Tempête à droite et à gauche après les déclarations d’un officier sur les liens entre armée et colons

Thème : Colonisation, yesha Shalom Akhshav : action et influence Occupation-Colonisation

Yedioth A’haronoth
mis en ligne le 10 septembre 2006

un officier israélien a osé dénoncer les liens d’amitié entre l’armée et les colons. Tempête...

http://www.ynetnews.com/articles/0,...

Yediot Aharonot, 9 septembre 2006

Les déclarations du commandant sortant pour la Samarie [1] Youval Bazak, pour qui Tsahal n’aurait pas dû entretenir des liens d’amitié avec les colons, ont déclenché une tempête à gauche comme à droite.

Yariv Oppenheimer, secrétaire général de Shalom Akhshav (La Paix Maintenant) : « J’espère que ces déclarations vont allumer une lumière rouge au ministère de la défense, et qu’un changement de politique en résultera. »

Bazak avait déclaré dans son interview : « les relations entre l’armée et les colons n’étaient pas appropriées. Il y a eu de trop nombreuses amitiés. Souvent, au nom de cette amitié, l’armée ne s’est pas rendu compte de sa responsabilité, comme dans le cas des colonies sauvages. Trop souvent, nous avons fermé les yeux. Cela représentait un inconvénient quand il s’agissait de faire régner l’ordre et l’état de droit. »

« Les remarques de Bazak correspondent aux faits que nous avons observés sur le terrain », a déclaré l’organisation Yesh Din, qui dit surveiller les violations des droits de l’homme commises par les colons.

 Le militant de droite Itamar Ben Gvir : « Est-il surprenant que Tsahal ait été battu au Liban ? Avec des officiers comme ça, pour qui les colons sont l’ennemi, et la jeunesse des collines le danger, il n’est pas surprenant que dans le combat réel, contre l’ennemi réel, nous ayons perdu. Bazak, ils t’attendent à Shalom Akhshav ! »