Rabbins et Jihad islamique contre Annapolis

Thème : Accords de Genève Diplomatie Fanatismes, fondamentalismes Annapolis

Yedioth A’haronothMa’an News Agency
mis en ligne le 7 novembre 2007

2 infos datées du même jour. L’une rapportée par le quotidien israélien Yediot Aharonot, l’autre par l’agence de presse palestinienne Ma’an.

Traduction : Gérard Eizenberg pour La Paix Maintenant

1/ Yediot Aharonot, 6 novembre 2007

http://www.ynetnews.com/articles/0,...

Des rabbins mettent en garde Bush : Annapolis causera la destruction des Etats-Unis

Un groupe de rabbins de droite publie une lettre ouverte au président américain. Ils exigent l’annulation du sommet d’Annapolis qui risque de provoquer « la colère du Tout-Puissant. » Ils affirment que le désastre causé par l’ouragan Katrina a été le résultat du soutien américain au désengagement de Gaza, et que les incendies en Californie sont un signe annonciateur.

Un groupe marginal (pas si marginal que ça si l’on examine les noms de quelques-uns de signataires, ndt) de rabbins ultranationalistes publie une lettre ouverte très dure adressée à George Bush. Ils le mettent en garde : la conférence de paix d’Annapolis à venir (fixée apparemment au 26 novembre) va provoquer la destruction de l’Amérique.

Les rabbins évoquent leurs précédentes prédictions de 2005, quand ils ont publié une lettre ouverte à Bush dans le New York Times, où ils demandaient aux Etats-Unis de renoncer à leur soutien au plan de désengagement.

« Nous avons écrit au président Bush, un homme qui croit à la Bible, pour l’avertir du terrible danger auquel il expose son pays en accueillant pareille conférence, » dit le rabbin Meir Druckman, l’un des signataires. «  La terre d’Israël appartient au peuple d’Israël. Dieu punit quiconque force Israël à renoncer à sa terre. »

« Il ne fait aucun doute que l’inondation de La Nouvelle-Orléans provoquée par Katrina a été la punition de Dieu pour avoir évacué les colonies », dit Druckman, « avec des centaines de milliers de sans-abri, des centaines de victimes et des milliards de dollars de perdus : qui peut vraiment ignorer la main de Dieu qui réclame un œil pour un œil ? » [1]

Le désengagement de Gaza et du Nord de la Cisjordanie s’est terminé le 23 août 2005, jour où l’ouragan Katrina s’est formé au-dessus des Bahamas.

« Malgré ces conséquences, nous nous retrouvons encore une fois face à une initiative qui consiste à expulser des Juifs de Judée et de Samarie et de confier leurs villes à des organisations terroristes. Et, une nouvelle fois, les organisateurs sont le président Bush et la secrétaire d’Etat Condoleezza Rice."

« Cette fois, le Tout-Puissant avertit l’Amérique à l’avance : si la plaie de l’eau ne suffit pas, il enverra les flammes. Déjà, des centaines de milliers de familles ont fui les terribles incendies de Californie, et nous vous posons la question : allez-vous réellement vous entêter à poursuivre ce plan maléfique ? », ajoute Druckman.

Cette lettre ouverte porte l’en-tête de SOS Israel, un mouvement d’extrême droite qui avait déjà publié des citations en l’honneur des soldats israéliens qui avaient refusé d’obéir aux ordres et de participer au désengagement.

Les rabbins exhortent l’administration Bush à changer de direction et de ne plus pousser à un processus de paix, car pas un seul pouce de la terre d’Israël ne doit être cédé. « Ayez pitié de vous, de l’Amérique bien aimée et de ses citoyens. Abaissez la main que vous avez levée contre le Créateur. Aidez le peuple d’Israël à combattre les terroristes qui s’élèvent contre lui. Ainsi, le cœur purifié, vous pourrez réellement prier : Que Dieu bénisse l’Amérique, », écrivent ces rabbins.

Parmi les signataires, plusieurs personnalités religieuses de premier plan, dont les rabbins Dov Wolfa, Yekutiel Rap, Gedalia Axelrod, Dov Lior (rabbin en chef de Kiryat Arba et Hebron), et Yaakov Yossef, fils de l’ancien Grand Rabbin Ovadia Yossef.

--------------------------------------------------------

2/ Ma’an, 6 novembre 2007

http://www.maannews.net/en/index.ph...

Le Jihad islamique condamne Annapolis, qui serait à ses yeux un « deuxième Genève »

Gaza - Mardi, le Jihad islamique a condamné les rumeurs selon lesquelles les négociateurs israéliens et palestiniens seraient en train de travailler à un accord sur les principes de l’Accord de Genève de 2003 (si seulement c’était vrai... ndt).

« Insister sur la tenue de réunions publiques ou secrètes avec les Israéliens, c’est faire fi des droits des Palestiniens, en particulier à la lumière des plans de destruction et de siège contre tous les aspects de la vie, » dit le leader du Jihad islamique Khalid Al-Batsh.

Il ajoute : « Ces tentatives de reproduire le soi-disant document de Genève, malgré les circonstances actuelles, montrent que ceux qui sont derrière elles sont pour le moins douteux, le peuple palestinien et sa direction, à savoir feu Yasser Arafat, l’ayant rejeté vigoureusement dans le passé. » [2]

Al-Batsh a appelé les Palestiniens à se détourner de pareils documents qui sont « un cercle vicieux qui ne mène à rien. »

L’accord officieux de Genève a été conclu par des négociateurs israéliens et palestiniens, dont Yossi Beilin et Yasser Abed Rabbo. [3]