Sondage : la plupart des Palestiniens souhaitent la paix avec Israël

Selon un étude norvégienne menée en Cisjordanie et à Gaza, 89% des Palestiniens se prononcent en faveur d’élections législatives cette année, et 84% croient en la victoire du Fatah

Ha’aretz, 20 juin 2006

sur le site de Ha’aretz

Traduction : Gérard Eizenberg pour La Paix Maintenant

Une majorité de Palestiniens soutient un accord de paix avec Israël et pense que l’Autorité palestinienne doit s’abstenir d’user de violence pour atteindre ses objectifs politiques, révèle un sondage réalisé par l’institut Fafo.

Selon Fafo, une fondation internationale vouée à la recherche multidisciplinaire basée en Norvège, 73% des Palestiniens de Cisjordanie et de Gaza se prononcent en faveur de négociations de paix avec Israël, mais soulignent qu’un gel de la colonisation doit constituer un préalable aux pourparlers.

Cette étude montre aussi une montée du soutien palestinien à l’arrêt des tirs de roquettes depuis Gaza contre Israël (53% en faveur de l’arrêt en 2009, 61% en 2010).

Une majorité des Palestiniens ayant accepté de répondre au questionnaire ont dit faire davantage confiance dans la direction du Fatah et Mahmoud Abbas que dans celle du Hamas. Selon cette étude, le soutien au Hamas à Gaza aurait baissé par rapport à 2008.

En outre, plus de 89% des Palestiniens sont en faveur de nouvelles élections législatives cette année, mais seulement si elles sont organisées à la fois en Cisjordanie et à Gaza avec la participation du Hamas.

Le sondage révèle également que si les élections étaient organisées cette année, 84% des personnes interrogées pensent que le Fatah l’emporterait. Cela dit, un tiers des personnes interrogées pensent que ni Abbas ni Ismaïl Haniyeh (Hamas) ne sont en position de diriger l’Autorité palestinienne, et affirment qu’elles n’iront pas voter.

Cette étude, menée depuis ces 3 dernières années au sein de l’Autorité palestinienne, montre qu’après la guerre de Gaza de décembre 2008, le soutien au Hamas a d’abord augmenté, pour baisser régulièrement depuis lors. L’échantillon a été établi de manière aléatoire parmi une population âgée de 18 ans et +.

Parmi les 960 personnes interrogées en Cisjordanie et les 933 à Gaza au cours du mois de mai 2010, l’étude montre que les Palestiniens sont partagés au sujet d’une déclaration d’indépendance de la Palestine.

Les entretiens ont été menés sur 66 points dans les 2 zones (Cisjordanie et Gaza). Cependant, les chercheurs atténuent leurs résultats en précisant : "Il y a des gens qui refusent de répondre à la question, disant qu’ils n’ont pas l’intention de voter, ou qu’ils ne savent pas quel candidat ou parti soutenir".