Un lobby de la paix israélo-palestinien interpelle Davos

Thème : Initiatives de coopération et de coexistence

Mideastweb
mis en ligne le 27 janvier 2007
par Ami Isseroff

Des militants pour la paix israéliens et palestiniens de la société civile, jeunes pour la plupart, interpellent leurs dirigeants en passant par Davos. Les bonnes paroles n’ont pas manqué...

http://www.mideastweb.org/log/archi...

MidEastWeb, 27 janvier 2007

Trad. : Gérard Eizenberg pour La Paix Maintenant

Le processus d’Oslo a échoué à cause de lobbies qui ont milité contre la paix, du côté palestinien comme du côté israélien. Quel que soit le nombre de leurs partisans, ils étaient organisés et ont réussi à dicter leur ordre du jour. Le processus de paix ne se remettra pas du désastre d’Oslo tant que les dirigeants politiques israéliens et palestiniens ne comprendront pas que la paix est politiquement viable, et qu’il existe en Israël et en Palestine un large public, organisé et engagé, qui souhaite un avenir pacifique fait de deux Etats pour deux peuples. Ce public devra s’emparer de la tribune et en chasser les avocats du "Grand Israël", de la "Sécurité", de "l’Etat binational", de la "loi de la Sharia", de la "Résistance" et autres slogans qui sont autant d’obstacles à la paix depuis cent ans.

Ce public ne se construit pas en un jour. Le mouvement "OneVoice" (Une seule voix) a commencé à le bâtir, par un travail méticuleux d’organisation, en Israël et dans les territoires palestiniens. La semaine dernière, ils ont interpellé les dirigeants israéliens et palestiniens en lançant un appel public à la paix.

La responsable du programme de OneVoice Israël, Adi Braverman, a dit : "Le moment est venu d’entendre la voix de la majorité modérée et d’empêcher les extrémistes violents de prendre nos vies en otages, les vies de millions d’Israéliens et de Palestiniens... Nous n’accepterons plus ni prétextes ni atermoiements."

Depuis Jérusalem, Saed Mashaal a dit : "Notre ville, Jérusalem, ouverte à toutes les religions, doit nous donner l’exemple d’un destin commun pour les Palestiniens et les Israéliens, un destin de partenariat pour un avenir meilleur. Que OneVoice soit entendu depuis Jérusalem, la voix des modérés du monde entier."

Depuis Ramallah, Nisrine Shahine a dit aux dirigeants :"Assez de promesses, assez de prétextes, assez de souffrances... Aidez-nous à ne pas perdre espoir, aidez-nous à renforcer ce mouvement, aidez-nous à renforcer nos dirigeants, pour qu’ils puissent enfin s’asseoir autour d’une table et de se lever une fois conclu un accord de paix durable et équitable."

Les dirigeants israéliens et palestiniens, bien entendu, ont tous été d’accord. Ils sont tous pour la paix, ils veulent tous la paix. Mme Livni et Mr Peres sont pour la paix, ce qui ne les empêche pas de construire des colonies. Mr Abbas promet lui aussi la paix, tout en tentant de mettre sur pied un pacte avec le Hamas pour promouvoir la "résistance" et tourner les fusils palestiniens en direction d’Israël. Bien sûr, ils ne se moquent de personne...

Le moment n’est pas encore venu. Ce mouvement doit de venir plus large, beaucoup plus large, et beaucoup plus militant. La politesse deviendra de la fermeté, puis de l’obstination. Les messages vidéo polis envoyés à Davos doivent un jour devenir des manifestations de masse à Jérusalem, Ramallah, Gaza et Tel-Aviv.

Comme l’eau sur la pierre, la détermination et l’obstination doivent éroder la roche dure de l’extrémisme.

Cela n’arrivera pas si nous ne le faisons pas arriver. Jusque là, nous n’aurons que des promesses.


Communiqué de presse de OneVoice

Des citoyens palestiniens et israéliens ordinaires posent la question aux dirigeants du monde au Forum économique de Davos : Voulez-vous mettre fin au conflit ?

Le mouvement OneVoice réunit des citoyens d’Israël, de Cisjordanie et de Gaza pour dire : "Assez !"

Le président palestinien Mahmoud Abbas, la ministre des affaires étrangères Tzipi Livni et Shimon Peres, vice-premier ministre répondent à 1.389 militants du mouvement OneVoice en promettant : "Nous allons travailler à une solution à deux Etats."

Davos (Suisse), 25 janvier 2007 - Dans ce que le professeur Klaus Schwab, fondateur et président exécutif du Forum économique mondial, a qualifié de première fois dans l’histoire où des citoyens ordinaires arrivent à s’adresser à leurs chefs d’Etat directement à l’occasion du Forum, de jeunes dirigeants du mouvement de terrain OneVoice se sont vu offrir une tribune lors d’une séance plénière où étaient présents plus de 2.000 dignitaires et dirigeants du monde des affaires. Sur la tribune, Mahmoud Abbas, Tzipi Livni et Shimon Peres ont répondu avec franchise à leurs citoyens et à leurs homologues.

Le professeur Schwab a introduit la séance en expliquant : "J’ai le privilège de partager avec vous cette séance clé, peut-être la plus importante, du Forum de cette année. Il a ajouté : Nous avons pensé qu’il fallait faire entendre la voix de citoyens ordinaires, et que vous l’entendiez."

Un message vidéo de Nisrine Shahine, directrice exécutive de OneVoice Palestine, entourée de plusieurs centaines de jeunes Palestiniens réunis dans Al Qasaba, la plus grande salle de Ramallah, est apparu sur un écran géant dans la salle du Forum. Sa présentation suivait une autre vidéo, qui montrait des dizaines de milliers de Palestiniens et d’Israéliens militants de OneVoice qui se mobilisent contre l’extrémisme. Elle a dit : "Assez de promesses, assez de prétextes, assez de souffrances... Aidez-nous à ne pas perdre espoir, aidez-nous à renforcer ce mouvement, aidez-nous à renforcer nos dirigeants, pour qu’ils puissent enfin s’asseoir autour d’une table et de se lever une fois conclu un accord de paix durable et équitable."

"Je n’avais jamais vu une Palestinienne parler avec autant d’assurance, sans parler des milliers d’autres, qui étaient là pour demander leur indépendance, mais aussi la paix", a dit Bertie Lubner, un homme d’affaire juif présent dans la salle. "Cela m’a vraiment donné l’espoir qu’il existe de l’autre côté une majorité silencieuse avec laquelle nous pouvons parler."

Dans son message vidéo depuis Tel-Aviv, Adi Bralderman, présidente de OneVoice Israël, a déclaré : "Chacun d’entre nous doit agir et assumer ses responsabilités pour bâtir un avenir meilleur. Si les millions de modérés israéliens et palestiniens font chacun un petit quelque chose, la force du peuple se déchaînera et exigera la vie." S’adressant aux représentants élus, elle a dit : "Le moment est venu d’entendre la voix de la majorité modérée et d’empêcher les extrémistes violents de prendre nos vies en otages, les vies de millions d’Israéliens et de Palestiniens... Nous n’accepterons plus ni prétextes ni atermoiements."

Karim Kawar, ambassadeur jordanien aux Etats-Unis, a dit : "J’ai été frappé par la détermination de ces jeunes femmes, entourées de centaines de jeunes dans le même état d’esprit, qu’on ne voit pas en général à la télévision. Peut-être les jeunes dirigeants que nous attendions pour en finir avec ce gâchis sont-ils enfin arrivés."

Depuis Jérusalem Est, Saed Mashaal et Eran Schafferman, dirigeants des Jeunes Palestiniens et Israéliens de OneVoice, entourés de nombreux militants palestiniens et israéliens, ont parlé à l’unisson pour condamner l’extrémisme et l’intervention de radicaux étrangers. Saed Meshaal a dit : "Notre ville, Jérusalem, ouverte à toutes les religions, doit nous donner l’exemple d’un destin commun pour les Palestiniens et les Israéliens, un destin de partenariat pour un avenir meilleur. Que OneVoice soit entendu depuis Jérusalem, la voix des modérés du monde entier."

Eran Schafferman a dit : "Le sort des Israéliens et des Palestiniens est lié. Nous sommes résolus à ne pas laisser les extrémistes infiltrer et nuire à notre cause : la paix et la prospérité."

Tzipi Livni : "Après avoir vu ensemble cette magnifique jeunesse, après avoir écouté le président Abbas, j’ai un sentiment de tristesse pour toutes les occasions gâchées, mais en même temps un grand espoir." Elle a ajouté : "Mais il est de notre responsabilité de dirigeants de leur donner l’espoir... Nous devons promettre et respecter notre promesse... la vision de deux Etats vivant côte à côte en paix." Elle a reconnu le scepticisme qui règne chez beaucoup pour qui cette vision ne peut pas aboutir, mais elle a expliqué : "Nous n’avons pas le droit d’échouer", en soulignant la nécessité d’une mobilisation de "modérés engagés pour une solution, face aux extrémistes opposés à cette vision pour des raisons idéologiques. Parce que nous partageons la même vision, les modérés doivent lutter pour les mêmes objectifs... désarmer les extrémistes et renforcer les modérés."

Le président palestinien Mahmoud Abbas : "Quand j’entends ces messages, l’espoir jaillit dans mon coeur et me dit que la paix est possible, et nécessaire." Il a expliqué qu’il a toujours cru dans la primauté des relations interpersonnelles et a exprimé l’espoir que "ce sont ces réunions qui conduiront vers la paix." Il a déclaré avec émotion : "Je suis totalement persuadé qu’en dépit de toutes les difficultés, la paix est possible." Il a conclu en disant : "Le moment est venu de réunir toutes les forces de bonne volonté... Je suis quant à moi tout à fait prêt à le faire... Rien n’est plus important que la paix, pour que cette région stratégique pour le monde devienne un oasis de paix et de stabilité."

/...

"Le changement de mentalité des dirigeants d’aujourd’hui est de l’importance d’un tremblement de terre", a dit Sean Cleary, président de Strategic Concepts, et depuis longtemps négociateur et médiateur.

Malgré de très graves tensions, ces derniers mois, des milliers d’Israéliens et de Palestiniens de Cisjordanie et de Gaza se sont rencontrés sous l’égide du mouvement OneVoice pour débattre et se mettre et se mettre d’accord sur des principes qui représentent les positions des nationalistes modérés des deux côtés, fatigués de ne pas voir approcher la fin du conflit. Le fondateur de OneVoice, Daniel Lubetzky, présent à Davos, a expliqué : "Cela fait cinq ans que nous construisons cette infrastructure et, malgré l’atmosphère horrible qui règne, ou peut-être à cause d’elle, nous attirons de plus en plus de partisans et de dynamique. Les gens sont prêts à se lever et à dire : "Assez !"

/...

Pour voir les messages vidéo : http://assets.onevoicemovement.org/...

La séance de Davos peut être vue en webstream : http://gaia.world-television.com/we...

Ou http://www.weforum.org/annualmeetin...

Contacts :

Tel-Aviv : Raluca Ganea & Nissim Duek, tel +972 3 6874055, cell +972 54 668 0085 ; ralucag@unik.co.il

Ramallah : Nisrinen Shahine, tel +972 2 295 1379, cell +972 599 328 741 ; nisreen@onevoice.ps

Davos : Daniel Lubetzky, Cell +1 646 303 8284 daniel@OneVoiceMovement.org

New York : Shelley Shick : shelley@OneVoiceMovement.org

Site web de OneVoice : http://www.onevoicemovement.org

Pour réagir, aller sur le blog de OneVoice : http://blog.onevoicemovement.org