Condamnation de l’attentat de Jérusalem


Nous avons appris, au moment où nous finalisions notre Lettre d’Information du 9 janvier, l’odieux attentat perpétré hier à Jérusalem, qui a entraîné la mort de quatre jeunes soldats et soldates. Nous le condamnons fermement. Nous exprimons nos condoléances aux familles des victimes et formons nos vœux de prompt rétablissement aux blessés.

Nous trouvons particulièrement déplacée la déclaration de la vice-ministre israélienne des Affaires étrangères affirmant que cet attentat était «une réponse des Palestiniens à la conférence internationale de Paris sur le Proche Orient». Nous réaffirmons que tout doit être tenté pour trouver une issue politique à ce conflit afin de mettre un terme à la violence et à la douleur qu’elle génère.