Genève sur internet, la Haute cour de Justice, la radio et la télévision

Thème : Accords de Genève Médias, Internet

Ha’ir
mis en ligne le 22 mars 2004

Le débat autour de la promotion de l’initiative de paix de Genève se retrouve dimanche pour la deuxième fois devant la Haute cour de Justice. Les promoteurs de l’initiative de Genève ont demandé que la cour ordonne à la deuxième chaîne et à l’autorité de radiodiffusion de diffuser des spots concernant une "manifestation interactive" qu’ils comptent organiser mercredi. Il y a quatre mois, la Haute cour ordonnait à l’autorité israélienne de diffusion (IBA) de diffuser des spots annonçant que le projet de plan de paix serait distribué par la poste à tous les foyers israéliens.

Les partisans du pacte de Genève ont expliqué devant la cour qu’ils comptent organiser mercredi une "manifestation sur internet". Ils se sont donc tournés vers l’IBA, la deuxième chaîne et l’autorité de radiodiffusion pour diffuser des spots promouvant l’événement.

Les demandeurs insistent particulièrement pour que les spots soient diffusés sur les radios locales, car celles-ci, ont-ils expliqué a la cour, "ont pour nous une grande importance, leur audience étant souvent constituée de jeunes qui pourraient être intéressés par un événement sur internet".

L’IBA a accédé à la requête, mais la deuxième chaîne a refusé, objectant qu’il s’agissait de messages à caractère politique. Les promoteurs de Genève ne sont pas d’accord. La manifestation sur internet, ont-ils dit, "n’est pas en elle-même un événement politique. Il sert en fait à exprimer une position sur un sujet public très important, et non à propager une quelconque propagande politique".