Shana tova, bonne et heureuse année 5767, bon mois de Ramadan !

Thème : Vœux divers

20 septembre 2006

Shana tova, bonne et heureuse année 5767, bon mois de Ramadan !

En quoi l’année qui vient sera-t-elle différente des autres années ? Non, nous ne trompons pas de fête juive [1]. Mais, comme l’année dernière, le nouvel an juif coïncide à quelques jours près cette fois-ci, avec le début du mois de Ramadan. Espérons qu’à part cette singularité, l’an prochain ne ressemblera pas à l’année que nous venons de vivre.

Pour marquer ces deux événements, nous ne trouvons pas mieux que de vous renvoyer les voeux que nous formulions l’année dernière.

Hasard des calendriers hébraïque et musulman, la fête de Rosh Hashana, célébration de la nouvelle année dans la tradition juive, coïncide cette année avec le début du mois du Ramadan. Au delà de la coïncidence chronologique et de leur singularité, force est de constater que les liturgies juive et musulmane ont pris soin de consacrer un temps important de l’année à l’examen de conscience, à la réflexion sur la fragilité et le dénuement de la condition humaine et à la générosité envers autrui. Dans les deux traditions, l’individu est appelé à se soustraire à l’enchaînement des jours ordinaires, à la force des habitudes et à la fatalité.

En tant que mouvement laïque, La Paix Maintenant n’a ni compétence ni vocation à donner des interprétations religieuses. Mais à l’heure des bilans politiques, nous tous, femmes et hommes de bonne volonté, sans religion ou de confession ou de filiation musulmane, juive ou chrétienne, pouvons retenir de ces deux traditions cette injonction à se refuser à la fatalité des choses.

Se refuser à un état des choses qui conduit au néant, à la négation de soi ou de l’autre, aimer sa patrie sans vouloir dénier l’amour que l’autre porte à la sienne, penser que la volonté est une force politique, telles sont les convictions qui ont guidé ces femmes et ces hommes d’Israël et de Palestine dans la recherche de solutions destinées à mettre fin au conflit qui les oppose. Document Ayalon-Nusseibeh, Initiative de Genève, Voix de la majorité et, bien sûr, Shalom Akhshav, ont agi au coeur de la tourmente et refusé la fatalité.

Avec vous, chers sympathisants et amis, nous avons refusé toute fatalité, ici en France. Certes, nous savons bien que le destin de la région se joue avant tout là-bas, sur le terrain. Mais aucune action, la plus modeste soit-elle, n’est inutile.Alors, tous ensemble, nous allons continuer a oeuvrer pour la paix.

A celles et a ceux qui s’apprêtent à célébrer Rosh Hashana, nous souhaitons Shana tova, bonne et heureuse année 5767 ! Bon mois de Ramadan ! Bonne rentrée à tous !

Le Bureau de La Paix Maintenant