavant déclarées terres d’État.

Ce nouveau changement de statut permettra d’étendre l’implantation plus loin encore, peut-être même jusqu’à relier Gva’oth à la ligne Verte.

Shalom Akhshav voit cette déclaration comme la preuve que le Premier ministre Netanyahu n’aspire nullement à un « nouvel horizon diplomatique », mais persiste, à la place, à promouvoir un État unique plutôt que la solution à deux États.

Le Premier ministre Netanyahou et le ministre de la Défense Ya’alon sont directement responsables de cette annonce, qui n’aurait pu se faire sans leur aval. En déclarant terres d’État 4 000 nouveaux dounams, le gouvernement israélien poignarde le président Abbas et les forces palestiniennes modérées dans le dos, prouvant une fois encore que les concessions israéliennes sont engendrées par la violence, tandis que la non-violence n’aboutit qu’à l’expansion des colonies.

 

Portfolio