Shalom Akhshav au mur des Lamentations : "personne n’a le monopole du judaïsme"

Thème : Retrait de Gaza Shalom Akhshav : action et influence Thématiques religieuses, laïcité

Yedioth A’haronoth
mis en ligne le 7 juillet 2005

Yediot Ah’aronot, 7 juillet 2005

Des partisans du désengagement appartenant au mouvement Shalom Akhshav (La Paix Maintenant) ont placé des dizaines de petits papiers et de rubans de couleur bleue dans les fissures du mur des Lamentations.

"Il y a ceux qui enrôlent Dieu dans leur camp", dit Elazar Davidovitch, un militant de Shalom Akhshav religieux qui porte une kippa. "Nous aussi allons jouer dans ce camp-là, et cela ne me pose aucun problème. Nous avons placé des petits papiers demandant que le désengagement se déroule pacifiquement, sans sang versé, et que la paix arrive bientôt. Du point de vue religieux, notre action au mur des Lamentations ne me pose aucun problème".

Elazar Davidovitch est venu au mur des Lamentations avec d’autres militants, dans le cadre de la campagne de Shalom Akhshav, "Désengagement sans Violence".

Entre autres, les petits papiers placés dans les fissures du mur des Lamentations portent les textes : "Une prière pour que le désengagement s’achève en paix et sans victime", et "Puisse le désengagement se passer sans morts".

Yariv Oppenheimer, secrétaire général de Shalom Akhshav, a déclaré concernant cette visite au mur des Lamentations : "personne n’a le monopole du judaïsme. Nous sommes venus au mur des Lamentations pour exprimer notre espoir que le désengagement se déroule sans faire de victime".